[LIVE] Quatre malades vont être évacués sanitairement vers la Métropole :

Covid-19 : le préfet confirme la mise sous couvre-feu de La Réunion dès 18h


Publié / Actualisé
Le préfet Jacques Billant a confirmé en conférence de presse une information annoncée aux maires ce mardi 2 mars 2021 après-midi : le couvre-feu passera à partir de 18h dès vendredi 5 mars. Le taux d'incidence de La Réunion est de 104 pour 100.000 habitants. Les mesures mises en place jusqu'ici vont être prolongées de deux ou trois semaines. Par ailleurs, l'ARS a indiqué aux maires - et l'a confirmé en conférence de presse -, que les quatre premières évacuations sanitaires en direction de la Métropole vont avoir lieu "très prochainement". En une semaine 850 nouveaux cas ont été recensés à La Réunion. Suivez notre live (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le préfet Jacques Billant a confirmé en conférence de presse une information annoncée aux maires ce mardi 2 mars 2021 après-midi : le couvre-feu passera à partir de 18h dès vendredi 5 mars. Le taux d'incidence de La Réunion est de 104 pour 100.000 habitants. Les mesures mises en place jusqu'ici vont être prolongées de deux ou trois semaines. Par ailleurs, l'ARS a indiqué aux maires - et l'a confirmé en conférence de presse -, que les quatre premières évacuations sanitaires en direction de la Métropole vont avoir lieu "très prochainement". En une semaine 850 nouveaux cas ont été recensés à La Réunion. Suivez notre live (Photo rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    D'autres points de situation seront effectués prochainement

    Bonne soirée à toutes et tous

  • IPR

    Une capacité en réanimation dépendante des renforts

    Le chiffre de 125 lits en réanimation "avait été avancé un peu trop vite" reconnaît Martine Ladoucette. Le nombre de lits, ultime, s'élève à 122. Cela dépendra des renforts sanitaires, "il faudra que ce renfort soit renouvelé".

    Samedi prochain arrivent une trentaine de personnes pour prendre la relève.

  • IPR

    "Moins de patients mahorais que prévu"

    "On a été amené à prendre en charge les patients mahorais moins que ce qui était prévu" indique Martine Ladoucette. Les évacuations vers la Métropole pourraient aussi bien être des Mahorais que des Réunionnais.

    C'est le ministère de la Santé qui décidera du lieu d'arrivée des évacuations sanitaires et de leur répartition, la Métropole étant particulièrement touchée par le virus elle aussi. C'est aussi le ministère de la Santé qui décidera de reconduire ces évacuations par la suite ou non, "le but étant de les éviter le plus possible" note la directrice de l'ARS.

  • IPR

    "Nous devons tenir ensemble"

    "Le couvre-feu doit nous éviter le mur du confinement. Nous allons accélérer notre campagne de vaccination. Si tout le monde consent à cet effort, les nouvelles restrictions n'auront pas à s'étendre au delà de deux ou trois semaines" conclut le préfet. "Nous devons tenir et tenir ensemble."

  • IPR

    La vaccination ouverte à de nouveaux publics

    17.500 personnes vaccinées dont plus de 3000 ont reçu la deuxième dose.

    La vaccination s'ouvre à de nouveaux publics demain : "une nouvelle cible de population générale, de 65 à 75 ans atteinte d'une pathologie considérée comme à risque de la maladie : diabètes par exemple" indique Martine Ladoucette. Dès cette semaine, 220 créneaux s'ouvrent.

  • IPR

    50 patients sont hospitalisés en service de médecine

    Une proportion pourrait être transférée en réanimation, il faut s'y préparer, prévient l'ARS.

    Martine Ladoucette insiste sur "le respect des gestes barrières, recours à la vaccination".

  • IPR

    Quatre evasan bien envoyés vers la Métropole dès cette semaine

    Les risques de tensions hospitalières "sont déjà arrivés", le ministère de la Santé veut organiser "une opération sans précédent" de 4 patients évacués vers la Métropole, et actuellement en service de réanimation. "Elle sera rendue possible grâce au Samu de Paris, pour autant je veux insister sur le fait que cette opération ne va pas de soi", reconnaît Martine Ladoucette. "Elle est des plus éprouvantes".

