1.038 nouveaux cas en sept jours et un taux d'incidence à la hausse :

Covid-19 : nouvelle et inquiétante dégradation de la situation sanitaire


Publié / Actualisé
Après une relative stabilité et malgré les restrictions sanitaires, le nombre de cas de Covid-19 est reparti à la hausse entre le 17 et le 23 avril 2021. 1.038 nouveaux cas ont été recensés sur l'espace d'une semaine. Sept décès sont à déplorer sur sept jours. Au total, 148 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie, dont 78 sur les sept dernières semaines. Le taux d'incidence (nombre de contaminations pour 100.000 habitants) a grimpé en une semaine de 107 à 121,6. Le préfet rencontre les maires ce mercredi pour faire le point sur la situation sanitaire.la réouverture envisagée des terrasses de restaurants et bars pourrait ne plus être d'actualité (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Après une relative stabilité et malgré les restrictions sanitaires, le nombre de cas de Covid-19 est reparti à la hausse entre le 17 et le 23 avril 2021. 1.038 nouveaux cas ont été recensés sur l'espace d'une semaine. Sept décès sont à déplorer sur sept jours. Au total, 148 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie, dont 78 sur les sept dernières semaines. Le taux d'incidence (nombre de contaminations pour 100.000 habitants) a grimpé en une semaine de 107 à 121,6. Le préfet rencontre les maires ce mercredi pour faire le point sur la situation sanitaire.la réouverture envisagée des terrasses de restaurants et bars pourrait ne plus être d'actualité (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Un léger assouplissement des restrictions sanitaires était espéré cette semaine, Jacques Billant ayant évoqué la possibilité d'un couvre-feu à 19 heures et d'une réouverture des terrasses. Compte-tenu de l'augmentation préoccupante du nombre de cas et du taux d'incidence, ces allègements semblent désormais compromis. Et pour cause, les indcateurs de la crise sont à la hausse malgré les restrictions en vigueur - a priori - jusqu'au 7 mai.

• Sept décès en une semaine

Le nombre de décès a légèrement augmenté entre le 20 et le 27 avil : si La Réunion a enregistré six décès la semaine passée, on comptabilise sept morts sur les sept derniers jours. Une moyenne d'un décès par jour, donc. Les patients étaient âgés de plus de 60 ans. Une des victimes était arrivée à La Réunion au titre des Evasan. Depuis le début de l'épidémie, 148 personnes sont décédées, dont 78 sur les sept dernières semaines.

• 1.038 cas confirmés

La Réunion a enregistré cette semaine un record du nombre de nouveaux cas : 1.038 malades ont été confirmés, une première depuis le début de l'épidémie. Ce record intervient après plusieurs semaines de stabilisation, où le nombre de cas tournait généralement autour des 900. Un regain qui pose question, alors que le couvre-feu est en place depuis le 5 mars dernier, et que les restaurants et bars ont fermé le 6 avril.

Lire aussi - Covid-19 : les chiffres de l'épidémie sont toujours élevés malgré les restrictions

• Un taux d'incidence en augmentation

La situation était stable depuis quelques semaines maintenant, et pourtant, le taux d'incidence est reparti à la hausse ces sept derniers jours. Il est désormais de 121,6 pour 100.000 habitants, contre 107 les deux semaines précédentes.

A noter qu'une forte augmentation du taux d’incidence chez les 45-64 ans de + 22.9% (120.6/100 000) a été relevée, ainsi qu'une augmentation du taux d’incidence chez les plus de 35-44 de 17.2% (145.1/100 000), chez les 65 ans et plus de 15.5.% (94.8/100 000), chez les 15-24 ans de 14.4% (161.2/100 000), chez les 25-34 ans de 6.1% (136.2/100 000).

Seuls les plus de 75 ans ont enregistré une baisse de 9.5%, pour passer à 67/100 000. Le taux d’incidence stable chez les 0-14 ans avec une augmentation de seulement 0.6% (90.9/100 000).

