Les chiffres sont en augmentation :

Covid-19 : deux morts et 1.070 cas nouveaux cas en une semaine


Publié / Actualisé
Deux personnes âgées de plus de 55 ans sont mortes des suites du Covid-19 au cours de la semaine de 24 avril au 30 avril 2021, annoncent les autorités sanitaires ce mardi 4 mai. 1 070 nouveaux cas ont été également été recensés au cours de même période. Ces chiffres portent le taux d'incidence (nombre de personnes contaminées) à 125,3. Cet indicateur augmente par rapport à la semaine précédente où il à 121,6. Pour rappel, à La Réunion depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 150 malades sont décédés des suites de la maladie. 80 de ces personnes sont décédées au cours des sept dernières semaines. Nous publions ci-dessous le communiqué des autorités sanitaires (Photo rb/www.ipreunion.com)
Deux personnes âgées de plus de 55 ans sont mortes des suites du Covid-19 au cours de la semaine de 24 avril au 30 avril 2021, annoncent les autorités sanitaires ce mardi 4 mai. 1 070 nouveaux cas ont été également été recensés au cours de même période. Ces chiffres portent le taux d'incidence (nombre de personnes contaminées) à 125,3. Cet indicateur augmente par rapport à la semaine précédente où il à 121,6. Pour rappel, à La Réunion depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 150 malades sont décédés des suites de la maladie. 80 de ces personnes sont décédées au cours des sept dernières semaines. Nous publions ci-dessous le communiqué des autorités sanitaires (Photo rb/www.ipreunion.com)

La préfecture et l’Agence régionale de santé ont le regret d’annoncer, ce mardi 4 mai 2021, les décès intervenus au cours des 7 derniers jours de 2 patients âgés de plus de 55 ans.

Du 24 avril au 30 avril, 1 070 cas ont été recensés en 7 jours soit un taux d’incidence hebdomadaire en augmentation porté à 125,3/100 000 habitants (contre 121,6/100 000 la semaine précédente).

Les chiffres des 7 derniers jours montrent une légère augmentation du nombre de cas avec un taux d’incidence hebdomadaire qui est au-dessus du seuil de 125/100 000 habitants et une proportion Covid variantes (principalement sud-africain) en légère baisse.

Parmi les 1 070 cas :
- 1 057 cas sont classés autochtones
- 13 cas sont classés importés.

Du 17 avril au 23 avril, 1 476 tests ont été criblés pour identifier une souche de variant. Sur ces 1 476 tests, on comptabilise 1 011 cas de variantes Covid-19 (934 sud-africains ou brésiliens et 77 britanniques), soit une proportion de 68,49% (contre 72,25% la semaine précédente).

Compte tenu des 19 848 guérisons et des 150 décès depuis le début de la crise sanitaire, 1 603 cas sont encore actifs à ce jour.

21 451 cas ont été investigués depuis le 11 mars 2020, par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 92 % sont des cas autochtones.

Au 4 mai 2021, 33 clusters sont actifs et 215 clôturés

Parmi les clusters actifs, on note :
- 9 à criticité élevée : Cilaos (1), Saint Denis (3), Saint-Louis (1), Entre-Deux (1), Saint-Paul (1), Saint-Pierre (1), Sainte-Suzanne (1)
- 11 à criticité modérée : Le Port (2), Saint-André (1), Le tampon (1), Saint-Denis (3), Saint-Paul (2), Saint-Pierre (2)

Concernant les autres indicateurs, il est à noter  :

• un taux d’incidence en augmentation :
- chez les plus de 75 ans : + 23,9% (83/100 000)
- chez les 0-14 ans : + de 12,2% (102/100 000)
- chez les 25-34 ans : + 10,7% (150,8/100 000).

Un taux d’incidence en légère hausse
- chez les 35-44 : + 6,1% (153,9/100 000)

Un taux d’incidence en baisse :
- chez les 65 ans et plus : - 5,6% (89,5/100 000)
- chez les 15-24 ans : - 2,6% (157/100 000)
- chez les 45-64 ans : - 1,8% (118,4/100 000)

Un taux de positivité des tests en légère baisse à 3,9%, en-dessous du seuil de vigilance (5%). Un nombre de dépistage qui augmente avec 30 605 tests réalisés (soit + 7,75% par rapport à la semaine précédente).

Au 4 mai, 40 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 117 lits de réanimation comptabilisés à La Réunion.

L’épidémie de Covid-19 se poursuit à La Réunion sur un rythme stable. La situation peut néanmoins évoluer rapidement. Aussi, il est important pour chacun de continuer à être vigilant en toute circonstance : maintenir les gestes barrières, limiter ses contacts sociaux et respecter la mesure du couvre-feu.

Il est également essentiel pour les personnes prioritaires de se faire vacciner :
- toute personne de 50 ans et plus, sans critère de pathologie, dont les professionnels sur des créneaux dédiés
- toute personne âgée de plus de 18 ans ayant une des pathologies à risque de forme grave de Covid-19 (à consulter sur le site internet de l’ARS
- les femmes enceintes (à partir du 2ème trimestre de grossesse)
- les personnels de santé salariés et libéraux, y compris les personnels des services d’aide à domicile pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap, les sapeurs-pompiers, secrétaires médicales, transporteurs sanitaires

Pour les personnes de plus de 18 ans sans critère de pathologie et non éligibles, la vaccination est ouverte, à compter du 6 mai, sur liste d’attente dans les centres de vaccination, au jour le jour. Ceci, afin de garantir l’utilisation de 100 % des doses de vaccins disponibles, tout en assurant une équité de traitement.

 

   

1 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Comme quoi le couvre-feu c'est de la foutaise... Et dans les établissements scolaires, combien de cas ' Examens en présentiels maintenus bien évidemment, alors qu'il paraît clair qu'il faudrait annuler tout ce bazar... Mr BLANQUER ayant dit qu'il n'y a aucun risque, on y va donc franco !