Plusieurs clusters sont apparus dans des bateaux :

La SAPMER demande une vaccination prioritaire pour les marins


Publié / Actualisé
La SAPMER, entreprise de pêche réunionnaise, alerte sur l'apparition de foyers de contagion de Covid-19 à bord de navires à La Réunion et aux Seychelles. Récemment, deux pêcheurs sont décédés aux Seychelles des suites du Covid-19. Un troisième marin est actuellement en réanimation. L'entreprise interpelle donc les autorités afin que les pêcheurs puissent bénéficier d'une vaccination rapide. "La vaccination prioritaire de nos marins est l'unique solution pour prévenir de nouvelles catastrophes sanitaires, humaines, sociales et économiques qui deviennent chaque jour plus inéluctables sur les navires de pêche au large opérant à des milliers de miles nautiques des côtes" souligne la SAPMER. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La SAPMER, entreprise de pêche réunionnaise, alerte sur l'apparition de foyers de contagion de Covid-19 à bord de navires à La Réunion et aux Seychelles. Récemment, deux pêcheurs sont décédés aux Seychelles des suites du Covid-19. Un troisième marin est actuellement en réanimation. L'entreprise interpelle donc les autorités afin que les pêcheurs puissent bénéficier d'une vaccination rapide. "La vaccination prioritaire de nos marins est l'unique solution pour prévenir de nouvelles catastrophes sanitaires, humaines, sociales et économiques qui deviennent chaque jour plus inéluctables sur les navires de pêche au large opérant à des milliers de miles nautiques des côtes" souligne la SAPMER. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Depuis plus d’un an, dans un contexte pandémique inédit en évolution permanente, la SAPMER a placé la sécurité de ses marins et de ses équipes à terre au premier rang de ses priorités.  Malgré des protocoles sanitaires strictes, l’apparition de nouveaux variants rend l’exercice de plus en plus complexe. Après plusieurs cas d’infection à bord survenus récemment et deux marins décédés, la SAPMER appelle les autorités décisionnaires à mettre les marins sur la liste des professions prioritaires pour la vaccination.

Depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020, la SAPMER en lien direct avec les autorités locales, nationales et internationales, a mis en place un process rigoureux afin de garantir la sécurité des marins. Isolement des marins en période de pré embarquement de 15 à 20 jours, contrôles via multiples tests PCR avant départ en zone de transit, déroutement des navires vers corridor sanitaire portuaire pour y opérer les relèves d’équipage, protocoles spécifiques à bord des navires avec suivis quotidiens des marins, augmentations significatives des dotations médicales à bord des navires, la SAPMER n’a consenti à aucune économie.

Tous ces efforts ont permis de maintenir en permanence les relèves des équipages dans un contexte sanitaire aigu et de stress constant pour les marins, les équipes à terre, et bien entendu les familles. Tous sont restés mobilisés en escomptant le placement des marins sur les listes des professions prioritaires dès l’ouverture de la phase de vaccination puisqu’ils avaient été placés sur les listes des professions prioritaires pour les déplacements lors du premier confinement.

Trois mois après les débuts de la vaccination en France, force est de constater que les marins n’ont aucune visibilité sur leur positionnement en priorité vaccinale, et ce malgré leur exposition permanente aux risques de contamination. Cette attente de vaccination devient d’autant plus difficile que de multiples variants apparaissent et que le développement épidémique est croissant dans les îles de l’Océan Indien, lieux d’escales privilégiés de nos navires.
 
Des clusters sur les navires

De fait, depuis le début de ce mois de mars 2021, des cas symptomatiques sont apparus sur des thoniers de la SAPMER et d’autres compagnies thonières, au-delà de la quatorzaine et alors que les tests PCR avaient été négatifs au départ du bateau.  

En effet, ces derniers jours dans le grand nord de l’Océan Indien, alors qu’ils se trouvaient en mer à plus de 800 miles nautiques des Seychelles, deux thoniers SAPMER et un navire d’assistance SAPMER ont connu des urgences médicales absolues pour quatre marins en état de détresse respiratoire sévère avec pronostic vital engagé.

Ces trois navires ont pu rejoindre le port de Mahé aux Seychelles au prix " d’exploits " des services du CROSS de La Réunion, des services du Centre de Consultation Médicale Maritime, des officiers en charge de la santé à bord des navires, des services de coordination opérationnelle SAPMER à terre, et de la mobilisation d’autres navires sur zone qui se sont déroutés, ou ont appareillé dans l’heure, pour transmettre des quantités d’Oxygènes médicales indispensables à la mise en place d’oxygénothérapies massives pour les marins des navires en détresse. A l’arrivée des navires au Port de Mahé, les marins concernés ont pu être immédiatement pris en charge par les services hospitaliers des Seychelles et placés en réanimation.

Deux de ces marins sont malheureusement décédés, l’état des autres marins s’étant fortement amélioré. L’équipage, à l’isolement sur le navire au mouillage aux Seychelles, compte cinquante marins testés positifs à la COVID 19 asymptomatiques.

A La Réunion, lors de l’inter marée du mois mars, une dizaine de cas positifs se sont déclarés parmi l’équipage d’un palangrier SAPMER. L’un des marins diagnostiqués positifs est actuellement en service de réanimation. A terre, l’ensemble du personnel a pu être testé et les résultats se sont révélés tous négatifs.

La vaccination urgente

Ces cas survenus sur des navires aux Seychelles et à la Réunion sont la malheureuse illustration de l’impérieuse nécessité d’agir urgemment en faveur de la vaccination de nos marins en complément des protocoles sanitaires en vigueur. Les marins de la pêche hauturière dont les navires évoluent dans des zones isolées ou fortement éloignées des côtes et de tout centre hospitalier sont plus exposés.

La vaccination prioritaire de nos marins est l’unique solution pour prévenir de nouvelles catastrophes sanitaires, humaines, sociales et économiques qui deviennent chaque jour plus inéluctables sur les navires de pêche au large opérant à des milliers de miles nautiques des côtes. D’autant plus que les marins sont considérés comme travailleurs clés dans 55 pays.


 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !