Covid-19 :

Crise sanitaire : le couvre-feu prolongé jusqu'au lundi 5 avril


Publié / Actualisé
Le couvre-feu à partir de 18h sur l'ensemble de l'île est prolongé jusqu'au lundi 5 avril 2021. L'annonce a été faite par la préfecture ce jeudi 18 mars, cette dernière estimant que la situation sanitaire de l'île ne permettait pas d'alléger les restrictions sanitaires mises en place depuis le 5 mars dernier (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le couvre-feu à partir de 18h sur l'ensemble de l'île est prolongé jusqu'au lundi 5 avril 2021. L'annonce a été faite par la préfecture ce jeudi 18 mars, cette dernière estimant que la situation sanitaire de l'île ne permettait pas d'alléger les restrictions sanitaires mises en place depuis le 5 mars dernier (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Si la situation épidémique est stable, pour autant les indicateurs révèlent toujours une présence forte de l’épidémie sur l’ensemble du territoire" annonce la préfecture. La prolongation du couvre-feu jusqu'au 5 avril a donc été décidée "afin de poursuivre le freinage de la circulation épidémique et de limiter l’impact sur le système hospitalier". La décision a été prise en lien avec l’Agence régionale de santé et en concertation avec les maires. L’arrêté préfectoral prenant fin ce dimanche 21 mars sera prolongé jusqu’au 5 avril inclus.

Le couvre-feu a été mis en place le 5 mars après une dégradation rapide de la situation sanitaire dans l'île. Une décision qui a provoqué la colère d'une partie de la population, qui s'est mobilisée le soir-même pour dire "non" aux restrictions.

La mise en place du couvre-feu vise à limiter les interactions sociales, les rassemblements amicaux et familiaux propices à la contamination dans un contexte de circulation active des variantes de la Covid-19. "Au regard des indicateurs épidémiologiques et des conséquences économiques de la crise sanitaire, cette mesure reste adaptée, elle permet de conforter la phase de stabilisation actuelle et doit surtout permettre d’engager une baisse de la circulation épidémique dans les prochains jours" assure la préfecture.

- Couvre-feu départemental de 18 à 5 heures -

Les sorties et  les déplacements sont  interdits entre 18h et 5h sur l’ensemble du département, sauf dérogation. Les restaurants peuvent maintenir une activité de livraison à domicile jusqu’à 22h.

Des dérogations permanentes peuvent être établies pour les motifs suivants :

• les forces de l’ordre, services de secours, dépanneurs d’urgence,
• les déplacements professionnels pour certains salariés,
• les déplacements scolaires pour accompagner les enfants vers ou depuis les établissements scolaire,
• les chauffeurs livreurs (nourriture, carburant, fret alimentaire).

Des dérogations temporaires sont prévues sur présentation d'une attestation pour les motifs suivants :

• les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d'enseignement et de formation,
• les déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé,
• les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants, pour convocation judiciaire ou administrative,
• les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative,
• les déplacements pour participer à des missions d'intérêt général,
• les déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances.

Ces attestations sont disponibles sur le site internet de la préfecture et sur l’application TousAntiCovid. Elles peuvent également être présentées sur papier libre, datées et signées. Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 € pouvant être portée à  3 750 € en cas de réitération.

- Vigilance de mise pour la rentrée scolaire -

A l’approche de la rentrée, la vigilance reste de mise dans l’application des protocoles au sein des établissements scolaires :

• Le port du masque est obligatoire pour tous élèves des écoles élémentaires (CP au CM2) dans les espaces clos et les extérieurs des établissements scolaires. Seuls les masques chirurgicaux ou grand public de catégorie 1 sont autorisés,
• En maternelle, dès l’apparition d’un cas confirmé,l’ensemble de la classe (hors enseignants et ATSEM portant le masque) est mis en septaine
• En école primaire, collège, lycée, dès l’apparition de 3 cas confirmés de fratries différentes,  l’ensemble de la classe (y compris enseignants) est mis en septaine,
• En cas de signalement d’un cas de variant, la classe est fermée,
• En cas de suspicion d’un cas de variant, une concertation est engagée entre l’ARS, le rectorat, le chef d’établissement et la préfecture pour décider de la fermeture ou non,
• La distanciation de 2 m ou dispositif de séparation entre les groupes sont mis en place dans les lieux de restauration collective,
• Les élèves de classes différentes (sport, restauration collective, activités…) ne sont pas mélangés
• Les journées portes ouvertes et forums lycéens se feront à distance
• Les réunions parents-professeurs seront organisées sous forme de rendez-vous individuels

