Lutte contre le Covid-19 :

Vaccination dès 50 ans sans conditions, ça commence maintenant


Publié / Actualisé
Nouvelle étape dans la campagne de vaccination contre le Covid-19 ce lundi 3 mai 2021. Toutes les personnes de plus de 50 ans peuvent se faire vacciner. Cette phase devrait donner un coup d'accélérateur la campagne de vaccination. L'Agence régionale de santé (ARS) a pour objectif, de vacciner 85% de la population éligible d'ici la fin du mois de mai. A noter également que depuis le vendredi 30 avril la vaccination est élargie à toutes les personnes de plus de 18 ans atteintes d'une pathologie considérée comme à risque de forme sévère Covid-19. Où et comment se faire vacciner ? Quelles sont les informations utiles ? le vaccin est-il risqué ? Tour d'horizon des informations essentielles (Photo rb/www.ipreunion.com)
Nouvelle étape dans la campagne de vaccination contre le Covid-19 ce lundi 3 mai 2021. Toutes les personnes de plus de 50 ans peuvent se faire vacciner. Cette phase devrait donner un coup d'accélérateur la campagne de vaccination. L'Agence régionale de santé (ARS) a pour objectif, de vacciner 85% de la population éligible d'ici la fin du mois de mai. A noter également que depuis le vendredi 30 avril la vaccination est élargie à toutes les personnes de plus de 18 ans atteintes d'une pathologie considérée comme à risque de forme sévère Covid-19. Où et comment se faire vacciner ? Quelles sont les informations utiles ? le vaccin est-il risqué ? Tour d'horizon des informations essentielles (Photo rb/www.ipreunion.com)

- La campagne s’accélère -

Débutée poussivement en janvier, la campagne de vaccination semble bel et bien s’accélérer depuis ces dernières semaines. Selon le Ministère des Outre-mer, au 26 avril 2021, 121 875 doses ont été livrées à La Réunion et 102 699 injections avaient été réalisées, ce qui représente 84,3% des doses utilisées.

Un chiffre bien supérieur à celui des autres départements ultramarins : en Guyane, 72,9% des doses livrées ont été injectées. En Martinique, ce chiffre atteint 59,5%. Il est de 49,2% en Guadeloupe et seulement de 27,6% à Mayotte.

A compter de ce lundi, cette campagne de vaccination entre donc dans une nouvelle phase avec la possibilité pour les personnes âgées de plus de 50 ans de se faire vacciner. Un total de 265 708 Réunionnais (avec ou sans pathlogies à risques) sont désormais éligibles à la vaccination. Selon les chiffres communiqués par l’ARS, 55 271 personnes de plus de 50 ans ont déjà reçu une première injection au 27 avril. Il reste donc près de 205 000 personnes de cette tranche d’âge à vacciner.

L’ARS fixe comme objectif de vacciner 85% de la population éligible d’ici la fin du mois de mai. A noter que les personnes de plus de 45 ans, souffrant de certaines pathologies à risques peuvent aussi se faire vacciner

- Qui peut se faire vacciner ? -

Après les plus de 55  ans, ce sont donc maintenant les plus de 50 ans qui peuvent se faire vacciner contre la Covid-19. A noter que certains professionnels âgés de plus de 50 ans peuvent avoir un accès prioritaire aux centres de vaccination de l’aéroport Pierrefonds et du CHU Nord. La liste est à retrouver sur le site de l’ARS Réunion.

Outre les plus de 50 ans, rappelons que depuis ce vendredi la vaccination est également accessible à toutes les publics de plus de 18 ans atteints d'une pathologie considérée comme à risque de forme sévère Covid-19. Parmi ces affections figurent les personnes ayant une charge pondérale sérieuse, correspondant à une obésité avec un indice de masse corporelle supérieur à 30.

Lire aussi : La vaccination ouverte aux plus de 18 ans atteints de certaines pathologies

Sur prescription médicale les personnes atteintes d’un cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie peuvent aussi demander à être vaccinées. Cela au même titre que les patients dialysés, transplantés d’organes solides, les personnes transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, les personnes atteintes de polypathologies chroniques (au moins deux insuffisances d’organes), de certaines maladies rares ou de trisomie 21.

A noter que les femmes enceintes, ainsi les personnels de santé salariés ou libéraux restent éligibles à la vaccination.

