[LIVE] Nouvel appel à la mobilisation samedi :

Saint-Gilles : les manifestants anti couvre-feu se sont dispersés dans le calme


Publié / Actualisé
Sauf à disposer d'une attestation autorisant les sorties, il faudra obligatoirement être chez soi à 18h ce vendredi soir 5 mars 2021. C'est à ce moment là qu'a pris effet le Le couvre-feu décidé par la préfecture pour éviter la propagation du Covid-19. Cette restriction a provoqué la colère d'une partie de la population. Plusieurs actions ont ainsi organisées ce vendredi pour protester contre ce couvre-feu intervenant alors que les chiffres de l'épidémie sont en plus haut depuis l'apparition du premier cas de Covid-19 en mars 2020. A Saint-Denis, la mobilisation a pris fin aux alentours de 18h30, après qu'une cinquantaine de personnes se soient rassemblées. La mobilisation à Saint-Gilles a réuni jusqu'à 300 personnes, et s'est terminée peu avant 20 heures. A Saint-Pierre, à 20 heures, une centaine de personnes étaient encore dehors . Suivez notre live (Photo b/www.ipreunion.com)
Sauf à disposer d'une attestation autorisant les sorties, il faudra obligatoirement être chez soi à 18h ce vendredi soir 5 mars 2021. C'est à ce moment là qu'a pris effet le Le couvre-feu décidé par la préfecture pour éviter la propagation du Covid-19. Cette restriction a provoqué la colère d'une partie de la population. Plusieurs actions ont ainsi organisées ce vendredi pour protester contre ce couvre-feu intervenant alors que les chiffres de l'épidémie sont en plus haut depuis l'apparition du premier cas de Covid-19 en mars 2020. A Saint-Denis, la mobilisation a pris fin aux alentours de 18h30, après qu'une cinquantaine de personnes se soient rassemblées. La mobilisation à Saint-Gilles a réuni jusqu'à 300 personnes, et s'est terminée peu avant 20 heures. A Saint-Pierre, à 20 heures, une centaine de personnes étaient encore dehors . Suivez notre live (Photo b/www.ipreunion.com)

• Nos journalistes sont en live, regardez :

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de nous avoir suivi

  • IPR

    Un barrage en feu a été signalé dans le quartier de Lapalissade à Saint-Louis

    Des jets de galets boulevard Bank à Saint-Pierre ont aussi été signalés. A Saint-Gilles, le sous-préfet est toujours là avec la police municipale et les gendarmes, la situation est revenue au calme. Des baraques de chantier sont en feu en contrebas de la rivière des galets.



     

  • IPR

    A Saint-Pierre, la mobilisation continue

    Une centaine de personnes sont présentes sur place, regardez :

  • IPR

    Les manifestants s'en vont dans le calme à Saint-Gilles

    A l'appel de l'organisatrice, Vanessa, les manifestants ont arrêté leur manifestation. Un nouvel appel à manifester, demain devant la préfecture à 10 heures, a été lancé

  • IPR

    Le couvre-feu est bien effectif dès ce vendredi, malgré un arrêté préfectoral portant à confusion publié dans la journée

    Un nouvel arrêté publié ce 5 mars faisant état d'un couvre-feu effectif à partir du 6 mars ne s'appliquera que demain

    L’arrêté du 4 mars concerne le couvre feu établi à partir du 5 mars de 18h à 5h. "Pour permettre aux pharmaciens et aux cabinets médicaux de rester ouverts jusqu’à jusqu’à 20h un nouvel arrêté applicable à compter du 6 mars a été publié ce jour. Il abrogera le précédent à compter de du 6 mars" explique la préfecture
     

  • IPR

    Le cortège redescend vers le centre-ville, plusieurs centaines de personnes sont présentes

  • IPR

    Un cordon de sécurité a été mis en place par la gendarmerie pour bloquer le passage

    La mobilisation des forces de l'ordre se durcit alors qu'une centaine de manifestants défilent toujours dans les rues de Saint-Gilles

  • IPR

    Le cortège se déplace dans les rues de Saint-Gilles

    Les manifestants dénoncent le couvre-feu, mais aussi le port du masque, et les restrictions sanitaires dans leur ensemble. Plusieurs personnes sur place estiment que le nombre de contaminés et de décès ne justifient pas les mesures prises aujourd'hui par le gouvernement.

  • IPR

    Les forces de l'ordre ont tenté d'intervenir à Saint-Gilles, avant que les manifestants reprennent leur marche

    Le sous préfet Olivier tainturier est sur place mais de façon non officielle et ne souhaite pas s’exprimer devant la presse. La police a d'abord demandé aux manifestants de partir avec pédagogie, avant une légère montée de tensions

  • IPR

    Après discussion, les manifestants de Saint-Denis évacuent les lieux

  • IPR

    Après un rassemblement de 200 personnes à Roches Noires, l'esplanade s'est vidée

    L'esplanade est désormais totalement vide. Les manifestants se sont déplacés en direction de la place du Forum de Saint-Gilles

  • IPR

    Bruno Bourgeon, médecin mobilisé contre les mesures sanitaires depuis plusieurs mois, est sur place

    Il est estime que les mesures prises depuis plusieurs mois sont inutiles face à la gestion du Covid-19.

  • IPR

    Les forces de l'ordre demandent aux manifestants à Saint-Denis de quitter les lieux dans les 20 minutes à venir

    Les personnes toujours présentes dans 20 minutes seront verbalisées. Les manifestants ont eux demandé une rencontre avec le préfet.

  • IPR

    Les embouteillages se sont accumulés sur les routes

    Partout dans l'île, le trafic est intense, malgré le couvre-feu qui requiert d'être chez soi à 18 heures.

  • IPR

    "C'est n'importe quoi !" se révolte un manifestant

    "On ne peut plus rien faire, à part aller au travail, aller consommer dans les supermarchés. A 18 heures, le Covid se réveille ? Si la situation est si terrible, autant nous reconfiner, faire en sorte que tout le monde soit chez soi" continue-t-il. Il critique les incohérences du gouvernement, et sa gestion de la crise sanitaire depuis le début.

  • IPR

    Le couvre-feu a débuté à La Réunion

  • IPR

    Une cinquantaine de personnes sont présentes devant la préfecture

    La mobilisation est faible à Saint-Denis, tandis qu'un rassemblement à Saint-Gilles a réuni une centaine de personnes. "Je ne comprends pas pourquoi on nous impose un couvre-feu : si la situation est si grave, pourquoi ne pas reconfiner ? On aurait dû faire comme à Maurice, en fermant l'aéroport et la mise en place d'une quatorzaine obligatoire" estime Magalie, une manifestante. Carole, une autre femme présente, souligne "le ras le bol de la population".

  • IPR

    Trafic : des embouteillages dans toutes les zones sensibles

    Pour ce premier soir de couvre-feu à 18h, d'importants embouteillages ont été signalés dans toutes les zones sensibles de l'île. Les Réunionnais ont anticipé le couvre-feu et donc plusieurs kilomètres de bouchons sont à prévoir sur les plus grands axes routiers. Près de 10 kilomètres d'embouteillages freinent actuellement la circulation vers le sud au niveau de Saint-Pierre. La circulation est fortement ralentie à Saint-Louis, Le Tampon ou encore Saint-Benoît avec des bouchons de 5-6 kilomètres. Les centres-villes sont aussi touchés par de forts ralentissements.

  • IPR

    Rassemblement sur l'esplanade des Roches noires

    Une centaine de personnes sont rassemblées sur l'esplanade des Rches noires à Saint-Gilles. Les participants protestent contre le couvre-feu à 18h

  • IPR

    Au Tampon, un groupe de manifestant s'est rassemblé pour manifester contre le couvre-feu

    #kouvdofé Tampon paré pa paré? La lé parti I kouvre dofé mem?

    Publiée par QG Zazalé sur Vendredi 5 mars 2021

     

  • IPR

    Le Port : la ville adapte ses horaires au couvre-feu

    Tous les services municipaux du Port fermeront à 17h à partir de ce vendredi. Les équipements sportifs dont la piscine, la médiathèque, les centres de loisirs, la crèche municipale, le jardin d’enfants et les cimetières

    Un numéro est à la dispositiondu public : 0262 42 87 00


     

  • IPR

    Covid-19 : 11 patients mahorais décédés à La Réunion depuis le 4 février

    Les indicateurs sont en baisse à Mayotte où 1.093 cas de Covid-19 ont été recensés en une semaine. Le taux d'incidence est de 391,1 pour 100.000 habitants. 123 patients sont actuellement hospitalisés au CHM, dont 101 en médecine et 22 en réanimation. Depuis le 4 février 2021, 11 patients mahorais, âgés de 62 ans en moyenne, sont malheureusement décédés à La Réunion (portant à 16 le total de décès liés au coronavirus après évacuations sanitaires), informe l'ARS de Mayotte

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Sainte-Marie : lancement de la campagne de tests salivaires dans les écoles

    Ce vendredi 5 mars 2021, les premiers tests salivaires ont été réalisés sur les enfants de l'école élémentaire de Flacourt à Sainte-Marie en présence de la rectrice de La Réunion Chantal Manès-Bonnisseau. Ce nouveau type de tests Covid destiné aux enfants doit permettre de lutter contre les contaminations en milieu scolaire.

