L'épidémie continue de gagner du terrain :

Covid-19 : 12 morts en une semaine, dont 8 patients issus d'une évacuation sanitaire


Publié / Actualisé
Le bilan de la préfecture et de l'agence régionale est plus que préoccupant ce mardi 9 mars 2021 : 12 patients ont perdu la vie des suites du Covid-19, dont 8 issues d'une évacuation sanitaire (evasan), sur les sept derniers jours. Sur les 122 lits de réanimation disponibles à La Réunion, 101 sont occupés dont 58 atteints de Covid-19, soit un taux d'occupation de 82,8%. 24 patients résident à La Réunion contre 17 il y a une semaine. Par ailleurs le taux d'incidence augmente et passe à 114,2 pour 100.000 habitants. Pour les 25-34 ans il est de 179 et de 169,5 pour les 15-24 ans. 975 cas ont été recensés en une semaine. Plus d'un nouveau cas de Covid sur deux est issu du variant sud-africain. Il est à noter aussi que 27 clusters sont actifs à La Réunion. Nous publions ci-dessous le communiqué des autorités sanitaires. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le bilan de la préfecture et de l'agence régionale est plus que préoccupant ce mardi 9 mars 2021 : 12 patients ont perdu la vie des suites du Covid-19, dont 8 issues d'une évacuation sanitaire (evasan), sur les sept derniers jours. Sur les 122 lits de réanimation disponibles à La Réunion, 101 sont occupés dont 58 atteints de Covid-19, soit un taux d'occupation de 82,8%. 24 patients résident à La Réunion contre 17 il y a une semaine. Par ailleurs le taux d'incidence augmente et passe à 114,2 pour 100.000 habitants. Pour les 25-34 ans il est de 179 et de 169,5 pour les 15-24 ans. 975 cas ont été recensés en une semaine. Plus d'un nouveau cas de Covid sur deux est issu du variant sud-africain. Il est à noter aussi que 27 clusters sont actifs à La Réunion. Nous publions ci-dessous le communiqué des autorités sanitaires. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Les chiffres des 7 derniers jours montrent une hausse du nombre de cas avec un taux d’incidence hebdomadaire qui reste au-dessus du seuil de 100/100 000 habitants et une proportion de variants en augmentation.

- 12 décès en une semaine -

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce mardi 9 mars 2021 les décès intervenus au cours des 7 derniers jours de 12 patients âgés de plus de 50 ans, dont 8 patients issus d’une évacuation sanitaire.

- Taux d'incidence en hausse -

Du 27 février au 5 mars, 975 cas ont été recensés en 7 jours. Le taux d’incidence hebdomadaire est désormais de 114,2/100 000.

Parmi les 676 cas comptabilisés du 2 au 5 mars (les cas du 27 février au 1er mars étant déjà comptabilisés dans le communiqué du 2 mars), on recense :

- 668 cas sont classés autochtones
- 5 cas sont classés importés,
- 3 sont classés importés EVASAN.

72 cas sont en cours d’investigation.

Parmi les cas en cours d’investigation :

- 108 cas sont classés autochtones,
- 14 cas sont classés importés.

- Un cas sur deux issu d'un variant -

Sur les 7 derniers jours, soit du 2 au 8 mars, 1.166 tests ont été criblés pour identifier une souche de variant. Sur ces 1.166 tests, on comptabilise 603 cas de variants (566 sud-africains ou brésiliens, 37 britanniques), soit une proportion de 51,7%.

Compte tenu des 12.511 guérisons et des 71 décès depuis le début de la crise sanitaire, 1.219 cas sont encore actifs à ce jour.

13.981 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 88,6 % sont des cas autochtones.

- 27 clusters actifs -

Au 1er mars 2021, 27 clusters sont actifs et 138 clôturés. Parmi les clusters actifs, on note :

• 9 clusters de " criticité modérée " se situant à Saint-Denis (2), La Possession (1), Saint-Paul (1), Saint-Pierre (2), Sainte-Marie (1) et Le Tampon (2).

• 9 clusters de " criticité élevée " se situant à Saint- Denis (2), à Saint-Joseph (1), à Saint-Paul (2), à Saint-Louis (2) et à Saint-Pierre (2).

- 179 pour 100.00 chez les 25-34 ans -

Du 27 février au 5 mars, il est à noter pour les autres indicateurs :

- un taux d’incidence à 169,5/100 000 chez les 15-24 ans en forte augmentation,
- un taux d’incidence à 179/100 000 chez les 25-34 ans en très forte hausse,
- un taux d’incidence à 58,1/100 000 chez les plus de 75 ans au-dessus du seuil d’alerte de 50/100 000,
- un taux de positivité des tests en hausse à 4,9 %, à la limite du seuil de vigilance (5%),
- un nombre de tests effectués sur la semaine stable, par rapport à la semaine précédente,

Au 9 mars 2021, 101 patients sont en réanimation, dont 58 atteints de Covid-19, soit un taux d’occupation de 82,8% sur les 122 lits ouverts. 24 patients atteints de Covid-19 résident à La Réunion contre 17 il y a une semaine (2 mars).

Les principaux indicateurs confirment une progression constante de l’épidémie sur le territoire.

Plus que jamais en cette période de vacances scolaires, chacun doit limiter ses contacts sociaux, appliquer les gestes barrières, et respecter la mesure du couvre-feu.

   

4 Commentaire(s)

Dj974, Posté
Voilà une belle gestion de crise avec notre Super Préfet et notre Cat Women Ladoucette.
Mimi, Posté
Les gestes barrières pas respecter j ai vu beaucoup de jeunes en groupe le masque au menton dans certains lieu médical la jauge pas respecter et le couvre-feu a 18h mais avant 18h il y a une vie c est la qui faut revoir les reunionnais ont clamé haut et fort pour le vaccin et maintenant il critique on est des irresponsables on pense a notre confort sans prendre en considération les consignes bientot on va reconfiner la les incompétents seront NOUS
Un peu de bon sens svp, Posté
On parle de clusters, de cas autochtones et on oublie .... Gillot qui est resté ouvert, porte d'entrée des variants.
Missouk, Posté
En fait, c'est 4 décès réunionnais, et huit décès mahorais. C'est toujours aussi grave, mais le dire comme cela, c'est quand même différent... Nous avons à la Réunion plusieurs régiments militaires (RSMA, RPIMA), qui auraient pu mettre sur un pied un hÃ'pital de campagne, comme cela s'est fait en métropole. L'ARS les a-t-elle sollicités? Qu'est devenu ce navire à vocation sanitaire arrivé à coups de tambours et trompettes l'an passé lors de la 1ère vague épidémique ? Beaucoup de légèreté dans le traitement de cette pandémie, et aujourd'hui, on est le dos au mur...