Un cafouillage de plus :

Élargissement de la vaccination : 70 ans pour l'ARS, 60 ans pour le ministre de la santé...


Publié / Actualisé
A partir du 29 mars 2021, la vaccination sera élargie aux personnes de 70 ans sans comorbidité, annonce l'Agence régionale de Santé. Cela alors que le ministre de la santé a affirmé mardi à l'Assemblée nationale qu'à La Réunion il sera possible de se faire vacciner dès 60 ans. L'ARS précise par ailleurs que les horaires des centres de vaccination vont être élargies, avec l'ouverture des quatre centres ambulatoires désormais tous les lundis matin à compter du 29 mars. Les capacités d'accueil de sept centres vont être augmentées, et un neuvième centre de vaccination devrait voir le jour dans les locaux de l'aéroport de Pierrefonds début avril. L'ARS vise les 75.000 vaccinations d'ici le 1er mai (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
A partir du 29 mars 2021, la vaccination sera élargie aux personnes de 70 ans sans comorbidité, annonce l'Agence régionale de Santé. Cela alors que le ministre de la santé a affirmé mardi à l'Assemblée nationale qu'à La Réunion il sera possible de se faire vacciner dès 60 ans. L'ARS précise par ailleurs que les horaires des centres de vaccination vont être élargies, avec l'ouverture des quatre centres ambulatoires désormais tous les lundis matin à compter du 29 mars. Les capacités d'accueil de sept centres vont être augmentées, et un neuvième centre de vaccination devrait voir le jour dans les locaux de l'aéroport de Pierrefonds début avril. L'ARS vise les 75.000 vaccinations d'ici le 1er mai (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Le Président de la République et le Ministre des solidarités et de la santé ont annoncé hier (lundi -ndlr)leur volonté d’accélérer le déploiement de la campagne vaccinale en France et à La Réunion en particulier. Ainsi, compte-tenu des doses supplémentaires attendues pour les prochaines semaines, l’ARS de La Réunion va favoriser et coordonner le développement et la diversification des modalités de vaccination pour atteindre la cible minimale attendue au 1er mai de 75 000 personnes ayant reçu au moins une première dose de vaccin, dont 42 000 auront bénéficié une vaccination complète (2 injections)" écrit l'ARS dans son communiqué.

Selon l'Agence régionale de Santé La Réunion va pouvoir bénéficier des quantités nécessaires pour administrer 63 000 doses à compter de la semaine prochaine et jusqu'au samedi 1er mai inclus grâce aux doses reçues ou à recevoir

L'ARS recense "un  premier renfort de doses supplémentaires obtenu pour la semaine du 22 mars (portant ainsi à 10 530 le nombre de doses livrées cette semaine-là) ; le doublement escompté des livraisons hebdomadaires à compter du 4 avril (soit un approvisionnement porté chaque semaine à 14 040 doses) ; un nouveau complément de 5 850 doses attendu pour le 8 avril".

"La progression des quantités permet également l'élargissement des publics cibles prioritaires, à savoir un abaissement à 70 ans, âge à partir duquel toute personne pourra demander à se faire vacciner sans critère de comorbidité dès le 29 mars" indique l'ARS.

Cette précision sur l'âge à partir duquel il sera possible de se faire vacciner sans "critère de comorbidité" ne correspond pas à celle donné mardi par le ministre de la Santé. En réponse à une question de la député Nadia Ramassamy, Ooivier Véran a affirmé : "nous avons également abaissé l’âge des bénéficiaires de la vaccination, […] il sera de 70 ans en France métropolitaine. À La Réunion, il est de 60 ans, compte tenu de l’âge moyen de la population". Son intervention est visible à 3 minutes 10 :

Dans le tableau ci-desous publié par l'ARS, il est clairement indiqué "60 à 69 ans inclus : pour le moment je ne peux pas me faire vacciner".

Interrogées sur les raisons de cette différence d'âge entre les autorités sanitaires locales et le ministre de la santé, ni la préfecture ni lARS n'ont répondu à ce stade à nos demandes de précision

Pour atteindre cet objectif d’augmentation du nombre de personnes vaccinées, l’ARS va mobiliser l'ensemble des moyens permettant le développement et la diversification des modalités de vaccination :

• élargissement des horaires des centres de vaccination, avec l’ouverture des 4 centres ambulatoires désormais tous les lundis matin à compter du 29 mars (à l'exception du lundi de Pâques) ; les 8 centres de vaccination fonctionneront, tous, 6 jours complets sur 7

• Accroissement des capacités d’accueil des centres avec l’augmentation des lignes de vaccination pour 7 centres sur 8 :
- centre du CHOR depuis le 23 mars, et à nouveau à compter du 13 avril,
- centres de Saint-Denis (Espace Reydelet), du Tampon et de Saint André à compter du 2 avril
- centres du CHU Sud et du GHER à compter du 19 avril.

• Ouverture d'un 9ème centre de vaccination situé dans les locaux de l'aéroport de Pierrefonds début avril : une convention est en cours de signature entre l’ARS et la direction de l'aéroport pour préciser les modalités de fonctionnement de ce centre.

• Démarrage de la vaccination dans les officines de pharmacie et les cabinets médicaux volontaires : l’ARS a mené une concertation avec les représentants des deux professions pour convenir du respect d’un cahier des charges permettant la distribution et l'administration du vaccin en toute sécurité dans les cabinets médicaux et les officines.

• Poursuite des opérations "Aller vers" en complémentarité des possibilités ouvertes dans les centres de vaccination, les officines et les cabinets médicaux : des opérations sont ainsi prévues et en cours d'organisation dans les communes du Port et de Saint-Louis, après celles déjà réali- sées à Mafate, Cilaos et Salazie.

   

7 Commentaire(s)

Olivier MONTFORT, depuis son mobile, Posté
Pourquoi ne pas vacciner ceux qui le désire ? Pourquoi faire de la ségrégation au niveau de l'âge. Une personne veut être vaccinée et bien on la vaccine point barre.
Bilan, Posté
A l'heure du bilan on a une idée de quelle structure étatique il faudra réformer.
Merci Reinion 1ere, Posté
Reportage de mercredi soir à la TV qui précise que les EVASAN ont continué entre Mayotte et la Reunion. L'ARS a précisé il y a quelques jours qu'il.n'y a plus d'Evasan depuis un.moment. Foutage de gueule ? Apres on comprend pourquoi la population n'a plus confiance.
Marcel, Posté
ça continue....les gens s'en souviendront-ils l'année prochaine ?
Geenec, Posté
A croire que a l'ARS ils sont sourds muets aveugle personne ne sait ni lire ni écrire et compter ?
Missouk, Posté
Dignes des Pieds Nickelés! Et ce sont ces gens là qui nous empêchent de vivre normalement, et sont censés nous protéger. Une belle brochette d'incapables!
Peut-être, Posté
Peut-être que l'ARS n'a pas de TV et n'a pas.entendu.le.ministre ?