     

  • IPR

    Taux d'incidence très élevé dans 7 communes

    Martine Ladoucette confirme une situation compliquée : "le taux d'incidence est très nettement supérieur à 100 dans 7 communes, il varie entre 110 et 150 pour 100.000 habitants or ces communes représentent plus de la moitié de la population réunionnaise".

    Le variant représente plus de la moitié des nouveaux tests positifs criblés.

    L'indice de reproductibilité est supérieur à 1.

    L'ARS constate aussi une proportion de cas contacts devenus cas contaminés en hausse : plus d'un contaminé sur trois est un ancien cas contact. "Une tendance nouvelle qui doit nous préoccuper" note Martine Ladoucette.

    Dans les hôpitaux, "on comptabilise 16 patients hospitalisés en réanimation - sans compter les evasan - 22% de la capacité initiale des services". Un nouveau pas a été franchi, "un pas ultime", en ajoutant de nouveaux lits : "nous sommes arrivés à faire porter cette capacité à 122 lits" indique la directrice de l'ARS. Mais le taux d'occupation est aujourd'hui de 90%.

    Trois types de besoins : ceux de La Réunion, ceux liés au Covid-19 et ceux "incontournables, indispensables" de Mayotte, "qui ne sont pas aujourd'hui en nette diminution".

  • IPR

    Le couvre-feu confirmé à 18h dès vendredi

    Le préfet Jacques Billant rend compte des nouvelles décisions, notamment avec l'apparition du variant sud-africain : il représente près de 60% des nouveaux cas.

    La projection d'une hausse du nombre de cas est "préoccupante" : "nous ne pouvons exclure une dégradation à très court terme de la situation sanitaire" dit Jacques Billant qui redoute "une saturation de la capacité hospitalière".

    • Des évacuations sanitaires sont en réflexion vers la Métropole, "peut-être une première mondiale". Les evasan de Mayotte vers La Réunion "ont déjà ralenti" et le seront encore plus "pour permettre au système de santé de se concentrer sur la situation épidémique locale".

    • A compter de ce vendredi, "le couvre-feu sera abaissé à 18h" confirme ensuite le préfet. De 18h à 22h un service de livraison pourra être assuré par les restaurants. "Je sais combien cette mesure est dure et nécessite une réorganisation du quotidien et des sacrifices" continue le préfet. Celui-ci espère "échapper à une mesure de confinement".

    • Parallèlement, "il faut renforcer le télétravail" : "j'ai demandé aux services de l'Etat de faire un nouvel effort sur ce volet" annonce Jacques Billant.

    • Sur le plan des transports en commun, des réflexions vont être engagées pour prendre des mesures.

  • IPR

    Le préfet Jacques Billant arrive dans les salons de la préfecture. La conférence de presse va commencer

  • IPR

    Le préfet va prendre la parole dans 10 minutes.

    Suivez notre direct sur notre site et sur notre page Facebook Imaz Press, page officielle

  • IPR

    Les taux d'incidence commune par commune :

     

  • IPR

    Premières évacuations sanitaires vers la Métropole

    L'ARS a indiqué aux maires que les 4 premières évacuations sanitaires (evasan) en direction de la Métropole seraient effectuées "très prochainement", a priori jeudi.

    Un vol va être affrété spécialement pour cette opération. C'est la première fois qu'une opération de ce type va être réalisée.

  • IPR

    Vers une fermeture des magasins à 17h ?

    Interrogée par les maires à ce sujet, la préfecture recommande "une fermeture des magasins à 17h", afin de pouvoir anticiper le nouveau couvre-feu et que tout le monde soit chez soi à 18h.

  • IPR

    Prolongation des mesures déjà en place

    Les mesures déjà en place (interdiction des pique-niques, fermeture des grandes galeries commerciales, suspension des compétitions sportives) sont prolongées "pour deux à trois semaines", selon nos informations.

     

  • IPR

    Le taux d'incidence de La Réunion est de 104 pour 100.000 habitants

    Le seuil des 125 pour 100.000 n'est donc pas atteint mais Jacques Billant a indiqué aux maires avoir pris cette décision "pour anticiper toute possible dégradation de la situation".

    On ne sait pas à ce stade si le couvre-feu à 18h pourrait durer une ou deux semaines. Le début de la mesure coïncide en tout cas avec le début des vacances scolaires.

