Environnement :

Une réserve naturelle et un plan de reboisement pour Mayotte


Publié / Actualisé
Le gouvernement a annoncé la création de la réserve naturelle nationale des forêts de Mayotte et un vaste plan de reboisement pour l'île aux parfums. La réserve s'étendra sur 2.801 hectares de forêt, répartis sur six massifs. Objectif : protéger les îlots naturels des forêts sur les monts et les crêtes de l'île. Le plan de reboisement, lui, va couvrir 150 hectares d'ici 2023.
Le gouvernement a annoncé la création de la réserve naturelle nationale des forêts de Mayotte et un vaste plan de reboisement pour l'île aux parfums. La réserve s'étendra sur 2.801 hectares de forêt, répartis sur six massifs. Objectif : protéger les îlots naturels des forêts sur les monts et les crêtes de l'île. Le plan de reboisement, lui, va couvrir 150 hectares d'ici 2023.

Mayotte se met au vert avec les annonces récentes du gouvernement. Mardi 4 mai en effet, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer et Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, ont annoncé "la publication du décret de création de la réserve naturelle des forêts de Mayotte".

• Une réserve naturelle de 2.801 hectares

Cette réserve, selon le décret publié ce mardi, "couvrira 2801 hectares de forêt relevant du régime forestier répartis sur 6 massifs difficiles d’accès soit 7,5 % du territoire terrestre de Mayotte et 51 % des forêts domaniales et départementales" précise le gouvernement.

Objectif : "la protection des îlots naturels des forêts sur les monts et crêtes de Mayotte, afin de maintenir ces dernières reliques de forêts dites " naturelles " et restaurer la fonctionnalité des forêts secondaires limitrophes".

Passer en réserve naturelle permettrait aussi de protéger certaines espèces animales comme "les roussettes, des chauves-souris insectivores ou le lémurien brun".

La création de la réserve naturelle "s’accompagnera de moyens spécifiques pour garantir la protection et la bonne gestion de ce patrimoine écologique exceptionnel face aux pressions importantes que subissent ces milieux" garantit Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité.

• 150 hectares de forêts d'ici 2023

Un plan de reboisement vient s'ajouter à la création de cette réserve. Il concerne les bassins versants de Mayotte, et est géré par le Conseil départemental de Mayotte et l’Office national des forêts (ONF). Ce plan commencera pas "150 hectares d’ici 2023, permettant d’économiser près de 700.000 m3 d’eau dans les rivières en saison sèche" précise le gouvernement.

Participant à la lutte contre la déforestaton, le plan est financé par "les fonds européens mobilisés par les acteurs dans le cadre du programme européen FEADER". "Lutter contre la déforestation et reboiser Mayotte, c’est à la fois défendre un joyau mondial de la biodiversité et améliorer la vie quotidienne des mahorais en préservant les ressources en eau et limitant les inondations" déclare le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu.

Publiée par Ministère des outre-mer sur Vendredi 7 mai 2021

Les forêts utramarines sont intégrées à l'objectif "10% de nos espaces sous protection forte" de l'Etat. Emmanuel Macron vise 30% d’aires protégées en France, d’ici à 2022, "dont un tiers sous protection forte".

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !