Point sur la situation sanitaire :

Covid-19 : des "tensions majeures" dans l'océan Indien selon Olivier Véran


Publié / Actualisé
Ce jeudi 11 mars 2021, le ministre de la Santé Olivier Véran fait le point sur la situation épidémique en France. Alors que le vaccin Johnson and Johnson va être autorisé en France, le ministre devrait aussi donner le nombre de nouveaux cas et la situation dans les hôpitaux, et ce que alors que le pays est ou bien en couvre-feu ou bien dans le cas de certains départements confinés partiellement voire totalement comme Mayotte. A La Réunion, la hausse actuelle des cas inquiète (Photo AFP)
Ce jeudi 11 mars 2021, le ministre de la Santé Olivier Véran fait le point sur la situation épidémique en France. Alors que le vaccin Johnson and Johnson va être autorisé en France, le ministre devrait aussi donner le nombre de nouveaux cas et la situation dans les hôpitaux, et ce que alors que le pays est ou bien en couvre-feu ou bien dans le cas de certains départements confinés partiellement voire totalement comme Mayotte. A La Réunion, la hausse actuelle des cas inquiète (Photo AFP)

Suivez la conférence de presse d'Olivier Véran en direct :

• "Tensions majeures" dans l'océan Indien

Près de 21.000 cas par jour en moyenne sont enregistrés en France. Les Hauts-de-France, l'Ile-de-France et la région PACA sont préoccupantes. "Je n'oublie pas Mayotte et je n'oublie pas non plus La Réunion" note Olivier Véran. Les tensions sont "majeures" dans l'océan Indien ajoute le ministre.

36 évacuations sanitaires ont été réalisées dont 4 depuis La Réunion vers l'Ile-de-France comme le rappelle Olivier Véran.

Dans les régions sous tension, les déprogrammations d'opérations non urgentes vont augmenter. Des dizaines voire "des centaines de patients" vont être transférés depuis l'Ile-de-France, où les services de réanimation sont saturés. Toutes les 12 minutes, un Francilien est admis en réanimtion, a ajouté le ministre.

• "Les variants sont devenus la norme"

Les variants sont "devenus la norme" en France, note le ministre de la Santé. Ils sont "plus contagieux et plus dangereux et représentent plus de deux tiers des contaminations en France".

Face à ces constats, Olivier Véran appelle à maintenir la vigilance, et à se faire vacciner. 286.000 Français ont reçu une injection en 24 heures, c'est un record. Plus de 4,5 millions de personnes ont reçu la première injection à ce jour et plus de 2 millions les deux injections.

Suite à la suspension du vaccin AstraZeneca pour des troubles de la coagulation du sang dans certains pays, des investigations sont en cours, et la France estime qu'il n'y a pas lieu de suspendre ce vaccin à ce jour, "il n'y a pas de sur-risque avéré".

"Cela fait un an que nous traversons cette pandémie, c'est ensemble que nous tenons depuis le début et ensemble que nous y arriverons". conclu Olivier Véran.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !