Covid-19 :

13 décès, seuil des 1.000 cas par semaine dépassé, explosion du taux d'incidence : La Réunion ne va pas bien


Publié / Actualisé
A quelques jours d'une nouvelle prise de parole du préfet Jacques Billant, la situation sanitaire de l'île est plus dégradée que jamais. Pour la première fois, la préfecture confirme plus de 1.000 cas de Covid-19 en l'espace d'une semaine. Le taux d'incidence s'est envolé pour atteindre les 120 pour 100.000 habitants. 13 personnes sont décédées, portant à 115 le nombre de décès dans l'île depuis le début de la crise sanitaire. Alors que les autorités parlaient jusqu'ici d'une situation "stabilisée", malgré des indicateurs toujours plus inquiétants, elles ont finalement changé de ton ce mardi 30 mars 2021 en admettant que la situation "continuait de se dégrader" (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
A quelques jours d'une nouvelle prise de parole du préfet Jacques Billant, la situation sanitaire de l'île est plus dégradée que jamais. Pour la première fois, la préfecture confirme plus de 1.000 cas de Covid-19 en l'espace d'une semaine. Le taux d'incidence s'est envolé pour atteindre les 120 pour 100.000 habitants. 13 personnes sont décédées, portant à 115 le nombre de décès dans l'île depuis le début de la crise sanitaire. Alors que les autorités parlaient jusqu'ici d'une situation "stabilisée", malgré des indicateurs toujours plus inquiétants, elles ont finalement changé de ton ce mardi 30 mars 2021 en admettant que la situation "continuait de se dégrader" (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le couvre-feu à 18 heures, mis en place le 5 mars dernier, ne semble pas avoir les effets escomptés : aucune amélioration de la situation sanitaire n'a été relevée sur les derniers bilans publiés. 13 personnes sont décédées en une semaine, soit près de deux personnes par jour. 12 de ces personnes étaient par ailleurs des patients réunionnais.

Si le couvre-feu est supposé être levé le 5 avril, tout indique que le préfet décidera vendredi, au mieux, de le prolonger, au pire, de serrer un peu plus la vis. En l'état, rien ne justifierait un allègement des restrictions sanitaires, notamment avec l'augmentation des taux d'incidence chez les personnes âgées de 15 à 24 ans (135,9, soit une hausse de 15,1%) et chez les plus de 65 ans (122,2, soit une hausse de 34,9%). Le taux d'incidence chez les plus de 75 ans est par contre en baisse de 2,5% : une bonne nouvelle pour ce public le plus fragile face au virus. C'est par ailleurs encourageant face aux effets possibles de la vaccination.

Une vaccination qui devrait par ailleurs s'accélérer dès le 7 avril, avec une ouverture aux vaccins aux personnes de 50 ans et plus avec comorbidités. 63.000 doses supplémentaires attendues pour ces prochaines semaines.

- Le nombre de patients réunionnais en réanimation augmente -

S'ils ne sont pas saturés, les services hospitaliers sont néanmoins occupés à près de la moitié par des patients Covid-19. Sur les 122 lits de réanimation disponibles, 54 sont occupés par des malades du virus, dont 38 patients réunionnais. La proportion de Réunionnais continue donc d'augmenter face aux évacuations sanitaires.

32 clusters sont actifs, contre 33 la semaine précédente, enregistrant une très légère baisse. Huit d'entre eux sont de "criticité élevée" et se situent au Port, l’Etang-Salé, Saint-Joseph, Saint-Louis, Saint-Paul et Saint-Pierre. Huit clusters sont de "criticité modérée" et se situent à Saint-André, Saint-Benoit, Saint-Denis, Saint-Paul et Saint-Pierre. Les grandes villes sont donc plus touchées que les petites communes de l'île.

Par ailleurs, la circulation des variants est elle aussi inquiétante, alors que 66,5% des nouveaux cas sont issus de variantes du Covid-19 (902 sud-africains ou brésiliens et 73 britanniques) contre 61,2% la semaine passée. A noter que ces variants sont considérés comme plus contagieux, leur prévalence laissant donc supposer une augmentation de la rapidité de circulation du virus dans l'île.

Contrairement à la semaine passée, le nombre de tests est cependant en augmentation de 4,7%. La hausse du nombre de cas peut donc en partie s'expliquer au nombre de dépistages plus élevé. Le taux de positivité est par ailleurs en baisse, passant de 6,6% à 6% en une semaine. Il reste cependant supérieur au seuil de vigilance, qui est de 5%. Malgré ces quelques données encourageantes, la situation reste pour le moins préoccupante, alors que La Réunion fait face à un nombre inédit de cas de Covid-19.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

9 Commentaire(s)

Kiki, Posté
Le lien familial n'a peu d'importance aujourd'hui ,la santé encore moins pour nos chers élus....avec un manque de respect pour ceux qui se privent face à cette maladie. Il serait tant qu'ils puissent donner à chacun d'entre nous la chance d'un avenir meilleur.
Nicki, Posté
Ce qui nous arrive c'est la faute des élus qui font passer l'argent avant la vie des gens. Nous sommes que des témoins de leur incapacité. Je suis révolter de ce qui nous arrive. Moi je vie avec la peur depuis 1 an de perdre les personnes qui me sont cher à cause de ce virus fait de la main de l'homme.De ma part je me rectifie je ne vie plus je survie.
Jade, Posté
Confinement une bonne fois pour toutes et on sera tranquille sinon on en à encore pour combien d'année ? Fermeture des aéroports si à la base on l'avait fait le virus n'aurait pas été importé
HULK, Posté
catastrophisme et chiffres faux. Pas de contrôles et aéroport ouvert en cas de confinement. Vous vous moquez de qui encore?
Réforme ARS, Posté
Une réforme de l'ARS est dans.les tuyaux.
Missouk, Posté
Un peu (voire beaucoup) marre de ce catastrophisme ambiant. Que le préfet commande des dizaines de milliers de doses de vaccins, qu'on vaccine largement, et qu'on arrête de nous priver de tout!
Au stratégie, Posté
Le.couvre feu ne fonctionne pas. Confinement et fermeture aeroport ?.
Omega3, Posté
Il ne faut pas plus attendre de ces pseudo journalistes que du préfet !Ils ne font que recopier les infos sans faire un travail d'investigation digne de vrais journalistes.Ils ne sont là que pour instiller la peur et la psychose comme le préfet ou l'ARS...
Patricia, Posté
Des chiffres même pas à jour ! Depuis plusieurs jours l'application gouvernementale indique plus de 129 comme taux d'incidence ! Non seulement nous sommes la seule région à ne pas disposer des chiffres au quotidien mais en plus lorsque le préfet les donne ils sont faux ou datent d'une semaine ! Merci à vous la presse de diffuser les infos de l'appli officielle "tous anti covid" ! Cela poussera peut-être ce préfet qui nous prend pour des imbéciles ou des irresponsables incapables d apprécier les éléments au jour le jour de nous donner enfin les informations que nous sommes dignes de recevoir !!