- Où et comment se faire vacciner ? -

La première solution est de se rendre en centre de vaccination. La Réunion compte 9 centres de vaccination. 2 à Saint-Pierre (Aéroport de Pierrefonds et CHU Sud), 1 au Tampon, 2 à Saint-Denis (CHU Nord et Nordev), 1 à Saint-Benoît, 1 à Saint-André et 2 à Saint-Paul (CHOR et Etang Saint-Paul).

Pour s’y rendre, il convient de prendre rendez-vous en ligne ou en téléphonant au 0262 72 04 04.

En plus de ces centres de vaccination, 400 médecins et 174 pharmaciens sont volontaires pour vacciner le public volontaires

Le jour de la vaccination, toute personne est invitée à se présenter un quart d'heure avant l'heure du rendez-vous pour la vérification des critères d'éligibilité. Systématiquement avant l'injection du vaccin, la personne se verra poser 8 questions, de façon à vérifier qu'il n'y a aucune contre-indication. Elle sera aussi consultée par le professionnel de santé présent.

Après l'injection du vaccin, la personne devra rester au moins 15 minutes au repos au sein du centre  ou du cabinet médical ou de l'officine avant toute sortie. La prise de RDV pour l'injection de la 2ème dose se fait à l'issue de l'injection de la 1ère dose.

- Le vaccin, dangereux ou pas ? -

Plusieurs cas de thromboses ont été relevés dans le monde chez des personnes ayant été vaccinées. Cela concerne principalement le vaccin AstraZeneca. Ce vaccin est proscrit à La Réunion, son efficacité étant relative compte tenu de la prédominance du variant sud-africain. Quoi qu’il en soit, l’Agence Européenne du Médicament estime que la balance bénéfice/risque reste positive pour ce vaccin.

Le vaccin Johnson and Johnson avait aussi fait parler de lui notamment aux Etats-Unis où son utilisation a été suspendue suite à des cas de caillots sanguins. L’Agence Européenne du Médicament a reconnu que cela devait être intégré parmi les "effets secondaire rares" tout en jugeant que "les avantages globaux du vaccin [...] l'emportent sur les risques d'effets secondaires".

15.000 doses de ce vaccin devraient très prochainement arriver à La Réunion, 15 000 doses devaient être livrées à la fin avril. Son efficacité contre le variant sud-africain est reconnu. Il a aussi l’avantage d’être injecté en une seule dose, permettant de lutter contre l’engorgement des centres de vaccination et multiplier les doses.

Pour l’heure les vaccins Pfizer sont les seuls administrés sur l’île.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

10 Commentaire(s)

Citoyen, depuis son mobile , Posté
Y en a qui sont contre tout quand ils contacterons le virus ils s empresserpont de courrir derrière le vaccin en attendant ils font l inressant en véhiculant des fakes news rira bien qui riras le dernier ces gens voient le mal partout tel que John .
Mayaqui , depuis son mobile , Posté
Il faut être logique, si on ne nous proposait pas de vaccin, on serait les premiers à râler !!
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Si ce n'est que ça , le fric est plus important pour ceux qui ont investi
Kanopus, Posté
L'effet boule de neige sera terrible... !
John , Posté
Nos élus sont nos papas
John , Posté
Nos élus sont entrain de détruire notre économie fixe pour info
John , Posté
Un complot politique pour faire passer pleins de lois derrière notre dos lol UN VACCIN CAPITALISTE
Lapimoney, Posté
Ouais complot pour liquide le peuple dans 2 à 3 ans. Niet
Omega3, Posté
ImazPress est un très bon acteur de la propagande pour la campagne du génocide grâce au vaccin !Les cobayes vont pouvoir se mettre en file indienne ! Test à grande échelle de thérapie génique, un pas de plus vers la lobotomisation du peuple Réunionnais déjà tellement avili ...Petite question : pourquoi parle-t-on de distanciation sociale et non de distanciation sanitaire ' Si on veut éviter les contacts entre les personnes en utilisant le terme social, c'est bien pour instaurer une pensée unique et que les gens évitent au maximum de se parler pour se réveiller...s'il n'y a pas de distanciation sanitaire, il est clair que le gouvernement vous prend pour des cons et ne sont pas là pour prendre soin de vous comme il le rappelle dans ses spots publicitaires !!!!
Mike, Posté
Très bien...on avance...