Crise économique :

Appel aux dons de l'association La Ribambelle pour sauver la petite Kaloy


Publié / Actualisé
L'association La Ribambelle a été durement frappée par la crise sanitaire. Depuis 25 ans elle s'engage à la prise en charge de jeunes Malgaches atteints de pathologies cardiaques graves. "Notre ambition et notre charte est de consacrer 97% des fonds collectés aux soins des enfants, c'est ce qui nous différencie des grandes ONG" précise l'association. A ce jour, l'association La Ribambelle a épuisé ses ressources financières internes, c'est pourquoi elle lance un appel aux dons, notamment pour soigner la petite Kaloy, 17 mois. Celle-ci sera prise en charge à La Réunion et trois autres enfants seront soignés à Marseille. "Ces opérations sont programmées avec les différents CHU en respect des règles sanitaires" rappelle l'association, dont nous publions ci-dessous le communiqué. (Photos : association La Ribambelle)
L'association La Ribambelle a été durement frappée par la crise sanitaire. Depuis 25 ans elle s'engage à la prise en charge de jeunes Malgaches atteints de pathologies cardiaques graves. "Notre ambition et notre charte est de consacrer 97% des fonds collectés aux soins des enfants, c'est ce qui nous différencie des grandes ONG" précise l'association. A ce jour, l'association La Ribambelle a épuisé ses ressources financières internes, c'est pourquoi elle lance un appel aux dons, notamment pour soigner la petite Kaloy, 17 mois. Celle-ci sera prise en charge à La Réunion et trois autres enfants seront soignés à Marseille. "Ces opérations sont programmées avec les différents CHU en respect des règles sanitaires" rappelle l'association, dont nous publions ci-dessous le communiqué. (Photos : association La Ribambelle)

Kaloy est arrivée sur notre île. Notre association Réunionnaise va prendre en charge l’opération de son cœur pour qu’elle ait les moyens de vivre normalement.

" Je m’appelle KALOY (ça se prononce KALOÏ) je ne porte pas de masque et les anticorps du lait de Maman (qui me tient dans ses bras toute la journée, mais je pèse à peine 6 kilos) me protège des- méchants virus qui ont empêché La Ribambelle depuis un an d’assurer la prise en charge médicale de ma malformation cardiaque.

Dès ma naissance, les docteurs de Madagascar se sont aperçus que mon cœur avait un problème et que l’on ne pouvait pas me soigner sur ma Grande Île. Ma Maman a été formidable, elle a remué ciel et terre pour trouver une solution et elle est tellement formidable qu’elle en a trouvé deux.

La première solution, on fait une grande ouverture sur ma poitrine, on écarte mes côtes, on répare le cœur et on referme avec une grosse aiguille. Mais comme toutes les filles, je ne voulais pas que l’on me fasse une grosse cicatrice alors que je n’avais que quelques mois. Il faut penser à l’avenir.

La deuxième solution est venue de l’équipe de La Ribambelle Réunion qui prend en charge des enfants Malgaches atteints de malformations cardiaques. Christian JOLY est le Président de l’association, et il nous a expliqué que l’on allait me réparer le cœur sans me faire une grosse cicatrice mais en envoyant une prothèse pliée en tout petit par une veine qui part de la cuisse et va jusqu’au cœur. Arrivée au cœur, elle va se déployer comme un robot pour corriger ma malformation et hop, on retire le fil qui a servi à la mise en place et c’est fini. Ni vu ni connu, personne ne verra plus tard que ce cœur qui m’empêchait de grandir a été refait à neuf.

Bien sûr, on a choisi la deuxième solution, mais entretemps, la COVID est venue perturber le programme et de fait mon opération a été reculée d’un an et aura lieu le 18 ou 23 mars prochain. Mais maintenant je suis là, je fais une septaine avec ma Maman chez Mr et Mme MATHILE à Saint-Denis, une famille d’accueil en or (ils sont à gauche sur la photo), c’est promis nous resterons confinés dans notre chambre jusqu’au 18 mars, bien sages, date à laquelle La Ribambelle va m’emmener passer les examens préopératoires à l’hôpital. Enfin, les médecins me placeront la prothèse. 24 heures plus tard, je sortirai de l’hôpital et je serai guérie.

Il me restera qu’à remercier l’association La Ribambelle qui depuis 25 ans a pris en charge plusieurs centaines d’enfants comme moi. Tous des bénévoles qui, grâce à vos dons sauvent la vie d’enfants Malgaches ".

C’est une grande première pour La Ribambelle et pour la Réunion qui doit se féliciter de l’avancée technologique pour le bien de nos enfants qui maintenant vont pouvoir se soigner sur l’île.

Pour nous aider faites un don en ligne sur ce lien ou tout simplement venez nous découvrir sur ce site. Vous aussi vous pouvez aider en devenant famille d’accueil.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !