Ils sont dans l'île depuis des mois :

Bloqués à La Réunion, une quarantaine de Mauriciens pourront bientôt rentrer chez eux


Publié / Actualisé
C'est avec soulagement qu'une quarantaine de Mauriciens ont appris la nouvelle : le lundi 24 mai 2021, ils seront autorisés à embarquer dans un vol d'Air Mauritius pour rentrer chez eux. En effet, tous étaient bloqués à La Réunion depuis des mois, voire un an pour certains. Une situation intenable pour beaucoup, venus à La Réunion pour des motifs urgents (Photo d'illustration www.ipreunion.com)
C'est avec soulagement qu'une quarantaine de Mauriciens ont appris la nouvelle : le lundi 24 mai 2021, ils seront autorisés à embarquer dans un vol d'Air Mauritius pour rentrer chez eux. En effet, tous étaient bloqués à La Réunion depuis des mois, voire un an pour certains. Une situation intenable pour beaucoup, venus à La Réunion pour des motifs urgents (Photo d'illustration www.ipreunion.com)

Suite à la fermeture des frontières de Maurice le 10 mars, une quarantaine de ressortissants Mauriciens venus à La Réunion pour des motifs impérieux sont désormais bloqués sur l'île sœur. Sans nouvelle de la part de leur gouvernement quant à la possibilité d’un rapatriement, alors qu’un certain nombre d’entre eux sont dans des situations précaires, ils ont décidé de se regrouper pour se faire entendre.

À l’initiative de Nathalie Baissac Daruty, mauricienne, une quarantaine de résidents Mauriciens en attente d’un vol retour se sont mobilisés via les réseaux sociaux et WhatsApp pour faire bouger les choses et se faire entendre par le Gouvernement Mauricien, jusque-là muet face aux demandes individuelles. Une initiative qui a porté ses fruits, alors que le ministère des affaires étrangères de Maurice

Les raisons des voyages à La Réunion étaient divers. Nathalie par exemple, a dû se rendre au chevet de ses parents le 1er février, respectivement âgés de 86 et 87 ans et s'est depuis retrouvée bloqué, sans possibilité, depuis plus de trois mois de voir ses enfants restés à Maurice et avec de grandes difficultés pour gérer son entreprise basée là-bas.

- La fin du cauchemar -

"Parmi ces ressortissants, nombreux sont dans des situations dramatiques et risquent de se retrouver à la rue à l’instar de Guy-Paul ou de Karisma, tous deux venus à La Réunion avec des motifs impérieux pour accompagner des proches mourants" précise Didier Sooben, président de l’association Dis-moi Réunion "Karisma quant à elle est arrivée sur l'île sœur début 2021 pour se rendre au chevet de sa grand-mère, qui décédera la veille de son arrivée… En plus de la douleur liée à cette perte, Karisma est coincée à La Réunion et est sur le point d’être à la rue" continue-t-l.

Alors que des vols de rapatriements ont eu lieu ces dernières semaines depuis Paris et depuis l’Inde, les demandes des personnes bloquées à La Réunion sont restées sans réponse aucune de la part du gouvernement, jusqu'à cette semaine.  Et tandis que l’une des raisons de l’interdiction de vols entre La Réunion et L'Île Maurice semblait être la présence du variant Sud Africain à La Réunion, la question s'est posée des vols depuis l’Inde qui ont eu lieu ces dernières semaines vers l'Île Maurice alors que la majorité des pays ont fermé leurs frontières avec l’Inde...

Aujourd’hui cette quarantaine de ressortissants voient enfin le bout du tunnel, le gouvernement mauricien ayant autorisé Air Mauritius à les ramener lors du vol du 24 mai prochain. "Air Mauritius va recevoir une liste précise des passagers qui seront présents, et ces derniers vont effectuer leur test PCR afin de pouvoir embarquer. La solution d'hébergement pour la quatorzaine est en discussion" détaille Didier Sooben.

La fin du cauchemar pour une quarantaine de personnes.

www.ipreunion.com / [email protected]
 

   

1 Commentaire(s)

P.mass, Posté
Au moins ils auront été vaccinés gratuitement ! Car à Maurice personne ne parle de vaccination !Ils ont des liaisons aériennes avec l'Afrique du Sud et l'Inde ''' et ils ont peur que la Réunion les contamine