Le préfet prend de nouvelles mesures :

Bivouac et camping interdits dès ce mardi sur toute l'île


Publié / Actualisé
Plusieurs semaines après le renforcement des mesures de protection contre la Covid-19 à La Réunion, "la situation sanitaire reste préoccupante sur le territoire" informe le préfet de La Réunion. Pourtant des rassemblements sont observés en soirée notamment autour du volcan actuellement éruption, et ce malgré le couvre-feu. Ainsi bivouac et camping sont interdits à compter de ce mardi 13 avril sur toute l'île. Nous publions ici le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Plusieurs semaines après le renforcement des mesures de protection contre la Covid-19 à La Réunion, "la situation sanitaire reste préoccupante sur le territoire" informe le préfet de La Réunion. Pourtant des rassemblements sont observés en soirée notamment autour du volcan actuellement éruption, et ce malgré le couvre-feu. Ainsi bivouac et camping sont interdits à compter de ce mardi 13 avril sur toute l'île. Nous publions ici le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Malgré l’instauration d’un couvre-feu de 18h à 5h depuis le 5 mars, plusieurs rassemblements ont été constatés ces dernières semaines notamment au Maïdo et au Piton de Bert. Les forces de l’ordre ont relevé des infractions à la réglementation en vigueur, avec des rassemblements organisés en marge de l’installation de tentes avec notamment des piques-niques, des veillés festives et des regroupements de plus de 6 personnes.

Dans le respect des mesures sanitaires, afin d’éviter les regroupements propices à la propagation du virus et à l’apparition de chaines de contamination, et afin de garantir le respect des mesures de couvre feu, la pratique du camping et du bivouac est interdite à compter du 13 avril, sur l’ensemble du territoire.

   

13 Commentaire(s)

JBB, Posté
Plus facile d'interdire maintenant que de financer depuis longtemps une capacité d?accueil en soins...
Thibault, Posté
Pourquoi punir des gens qui veulent se retrouver à 2 ou 3 en pleine nature ? Il aurait été surement plus judicieux de réaliser des contrôles au niveau du volcan et du Maido en soirée pour que la règle des 6 personnes soit respectée.. Mais à part pour mettre des PV de stationnement, on ne voit pas de contrôles dans ces zones. On peut aussi évoquer des rassemblements au niveau des fronts de mer. La logique de nos dirigeants ne cesse de m'étonner
Bebenours, Posté
Excellente décision Mr. le Préfet. Fallait juste la prendre bien avant.
Nono974, Posté
Comme Marie il ne faut pas priver tout le monde de sa liberté de circuler
Ce n'est pas parce que vous ne pouvez pas faire respecter le regroupement maxi de 6 personnes que décidez de tout interdire
Et si nous le peuple bloquait l'accès aux bureaux de vote vous penserez quoi ?
Vous n'êtes pas un élu du peuple monsieur, juste un décideur...
Tom TOM , Posté
Depuis l'état d'urgence sanitaire nous sommes retombé au 18ème siècle... La monarchie absolue !!!!
Neurone974, Posté
M. Le Préfet, dites à quelqu'un qu' il est diabétique sans lui montrer les résultats de sa glycémie, à un autre qu' il a de l'hypertension sans lui communiquer les chiffres, ou encore de la fièvre sans prendre sa température. Vous verrez comme ils vont bien suivre leurs traitements !
Marie, Posté
ah oui et bien sûr, pour les nantis, l'hôtel c'est possible car certains sont encore ouverts. mais le dodo à zéro euro dans la nature non. On nous prend vraiment pour des truffes. "excellente décision mr le préfet " , non mais vous rigolez ! Comment êtes vous petits d'esprit pour vous réjouir de la privation d'un bonheur simple qui ne met personne en danger. Alors on va nous dire que certains ont abusé et que donc on doit interdire à tous ? ah bon, car depuis quand on interdit à tous de conduire car quelques tarés font n'importe quoi ? depuis jamais, donc laissez les couples, les parents et leurs enfants camper en paix . C'est insupportable de se voir traités de la sorte !
Joseph, Posté
Du même avis que Marie.
Raz le bol de ces décisions arbitraires et liberticides sans preuves de contaminations en milieu contamination exterieur. En quoi bivouaquer en respectant les limites est plus dangeureux que d'aller au supermarché Ou au bureau de vote? Par contre pas de problème du côté des fêtes privées des plus aisés et vaccinés.
Bravo M le Prefet , Posté
Excellente décision Monsieur le Prefet.
La vérité, Posté
Vive La Liberté ! Elle est précieuse !
Missouk, Posté
Aucun chiffre n'étant communiqué, il n'y plus qu'à croire le préfet sur parole... On a la chance d'avoir la possibilité d'admirer une éruption volcanique, mais on interdit de fait d'aller la voir... Ca commence par être sérieusement risible ces décisions sans queue ni tête!
Marie, Posté
Quelle honte !!! Dehors en citoyen on nous dit ... c'est bien connu, randonner à 3 en famille et planter la tente, c'est dangereux . Dormir dans un camion en famille, c'est dangereux. Mais où s'arrêteront-ils dans la privation des libertés . Prendre des précautions, des mesures, faire attention , oui bien sûr ! Mais interdire tout ce qui peut donner un peu de joie, non. C'est trop là !
Emma , depuis son mobile , Posté
Et pdt ce temps là le club libertin de St-Denis a le droit de rester ouvert ... du grand n importe quoi Mr le Préfet ! Un paréo au Bubbles vaut mieux Qu une tente ds les Hauts pour vous " L air pur certainement ...