  • IPR

    Un couvre-feu prévu à 18h dès le 5 mars

    Selon nos informations, le préfet a annoncé aux maires cet après-midi un couvre-feu avancé à 18h et ce à compter du 5 mars

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre les annonces du préfet Jacques Billant

    Restez branchés

A propos

L'heure est aux annonces à l'hôtel de préfecture

Durcissement du couvre-feu ? A 20h, à 18h ? Ou bien allègement en fonction des chiffres dévoilés par l'ARS ? Quelles annonces pourrait faire Jacques Billant cet après-midi ? Il organise un point à 17h en compagnie de Martine Ladoucette, suite à sa réunion hebdomadaire avec les maires.

• Le préfet avait donné des seuils clairs, revus à la baisse suite à l'apparition des variants :

- A partir du franchissement de 50 pour 100.000, certains centres commerciaux doivent fermer (cela a été le cas pour le Cap Sacré Coeur au Port, Duparc à Saine-Marie et le Grand Est à Saint-Suzanne)

- A partir de 100 pour 100.000 habitants, le couvre-feu à 22h est instauré. A ce stade, il l'a été d'abord de façon territorialisée, puis à l'échelle de toute l'île

- A partir de 125 pour 100.000, le couvre-feu passe à 18h.

- A partir de 150 pour 100.000, un conseil de crise sera réuni pour statuer sur le confinement du territoire

• Pour rappel préfet avait annoncé vendredi 26 février que le couvre-feu ne changerait pas. Mardi 23 février, au moment d'annoncer la généralisation du couvre-feu à 22h pour le département, il avait envisagé un durcissement de la mesure dès le week-end si la situation sanitaire le demandait. En fin de semaine, le préfet avait finalement estimé que la situation de l'île était "dégradée mais stable". Aucune évolution du couvre-feu n'a donc été décidée, ce qui pourrait peut-être changer ce mardi.

• La préfecture fera peut-être le point sur les études en cours portant sur la faisabilité d'opérations d'évacuations sanitaires vers la Métropole. Sur le plan hospitalier, les autorités sanitaires avaient annoncé le 26 février que La Réunion a augmenté sa capacité de réanimation à 117 lits. Le taux d'occupation des lits est pour l'instant de 82%. La capacité en réanimation pourra être portée à 122 lits au plus tard le lundi 8 mars.

• Par ailleurs, la vaccination devrait être abordée également, puisqu'elle va être élargie à d'autres publics à compter de ce mercredi 3 mars : toute personne âgée de 60 à 75 ans ayant certaines pathologies à risque (définies par le Haut Conseil de Santé Publique), les professionnels de santé et leurs personnels en contact direct avec les patients, les personnels intervenant auprès des personnes vulnérables. Ces derniers ne sont plus soumis à des critères d’âge ou de pathologie.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