- Rappel des mesures en vigueur -

• Le port du masque est obligatoire pour toutes les personnes âgées de 11 ans et plus se déplaçant à pied sur la voie publique
• La distance minimale est de 2m entre deux personnes en cas d’absence du port du masque
• Les motifs impérieux sont nécessaires pour justifier d’un déplacement aérien.
• Les pique-niques,  de la consommation de boissons ou de nourriture dans les espaces publics et sur la voie publique sont interdits
• Les rassemblements et activités de plus de 6 personnes sont interdits sur la voie publique
• Les protocoles d’accueil dans les hôtels sont renforcés (le port du masque obligatoire pour les clients et le personnel, la mise en place d’une jauge de 8m² par personne dans les espaces communs, les lieux d’activité aquatique et sportifs (affichage obligatoire), la prévention de la constitution des groupes de plus de 6 personnes dans l’enceinte des établissements. Les services de restauration à table restent ouverts de 18h à 22h, uniquement pour les clients de l’hôtel et dans le respect des protocoles afférents à la restauration.)
• Les moments de convivialité au travail sont interdits
• Le déploiement du télétravail doit se faire dès que cela est possible.
• Les commerces de + de 20 000m², hors pharmacies, restaurants, commerces alimentaires sont fermés
• Une jauge est imposée dans les magasins
• La distanciation est de 2m entre chaque fidèle dans les lieux de culte
• Les protocoles sont renforcés pour les cérémonies funéraires
• Les séjours avec hébergement dans les structures d’accueil collectives de mineurs à l’exception des publics de l’aide à l’enfance ou les enfants handicapés sont interdits
• Le port du masque est obligatoire pour tous élèves à partir du CP
• La pratique de la danse est interdite
• Les compétitions, les rencontres et les manifestations sportives dans toutes les disciplines sont interdites
• La pratique des sports collectifs et de combat est interdite

 

   

7 Commentaire(s)

Sandrine, Posté
Et les évacuations sanitaires sont arrêtées j'espere? Na tjr des vols de Mayotte vers ici??? Si oui, jamais la situation sanitaire de la Reunion ne va jamais s'ameliorer!!!
Missouk, Posté
Ras le bol de cette mascarade. Si les gens ont régardé l'émission politique de la 1 dimanche soir avec le maire de Petite-Ile Serge HOAREAU, ils savent que les maires ne sont nullement concertés. Seul le Préfet décide, sans doute sur ordre de PARIS! La concertation c'est pour faire bien, le Préfet fait en l'occurrence preuve d'autoritarisme, et visiblement, à part Serge HOAREAU qui l'a plus ou moins dénoncé dimanche, tout le monde se tait! Et la logique se poursuit, on maintient le couvre-feu, mais on ouvre en grand tous les établissements scolaires! Une hérésie de plus, même si on commence à avoir l'habitude, ça commence aussi à faire!
Brunobourbon, depuis son mobile, Posté
Soyez courageux et patients....
Ras le bol, Posté
Les gens sont respectueux à la Reunion mais on commence a avoir ras le bol. Il faut fermer aeroport passager et mettre le paquet sur les vaccins.
La vérité, Posté
" INTERDIT " est un mot que j'abhorre en tant qu'Être Libre !
HULK, Posté
Les gens en ont marre. S'ils respectent, ce n'est pas parce qu'ils sont convaincus, c'est parce qu'ils ne veulent pas pas payer les amendes, mais au font-ils pensent, comme beaucoup, que c'est du grand n'importe quoi. Comme beaucoup d'autres mesures.
Jeanbon, Posté
Qui prends les paris ?Le 05/04/21, ils diront que le couvre feu est prolongé jusqu'au 18 avril, et là, ils le prolongeront encore pendant des mois.Vaste fumisterie, car tout le monde se retrouve en même temps dans les seuls magasins qui ont le droit d'ouvrir, propageant mieux cette saleté de virus.