Contrairement à ce qu'affirmait Olivier Véran :

Covid-19 : la vaccination à La Réunion possible à partir de 70 ans, et pas 60 ans


Publié / Actualisé
Interrogé par la députée de La Réunion Nadia Ramassamy l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué mardi 23 mars que la situation sanitaire était "extrêmement tendue" à La Réunion et qu'il fallait augmenter la vaccination. Il avait alors précisé que sur l'île, l'âge des bénéficiaires était abaissé à 60 ans, "compte tenu de l'âge moyen de la population". Le lendemain, l'agence régionale de santé dévoilait que la vaccination serait élargie à partir de 29 mars... "aux personnes de 70 ans". Une confusion que l'ARS, interrogée par Imaz Press, met au clair : il s'agissait bien d'une erreur de la part du ministre de la Santé. La vaccination à partir de 60 ans sans comorbidité n'est pas encore à l'ordre du jour à La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Interrogé par la députée de La Réunion Nadia Ramassamy l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué mardi 23 mars que la situation sanitaire était "extrêmement tendue" à La Réunion et qu'il fallait augmenter la vaccination. Il avait alors précisé que sur l'île, l'âge des bénéficiaires était abaissé à 60 ans, "compte tenu de l'âge moyen de la population". Le lendemain, l'agence régionale de santé dévoilait que la vaccination serait élargie à partir de 29 mars... "aux personnes de 70 ans". Une confusion que l'ARS, interrogée par Imaz Press, met au clair : il s'agissait bien d'une erreur de la part du ministre de la Santé. La vaccination à partir de 60 ans sans comorbidité n'est pas encore à l'ordre du jour à La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Nous avons abaissé l’âge des bénéficiaires de la vaccination, […] il sera de 70 ans en France métropolitaine. À La Réunion, il est de 60 ans, compte tenu de l’âge moyen de la population", a déclaré Olivier Véran en réponse à la députée Nadia Ramassamy, ce mardi, dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Lire aussi - Élargissement de la vaccination : 70 ans pour l'ARS, 60 ans pour le ministre de la santé...

Bien que le ministère de la Santé n'ait jamais répondu à notre demande de clarification, il s'avère qu'il s'agit bel et bien d'une erreur, ce que nous confirme l'ARS ce vendredi 26 mars. "L’abaissement de l’âge à 70 ans sans comorbidité pour la vaccination se fera à compter du 29 mars. La quantité de doses reçues à fin avril permettra un élargissement des cibles début avril. Cet élargissement, selon une position partagée entre les représentants du corps médical de l’île et l’ARS, concernera les plus de 50 ans avec comorbidité (et non pas les plus de 60 ans sans comorbidité). L’élargissement éventuel aux publics de plus de 60 ans sans comorbidité sera tributaire des doses supplémentaires qui seront accordées au département. Il n’est donc pas appliqué à ce jour l’âge de 60 ans et + sans comorbidité pour la vaccination."

La Réunion est donc, contrairement à ce qu'affirmait le ministre, au même stade que la Métropole : une vaccination à partir de 70 ans, pas moins.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

HULK, Posté
Quel scandale, quelle honte. Comment voulez-vous critiquer ceux qui les traitent de menteurs et d'incompétents,aucunement responsables (dixit MACRON ) du gigantesque "bord..." dans lequel nous nous trouvons.J'espère que ceux qui en souffrent aujourd'hui s'en souviendront demain au moment d'aller voter. Dehors tous ces menteurs incompétents et méprisants.
Romu, Posté
De toutes façons la vaccination covid c'est une imbécillité de plus que le gouvernement et ses complices locaux vous ont fichu dans le crâne.
Missouk, Posté
VERAN mentir ? Jamais! CASTEX mentir ? Jamais ! MACRON mentir ? Jamais! Ces gens sont de saints hommes. Ceux qui pensent le contraire sont de mauvaises langues...