11 Commentaire(s)

Gouverner c prevoir, Posté
Double peine pour les Reunionnais. Premiere peine couvre feu à 18h alors que les Reunionnais respectent les gestes barrières mais l'aéroport ouvert à fait rentrer le virus.Deuxième peine, les Reunionnais malades sont évoqués en metropole. Les hÃ'pitaux de l'Île n'appartiennent pas aux Reunionnais nous a-t-on dit. C'est SCANDALEUX.
Romu le raleur, Posté
ASSEZ ASSEZ ASSEZCette maladie n'est pas inquiétante mais la façon dont on la traite si. Laissez les médecins s'en occuper au lieu d'interdire à coups de décrets l'usages de vieux médicaments. La dictature en marche.
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
.. " Les évacuations vers la Métropole pourraient aussi bien être des Mahorais que des Réunionnais" ... Le mec en préfecture et sa Ladoucette se foutent de qui ?Malheureux de voir ces 2 là aux ordres , les fesses serrées ...Au nom du Père , du fils et du Saint Esprit .
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Ce mec en préfecture apparaît de plus en plus comme un simple élément d'un projet de société qui joue le collectivisme imposé contre les libertés individuelles.Confrontée aux carences de l'Etat dans la lutte contre la pandémie, l'opinion s'impatienteâ?| â?| A écouter Macron , c'était une Gripette & Galipette !Ce mec en préfecture est aux ordres point final
HULK, Posté
C'est scandaleux. Avoir laissé sans contrÃ'les, se dégrader la situation et en arriver là pour nous punir, c'est une honte. Bande d'incompétents. J'espère que l'on virera cette bande d'incompétents en 2022. Ceux qui ne le feront pas seront complices de cette forfaiture.
Missouk, Posté
Ce monsieur est la marionnette dont Paris tire les fils ! Aucune vraie raison à cette mesure stupide et provocatrice !
Missouk, Posté
J'espère que les Maires de St Philippe, St Joseph, Petite-Ile, Cilaos, Bras-Panon et quelques autres vont oser monter au créneau pour que le couvre-feu ne soit pas imposé à 18 heures. On marche sur la tête!
Damoclès, Posté
Incompétence, infantilisation, irresponsable... et j'en passe.Depuis le début de cette pandémie et jusqu'à maintenant, les autorités n'ont cessé de brimer nos libertés pour tenter d'enrayer le fruit de leurs incompétences, inconstances et calculs politiciens.Depuis le début, En métropole, comme ici, au lieu de fermer les frontières et d'imposer des contrÃ'les stricts aux entrants et quatorzaines obligatoires et surveillées à une minorité, les autorités ont privilégié de laisser ceux-ci se déplacer sans aucune contrainte et propager le virus. Et pour cette minorité que les autorités se sont refusés à contraindre dans l'intérêt général, c'est à la majorité de voir ses libertés et son mode de vie profondément impactés. Et c'est à cette majorité que nos gouvernants veulent faire porter la responsabilité de leurs erreurs et amateurisme.Depuis 1 an, la majorité supporte les gestes barrières, les limitations de circulation, ont mis de cÃ'té leurs vies sociales et familiales avec la détresse que cela peut entraîner, notamment pour les aînés.Aujourd'hui, toujours aussi incapable de prendre les bonnes décisions et de suivre des modèles de pays démocratiques qui ont su prendre gérer la crise, nos têtes Â" pensantes Â" continuent de nous brimer davantage et adaptent leurs décisions au gré des besoins économiques et des vacances de certains. Si depuis le début, la France avait suivi les exemples de la Nouvelle Zélande, l'Australie ou encore la Nouvelle Calédonie, nous n'en serions pas là.Pourquoi quand ce sont les vacances en métropole, les touristes peuvent venir librement se détendre à la Réunion et que les motifs impérieux ne font leurs réapparitions qu'une fois celles ci terminées ? Par contre pour nous, les vacances c'est restriction et contraintes à tout va.Il y a des jours où on se dit que l'indépendance à du bonâ?|. Reste à savoir qui serait à la tête de la Réunion, car vu nos élus, c'est pas gagné non plus...
Missouk, Posté
Ce préfet est une honte ! Quant à l'ARS, je préfère ne rien dire... Les gamins vont être en vacances ce week-end, quel superbe cadeau! Et les maires sont d'accord avec cette ignominie alors que le taux d'incidence est à peine supérieur à 100 et qu'il n'a pas bougé depuis dix jours ? On n'est pas encore en dictature, mais on s'en approche tout doucement ! Je suis écoeuré par tant de bassesse et d'incompétence...
Phil, Posté
Quelle honte ... le Préfet osera-t-il dire que les Réunionnais ne "sont pas sages" encore une fois ??? Que signifie le taux d'incidence ? La moyenne nationale est de 250 ! Quel est-il chez les plus de 65 ans ?? Bien moins de 100 et c'est cela qui importe ! De plus , les études de Stanford et récemment du CHU de Toulouse prouvent que le couvre feu à 18h aggrave la situation , tout le monde se précipitant sur les mêmes lieux ( notamment les supermarchés , d'ailleurs bien épargnés par rapport aux forains ...) aux mêmes moments ... Ici les gramounes s'auto confinent et la famille les protègent , pas de souci ! Que faut-il faire pour ne pas subir ces mesures nous privant de toute liberté ??? Il est vrai que la culture , le sport amateur , les relations sociales sont inutiles pour nos décideurs ... Nou tien bo , larg pa !!
Omega3, Posté
Quelles ordures !!! Comme par hasard, juste au moment des vacances...Elle a toujours pas démissionné la directrice de cabinet du Préfet ?!?Les Réunionnais sont de vrais moutons , presque décérébrés à accepter tout et n'importe quoi !!!!Faut se réveiller ...