Selon l'Agence européenne des médicaments :

Vaccin Johnson and Johnson : les caillots sanguins "devraient être ajoutés aux effets secondaires rares"


Publié / Actualisé
L'Agence européenne des médicaments (EMA) juge que les caillots sanguins devraient être ajoutés aux effets secondaires rares du vaccin du laboratoire Johnson and Johnson, a-t-elle annoncé dans un communiqué ce mardi 20 avril 2021. Elle estime cependant que la balance bénéfice/risque reste "positive". 15.000 doses du vaccin étaient d'ailleurs attendues à La Réunion ce mardi. Jugé efficace contre les variants, il a été plébiscité par les autorités pour faire face à l'épidémie dans l'île. Mono-dose et conservable dans un réfrigérateur classique, la Haute autorité de Santé (HAS) a indiqué dans un rapport publié fin mars conseiller l'utilisation du vaccin américain à La Réunion (Photo d'illustration AFP)
L'Agence européenne des médicaments (EMA) juge que les caillots sanguins devraient être ajoutés aux effets secondaires rares du vaccin du laboratoire Johnson and Johnson, a-t-elle annoncé dans un communiqué ce mardi 20 avril 2021. Elle estime cependant que la balance bénéfice/risque reste "positive". 15.000 doses du vaccin étaient d'ailleurs attendues à La Réunion ce mardi. Jugé efficace contre les variants, il a été plébiscité par les autorités pour faire face à l'épidémie dans l'île. Mono-dose et conservable dans un réfrigérateur classique, la Haute autorité de Santé (HAS) a indiqué dans un rapport publié fin mars conseiller l'utilisation du vaccin américain à La Réunion (Photo d'illustration AFP)

L'incertitude sur la viabilité du vaccin reste entière, alors que les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi dernier "une pause" dans l'utilisation du Johnson & Johnson afin d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux Etats-Unis.

Toutefois, son utilisation devrait être de nouveau autorisée, peut-être accompagnée de "restrictions", et une décision devrait être rendue publique d'ici vendredi, a affirmé dimanche le conseiller médical de la Maison Blanche Anthony Fauci. "Je pense que (la vaccination) reprendra, peut-être avec des restrictions. Je ne suis pas certain de ce que ce sera, si elles seront liées à l'âge ou au sexe, ou s'il sera simplement accompagné d'un avertissement", a-t-il affirmé.

Lire aussi - Le vaccin Johnson and Johnson pourrait être réservé aux Outre-mer

www.ipreunion.com / [email protected] avec AFP

   

1 Commentaire(s)

Jean, depuis son mobile , Posté
Le peuple cobaye pour les laboratoires et en plus le president français tolére toujours Astrazeneca .