    La campagne de tests salivaires, proposée par l'Education nationale, est lancée en partenariat avec le laboratoire médical Cerballiance. Ces tests sont gratuits et réalisés en accord avec les parents d'élèves. Les dépistages seront effectués dans les écoles réunionnaises touchées par le Covid.

    Pour rappel, trois classes ont été fermées dans l'école de Flacourt ces derniers jours en raison de cas positifs chez les enfants. Les résultats des tests seront annoncés aux parents d'élèves dès le lendemain du prélèvement

    L'article est à lire ici

  • IPR

    Sainte-Suzanne : la marche réunionnaise pour le climat décalée au 31 octobre

    Compte-tenu du contexte sanitaire actuel, la 4ème édition de la Marche réunionnaise pour le climat et la biodiversité prévue initialement le 7 mars, est reportée au dimanche 31 octobre 2021, aux mêmes heures et même lieu à savoir 9h, site du Bocage à Sainte Suzanne.

    Maurice Gironcel, président de la Cinor, appelle à la mise en place d'un état d'urgence climatique sur son territoire du nord. Nous publions ci-dessous sa lettre ouverte

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Covid-19 : les pharmaciens désormais autorisés à vacciner

    Jean Castex l'a annoncé ce jeudi 4 mars 2021 lors de sa conférence de presse hebdomadaire : les pharmaciens sont désormais autorisés à vacciner contre le Covid-19. Une annonce officialisée au Journal officiel ce vendredi, avec la publication d'un décret actant cette autorisation. La vaccination en pharmacie devrait commencer dès le 15 mars.

    Le Premier ministre a par ailleurs préciser qu'aucune ordonnance ne sera demandée pour les personnes déjà autorisées à se faire vacciner. Il faudra cependant prendre rendez-vous au préalable avec son pharmacien

    La suite de l'article est ici

     

  • IPR

    142 classes fermées, 104 élèves et 14 personnels positifs au Covid-19 cette semaine

     

  • IPR

    Evacuations sanitaires : les quatre patients sont bien arrivés à Paris

    L'avion d'Air Austral affrété pour les évacuations sanitaires a atterri à ce vendredi 5 mars 2021 à 5h30 à l'aéroport Charles de Gaulle de Paris. Les quatre patients, en état stable, ont été transférés et accueillis dans les établissements de santé d'accueil.

    L'avion avait décollé la veille à 21h33 (heure locale), avec à son bord quatre civières, onze membre d'équipage, 15 soignants dont sept du SAMU de Paris, 800 km de matériels et 900 litres d'oxygène par malade.

    L'article est ici

  • IPR

    Vaccination anti-Covid : des listes d'attente pour les non prioritaires

    A La Réunion, la vaccination est pour l'instant réservée aux publics prioritaires. Mais des listes d'attente ont été mises en place dans les différents centres pour inscrire les volontaires non prioritaires et éviter de perdre les doses qui n'auraient pas été administrées en fin de journée. Selon nos informations ces listes sont actuellement "surchargées".

    Pour en faire partie, pas d'inscription en ligne : il faut passer dans l'un des huit centres de vaccination que compte l'île et se renseigner directement sur place.

    Ces vaccinations "bonus" ne sont à ce jour pas comptabilisées par l'agence régionale de santé, qui estime que peu de personnes sont concernées, ce qui ne nécessite pas d'en faire le recensement. Elles représenteraient malgré tout 2% des doses administrées à La Réunion à ce jour

    L'article est à lire ici

  • IPR

    L'attestation temporaire autorisant les déplacements et à téléchargez-les sur ce lien

    L'attestation permanente autorisant les déplacements pour des certaines professions est à télécharger ici



     

     

  • IPR

    Bonjour, bonjour La Réunion !

    Vous le savez à partir de 18h ce vendredi soir il faudra être obligatoirement rentré chez soi ou être muni d'une attestation vous autorisant à sortir. Sans cette autorisation vous risquez une amende de 135 euros si vous être contrôlé par les forces de l'ordre !

    Restez avec nous pour suivre les informations liées à cette information

     

     

A propos

Les rendez-vous sont donnés un peu partout dans l'île. Un appel au rassemblement a par exemple été lancé par une internaute, qui propose de manifester sur l'esplanade des Roches Noires à 17 heures. Une manifestation est aussi prévue à Saint-Denis, devant la préfecture, à 17 heures 30. "Pas question de ne rester qu'une demi-heure" précise d'ailleurs un internaute, faisant référence au couvre-feu de 18 heures.

Le front de mer de Saint-Pierre a lui aussi été choisi comme lieu de protestation, avec un rassemblement prévu à 18 heures. "Allons bouger, allons di à zot arrêt un coup ek tout zot mascarade... Arrêt prive à nou nout liberté quand y arrange à zot" presse une internaute sur Facebook. Dans une vidéo publiée sur le même réseau social, certains appellent même à manifester "devant toutes les mairies de l'île ce vendredi après-midi" à 17 heures.

A la radio, une jeune femme a elle annoncé qu'une action "casserole" était prévue à Saint-Leu, pour montrer leur mécontentement face aux restrictions sanitaires. Enfin, via un communiqué de presse, la CGTR Spektak qui dénonce un retour "vers la case départ, le confinement", et a appelé à la mobilisation devant la préfecture. Plusieurs corps de métier devraient aussi être présents au rendez-vous.

Malgré les nombreux appels à manifester, ces derniers ne sont pas toujours particulièrement suivis. Mais les forces de l'ordre se tiennent tout de même prête, un dispositif de police étant prévu pour le rassemblement de la préfecture, qui reste l'événement qui pourrait rassembler le plus de manifestants. A travers l'île, gendarmes et policiers seront aussi mobilisés dès 18 heures pour assurer le respect du couvre-feu. Chaque caserne de gendarmerie enverra en effet une cinquantaine de gendarmes contrôler les attestations de déplacements. "Nous sommes prêts pour toute éventualité, mais il y a de grandes chances que la situation reste calme" souligne la gendarmerie.

Suivez-nous, nous sommes en live

www.ipreunion.com / [email protected]

   

8 Commentaire(s)

Omega3, Posté
Est ce qu'un journaliste digne de ce nom peut se pencher sur le décret du couvre feu émis par la préfecture ?!?L'article 1er stipule que le couvre-feu prend effet à partir du 6 mars 2021... Pourquoi avoir fait fermé des restaurants à 18h ?Le préfet veut tuer la RéunionRéveillez vous les moutons !!! (Bonsoir, nous vous invitons à consulter cet article : https://www.ipreunion.com/coronavirus/reportage/2021/03/05/deux-textes-ont-ete-publies,arrete-prefectoral-le-couvre-feu-prend-bien-effet-ce-vendredi,131984.html)
Stean, Posté
Sans doute qu'un stage en unité réa Covid ferait changer d'avis beaucoup de monde. Tout mon soutien aux soignants et aux familles.
Roseline, Posté
C'et avec plaisir que j'ai écouté le général de la gendarmerie un homme qui impose le respect tant comme citoyen que comme représentant de l'Etat. Bravo Monsieur
Jeanbon, Posté
Après avoir bourré nos services de réanimation avec les Evasan, il n'était pas difficile de deviner la suite des évènements.Ils nous prennent pour des c..., et malgré notre désapprobation, ils persistent, et signent.
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Lâcheté du pouvoir politique qui annonce que la France doit se remettre à travailler mais qui multiplie les contraintes technocratiques qui en bloquent la reprise. L'État ne tranche pas. Il se défausse de la responsabilité sanitaire sur les forces vives qui ont le choix entre respecter la loi, et donc tout bloquer, ou, au contraire, de passer outre la loi et engager leur responsabilité pénale personnelle.Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM )Billant jacques , un fonctionnaire aux ordres . Un uniforme qui a trop tendance à se changer en livrée.Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM )Mars 2021 , Macron ne sait plus où il habite en politique .Votre cri est logique , Macron est ailleurs à cause de ses hésitations de la pandémie COVId-19 . Amen !
Marsouin974, depuis son mobile, Posté
Arrêtez de dire que c'est la faute aux personnes qui voyagent. Je suis réunionnais et je voyage souvent pour des motifs professionnels. J'effectue des tests pcr avant chaque départ, avant chaque retour et même après ma septains. J'en suis à mon 35eme test PCR. J'ai toujours été négatif. Les voyageurs ont bon dis, c'est plus la faute du préfet qui autorisé les mariages..
Missouk, Posté
C'est bien normal que les gens protestent. Beaucoup ne pourront pas rentrer avant l'heure du couvre-feu. La devise "boulot, télé, dodo" remplace désormais "liberté, égalité, fraternité". Ca s'appelle l'exception réunionnaise. Comment voulez-vous que les gens soient satisfaits et ne protestent pas?
Si on avait fermé Gillot, Posté
Si on avait fermé l'aéroport pour les passagers, on n'en serait pas là aujourd'hui.