D'après les recommandations de la Haute autorité de santé :

Covid-19 : le vaccin AstraZeneca proscrit à La Réunion


Publié / Actualisé
La Haute autorité à la santé (HAS) a confirmé dans un rapport publié ce vendredi 9 avril 2021 que l'utilisation du vaccin AstraZeneca était à proscrire à La Réunion. Jugé trop inefficace face aux variants sud-africain et brésilien, qui représentent désormais 71,6% des nouvelles contaminations dans l'île, il ne sera donc pas distribué. Il en sera de même pour trois autres territoires où la prévalence de ces variants est élevée : à Mayotte, en Guyane et en Moselle (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La Haute autorité à la santé (HAS) a confirmé dans un rapport publié ce vendredi 9 avril 2021 que l'utilisation du vaccin AstraZeneca était à proscrire à La Réunion. Jugé trop inefficace face aux variants sud-africain et brésilien, qui représentent désormais 71,6% des nouvelles contaminations dans l'île, il ne sera donc pas distribué. Il en sera de même pour trois autres territoires où la prévalence de ces variants est élevée : à Mayotte, en Guyane et en Moselle (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Ainsi, Outre-Mer (Guyane, Mayotte et La Réunion) où le variant sud-africain représente près de la moitié des cas et où la fourniture d’un seul type de vaccins est favorisée par les contraintes logistiques, la HAS recommande la poursuite de la stratégie déjà mise en place avec l’utilisation exclusive des vaccins à ARNm" souligne la HAS.

Pour l'heure, seul le vaccin Pfizer est donc administré à La Réunion. Une livraison de 15.000 doses du vaccin Janssen (Johnson and Johnson) est par ailleurs attendue le 20 avril. Ce dernier, comme le vaccin Pfizer, est considéré efficace contre les variants sud-africain et brésilien. "Pour tous ces vaccins, la HAS recommande la mise en place, dans ce département, d’un accès aux professionnels autorisés à la vaccination en ville" précise le rapport.

A noter qu'une enquête sur un possible lien entre le vaccin Johnson and Johnson et des caillots sanguins a été lancée par l'Agence européenne des médicaments.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !