Les cas augmentent alors que les dépistages baissent :

Covid-19 : 15 morts en une semaine, la situation sanitaire encore loin d'être "stable"


Publié / Actualisé
Les nouveaux chiffres du Covid-19 publiés par la préfecture et l'ARS ce mardi 23 mars 2021 n'ont rien de rassurant. Au cours des sept derniers jours 15 nouveaux décès ont été enregistrés. Deux de ces patients étaient en provenance de Mayotte à la suite à une évacuation sanitaire. Ces nouveaux décès portent à 102 le nombre de morts recensés depuis le début de l'épidémie dans l'île le 11 mars 2020. Le franchissement de ce seuil symbolique des 100 morts arrive alors que la barre des 900 cas par semaine ne baisse pas. 930 nouveaux cas ont été recensés. Le taux d'incidence passe ainsi de 106 à 109 pour 100.000 habitants. Et surtout la proportion des variants augmente, passant à plus de 61%. Les autorités sanitaires parlent d'une "stabilisation" de l'épidémie à La Réunion, les chiffres restent pourtant préoccupants. Cela d'autant plus qu'un couvre-feu est en vigueur depuis plus de deux semaines et que le nombre de dépistages dégringole (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les nouveaux chiffres du Covid-19 publiés par la préfecture et l'ARS ce mardi 23 mars 2021 n'ont rien de rassurant. Au cours des sept derniers jours 15 nouveaux décès ont été enregistrés. Deux de ces patients étaient en provenance de Mayotte à la suite à une évacuation sanitaire. Ces nouveaux décès portent à 102 le nombre de morts recensés depuis le début de l'épidémie dans l'île le 11 mars 2020. Le franchissement de ce seuil symbolique des 100 morts arrive alors que la barre des 900 cas par semaine ne baisse pas. 930 nouveaux cas ont été recensés. Le taux d'incidence passe ainsi de 106 à 109 pour 100.000 habitants. Et surtout la proportion des variants augmente, passant à plus de 61%. Les autorités sanitaires parlent d'une "stabilisation" de l'épidémie à La Réunion, les chiffres restent pourtant préoccupants. Cela d'autant plus qu'un couvre-feu est en vigueur depuis plus de deux semaines et que le nombre de dépistages dégringole (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• 15 décès dont 13 patients réunionnais

15 nouveaux décès : c'est le bilan des autorités cette semaine, annoncé ce mardi 23 mars. Parmi eux, 2 patients arrivés à La Réunion suite à une évacuation sanitaire. La semaine dernière, 16 patients avaient déjà perdu la vie des suites du Covid, et parmi eux se trouvaient 5 personnes arrivés à La Réunion suite à une évacuation sanitaire. Les décès des patients résidant à La Réunion augmente donc incontestablement et c'est la première fois qu'il atteint un nombre aussi élevé.

Alors que le patient décédé le plus jeune était âgé de 50 ans la semaine dernière, il s'agit cette fois d'une personne de 45 ans. Là aussi la barrière recule et il semble bien que le virus, qui ne touchait au départ que les personnes âgées, n'épargne plus personne.

Lire aussi : Olivier Véran reconnaît que la situation est "extrêmement tendue" à La Réunion

• Taux d'incidence de 109 pour 100.000

Sur la semaine, le nombre de nouveaux cas positifs augmente sensiblement. Au lieu de 902 cas détectés en une semaine, ce sont 930 cas qui ont été recensés cette fois, annoncent les autorités ce mardi. Le taux d'incidence passe donc de 106 à 109 pour 100.000 habitants. Un chiffre qui n'a rien de stable.

• Large majorité de variants

Les variants eux aussi confirment leur présence sur l'île. Avec une proportion de 61,2% ils restent largement majoritaires dans les nouveaux cas détectés sur l'île. Alors que le chiffre annoncé il y a maintenant quelques semaines – un cas sur deux est un variant – avait fait frémir, la part des variants a maintenant complètement pris le dessus.

• 33 clusters au lieu de 24

Si la semaine dernière les autorités annonçaient 24 foyers de contagion recensés sur l'île, dont 7 de "criticité élevée" (de taille importante, ndlr), ce sont désormais 33 clusters qui sont enregistrés, dont 10 de criticité élevée. La préfecture précise d'ailleurs que "les clusters en milieu professionnel demeurent nombreux" et appellent, avec la rentrée, à renforcer le télétravail.

• Taux de positivité à 6,6%

Si la baisse ou l'augmentation du nombre de dépistages sur l'île peut faire varier le nombre de cas recensés, le taux de positivité est un indicateur fiable. Il révèle la proportion de cas positifs en fonction du nombre de test réalisés. Or actuellement ce taux augmente. Il reste supérieur au seuil d'alerte de 5% et passe de 6,5 à 6,6% cette semaine.

Dans ce cas présent, le chiffre est d'autant plus inquiétant que le nombre de dépistages a très fortement baissé. Il a chuté précisément de -21% par rapport à la semaine dernière, alors que déjà la semaine dernière, les tests étaient en baisse de -4,8%.

• Couvre-feu depuis deux semaines

La préfecture l'a d'ores et déjà annoncé : le couvre-feu de 18h à 5h est reconduit jusqu'au 5 avril, alors qu'il est en vigueur sur le département depuis deux semaines. Bien que les autorités évoquent une "stabilisation" des cas, il semble que de nombreux indicateurs peinent à baisser.

Le préfet rencontre les maires de l'île ce mercredi 24 mars, la réunion hebdomadaire ayant été décalée d'un jour. Il sera sans doute question dans les jours à venir de la stratégie à adopter face à ces nouveaux chiffres.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Fabs, Posté
Si ça ne s'aggrave pas, pas besoin d'alourdir les mesures. Et on attend que la vaccination fasse effet...
Vérité, Posté
Le préfet ne voit donc toujours pas que sa stratégie de couvre-feu ne marche pas.il essaie de gagner du temps contre ce virus.au lieu de confiner strictement pendant 15 jour pour freiner la circulation du covid il essaye des demis mesures non appliquées et peu applicable.quand nos services hospitaliers seront saturés ou va t on évacuer les malades?mr le préfet je penses que les réunionnais ne vous pardonneraient pas de voir leurs proches mourir dans les couloirs d hopitaux.
Étape suivante, Posté
Si la situation ne s'améliore pas il faudra passer a l'étape suivante : confinement et fermeture aeroport " passager " ?