Le Port enregistre le plus haut taux d'incidence de l'île avec 268 pour 100.000 habitants. Il est suivi par Salazie, qui enregistre un taux de 191 pour 100.000 habitants, puis de Saint-Louis, qui culmine à 186. Le taux d'incidence entre le 17 et 23 avril 2021 est de 121,6 pour toute La Réunion. Seules sept communes, Trois-Bassins, Sainte-Marie, Saint-Leu, Le Tampon, Sainte-Suzanne, les Avirons et Saint-Philippe se trouvent en-dessous du seuil de vigilance, qui est de 100 pour 100.000 habitants.

• Les variants toujours largement majoritaires

Les variants sont toujours largement majoritaires parmi les nouveaux cas confirmés. Du 17 avril au 23 avril, 1.146 tests ont été criblés pour identifier une souche de variant. Sur ces 1 146 tests, on comptabilise 828 cas de variantes Covid-19 (725 sud-africains ou brésiliens et 103 britanniques), soit une proportion de 72,25%. Ils sont cependant en légère baisse, avec 74% de proportion la semaine passée.

• La situation hospitalière stable

36 patients Covid-19 sont actuellement en réanimation, tout comme les deux dernières semaines. 121 lits sont disponibles dans l'île. Il faut cependant noter que les hôpitaux sont désormais soumis à deux épidémies, la dengue et le Covid-19, et que les hospitalisations pour les formes sévères de dengue sont en augmentation. " Il est important pour chacun de continuer à être vigilant en toute circonstance : maintenir les gestes barrières, limiter ses contacts sociaux et respecter la mesure du couvre-feu" rappelle l'ARS.

• Les clusters restent stables

Le nombre de clusters est passé de 28 à 27 en l'espace d'une semaine, et retrouve donc son niveau du 13 avril. Huit d'entre eux sont de "criticité élevé" et se situent à Cilaos, à l'Entre-deux, à Saint-Denis et à Saint-Paul. Sept d'entre eux sont de "criticité modéré" et se situent à la Possession, au Port, à Saint-Denis, Saint-Paul et à Saint-Pierre.

• Le taux de positivité repart à la hausse

Après plusieurs semaines de baisse, le taux de positivité est reparti à la hausse : il est désormais de 4,1%, contre 3,7% la semaine passée. Cette hausse intervient alors que le nombre de dépistages augmente lui aussi de 4,2%.

• La campagne de vaccination continue

La campagne de vaccination s’élargit à de nouveaux publics prioritaires dès le 3 mai et concernera toute personne âgée de plus de 50 ans sans pathologie dont les professionnels de certains métiers reconnus comme prioritaires (avec créneaux dédiés), et toute personne âgée de 45 ans et plus ayant une pathologie à risque.

A ce jour, 66.926 ont reçu au moins leur première injection, et 33.678 personnes ont reçu les deux.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Au fait, pourquoi la statistique santé (taux d'incidence) "Sentinelle" (équipe prof Toubiana...), basée jusqu'en 2020 sur le protocole suivant : "1 diagnostique du médecin, 2 test ciblé de confirmation de la pathologie pressentie, a été abandonné brusquement au seul profit du test PCR, détectant semble-t-il, tout et n'importe quoi, (résultats fluctuants et quelque fois pénalisants dans le cadre de "déplacement pour motif impérieux"), d'un labo à l'autre 'Y aurait-il là, autre intérêt que sanitaire '
Jeanbon, Posté
Confinement strict des communes dépassant les 150 cas pour 100.000, et vous verrez que tout ira mieux !Il faut punir au plus près de la bêtise.
Mimite, Posté
Ôté à zot aussi les en télé travail ' Zot la peur la pluie ' Zot la peur la route Cilaos ' Si seulement zot i faisait du journalisme de terrain zot n'aurai eu l'info pour Cilaos ... Le cluster à Cilaos i date des tous premiers jours d'avril... Avant le week-end de Pâques. Par respects pour les personnes impliqués mi dira rien de plus mais pourquoi sur les trois dernières semaines l'ARS la omis de parle de ce cluster ' Si zot i veut une preuve aller regarde sur SPF comment le taux d'incidence de Cilaos l'etait bien plus fort un peu avant la mi avril... Toujours des décalages dans la communication défaillante des autorités... Mais non zot zot i gobe toute pour distiller la peur dans la population. Merci a zot !