Données gouvernementales (actualisé) :

Santé publique France : le taux d'incidence de La Réunion passe à 119,3


Publié / Actualisé
Les différents outils mis en place par Santé publique France permettent de suivre presque jour après jour les taux d'incidence des différents départements et l'évolution des indicateurs du Covid-19. Selon des chiffres mis en ligne cette semaine et en date du 22 mars, le taux d'incidence de La Réunion passe à 119,3 pour 100.000 habitants. Bien que les données soient établies sur une semaine glissante, si les chiffres sont confirmés mardi prochain par l'ARS, il s'agirait alors d'une très forte augmentation de l'incidence sur notre département. Le taux indiqué mardi 23 mars était de 109 pour 100.000, alors qu'il était de 106 la semaine précédente. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les différents outils mis en place par Santé publique France permettent de suivre presque jour après jour les taux d'incidence des différents départements et l'évolution des indicateurs du Covid-19. Selon des chiffres mis en ligne cette semaine et en date du 22 mars, le taux d'incidence de La Réunion passe à 119,3 pour 100.000 habitants. Bien que les données soient établies sur une semaine glissante, si les chiffres sont confirmés mardi prochain par l'ARS, il s'agirait alors d'une très forte augmentation de l'incidence sur notre département. Le taux indiqué mardi 23 mars était de 109 pour 100.000, alors qu'il était de 106 la semaine précédente. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Chiffres consolidés ou pas, il semble cependant que le taux d'incidence ne baisse pas sur l'île. Car même si la fin de semaine permettra éventuellement de lisser ce taux, le fait qu'il soit passé à 119,3 à un moment donné a de quoi inquiéter.

Les chiffres de Santé publique France sont consultables ici ou encore ici.

Rappelons que mardi 23 mars, l'ARS et la préfecture faisaient état d'une situation épidémique "stable" à La Réunion, bien que les chiffres soient élevés. 15 décès ont été enregistrés en une semaine, dont 2 suite à une évacuation sanitaire, 930 cas ont été détectés en une semaine (soit plus que la semaine précédente), la part des variants dépasse les 60% et 33 clusters sont actifs. Tout ceci alors que les dépistages ont baissé de -21%, ainsi plus de cas ont été détectés malgré une chute du nombre de tests.

La communauté médicale n'a pas caché son inquiétude et parle plutôt de "plateau très dégradé" : les chiffres restent effectivement dans la même "fourchette" mais ils sont préoccupants. Le nombre de décès, lui, est un critère particulièrement inquiétant.

Lire aussi - Covid-19 : 15 morts en une semaine, la situation sanitaire encore loin d'être "stable"

Ce mercredi le préfet rencontrait les maires de l'île. Il n'a pas communiqué de restrictions supplémentaires, mais a affirmé que le couvre-feu resterait à 18 heures, au moins jusqu'au 5 avril, bien que des élus lui demandent de le décaler à 19 heures.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

Jeanne, Posté
Certaines personnes ne pensent pas que si on en est là c'est parce qu'une grande partie de la population ne respecte pas les gestes barrières et les distanciations physiques ? Que tout cela aurait été dernière nous si les proconisations de l'état était respecté scrupuleusement ?
Zambro, Posté
Le taux d'incidence à la Run est à 124,89 au 23 mars (données affichées le 26/03 et remontant au 23/03) !
Zarkan, Posté
Après la seconde guerre mondial on a fait condamner les média complices de la propagande . A très bientot !!!
Des news, Posté
Des nouvelles de l'attaché de presse. A til eu son vaccin contre le petage de câble ?
Confinement, Posté
Il faut penser au confinement, à la fermeture de l'aéroport pour les passagers ...
Geenec, Posté
Ne plus nommer L'ARS ARS mais boite a bobards ou bien incompètenceland