1.335 nouveaux cas et 13 décès en une semaine (actualisé) :

Covid-19 : le taux d'incidence bat des records, la 3ème étape du plan de désescalade annulée


Publié / Actualisé
Jamais La Réunion n'avait atteint un taux d'incidence aussi élevé : 156,4 pour 100.000 habitants. Du 15 au 21 mai, 1.335 nouveaux cas ont été détectés et 13 décès ont été enregistrés, dont 12 résident à La Réunion. Si l'occupation des lits de réanimation, elle, reste stable, tous les indicateurs sont à la hausse. Un bilan dégradé qui pousse le préfet à annoncer d'ores et déjà l'annulation de la troisième étape de désescalade, prévue le 9 juin prochain. Une décision qui tranche avec son refus de revoir le calendrier en question, malgré une augmentation continue des chiffres. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Jamais La Réunion n'avait atteint un taux d'incidence aussi élevé : 156,4 pour 100.000 habitants. Du 15 au 21 mai, 1.335 nouveaux cas ont été détectés et 13 décès ont été enregistrés, dont 12 résident à La Réunion. Si l'occupation des lits de réanimation, elle, reste stable, tous les indicateurs sont à la hausse. Un bilan dégradé qui pousse le préfet à annoncer d'ores et déjà l'annulation de la troisième étape de désescalade, prévue le 9 juin prochain. Une décision qui tranche avec son refus de revoir le calendrier en question, malgré une augmentation continue des chiffres. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le calendrier de désescalade est chamboulé. Alors que La Réunion se préparait à la troisième étape du plan de désescalade, prévue le 9 juin, les chiffres du Covid plombent les prévisions du préfet. Celui-ci a décidé immédiatement de décréter l'annulation du calendrier, appelant à remobiliser les gestes barrières et la vigilance de chacun. "Compte tenu de cette dégradation, le calendrier de désescalade des mesures de protection ne peut être  maintenu. D’ores et déjà, il est acquis qu’il ne sera pas possible d’enclencher le 9 juin prochain la troisième étape du plan de désescalade" a annoncé Jacques Billant par voie de communiqué.

Un changement de programme rapide, lui qui avait refusé de reporter la seconde étape de désescalade, qui s'est déroulée le 19 mai, alors même que les chiffres du Covid étaient déjà hauts. Depuis plusieurs semaines déjà, les courbes ne cessent de grimper.

Lire aussi - Covid-19 : selon le préfet la situation hospitalière permet le maintien du plan de désescalade

Lire aussi - Covid-19 : l'aveu d'échec des mesures restrictives

- Hausses records -

Ce mardi 24 mai 2021, la préfecture et l'ARS ont annoncé un taux d'incidence record, "le plus haut atteint à La Réunion depuis le début de l'épidémie" : 156,4 pour 100.000 habitants.

Rappelons que le seuil de 150 était il y a quelques mois un critère pour le préfet justifiant un possible confinement. "Si le taux d'incidence dépasse 150, un conseil de crise sera réuni pour statuer sur le confinement du territoire" avait-il déclaré lors d'une conférence de presse le 3 février 2021. Depuis, les seuils ont changé mais le cap symbolique des 150 pour 100.000 reste un record absolu pour l'île. Chez les 15-24 ans, l'incidence explose de plus de 80% et monte à 184. Elle est en hausse de plus de 50% chez les 44-64 ans.

En toute logique, record battu également pour le nombre de cas positifs recensés : du 15 mai au 21 mai, ce sont 1.335 cas qui ont été détectés. Seuls 10 d'entre eux ne sont pas autochtones. sur l'ensemble des tests criblés dans la semaine (1.598 en tout), 73% sont issus de variants, avec toujours une large majorité de variants sud-africains et brésiliens.

Des décès continuent d'être enregistrés chaque semaine et cette fois ce sont 13 patients décédés que comptent les autorités sanitaires : 12 résidant à La Réunion (2 personnes âgées entre 45 et 64 ans, 4 personnes âgées de plus de 65 ans et 6 personnes âgées de plus de 75 ans) un patient arrivé suite à une évacuation sanitaire.

Pour rappel, à La Réunion depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 189 malades sont décédés des suites de la maladie. 109 de ces personnes sont décédées au cours des dix dernières semaines.

Les dépistages ont augmenté de 20,6% cette semaine, ce qui est une bonne nouvelle et explique en partie seulement la hausse des cas. Mais le taux de positivité reste toujours haut, à hauteur de 6,1%, soit toujours au-dessus du seuil de vigilance. Le R effectif (le nombre de personnes contaminés par un cas positif en moyenne) augmente également et passe à 1,15.

Un seul indicateur reste stable, et pas des moindres, celui des hospitalisations. Au 25 mai, 35 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19. Depuis quelques semaines, ce nombre reste autour de la trentaine.

- Ce que prévoyait l'étape "désescalade" du 9 juin désormais annulée -

Le 9 juin devait marquer la troisième étape du calendrier de désescalade, mais le préfet annonce qu'elle n'aura pas lieu, du moins en l'état. Révélé en exclusivité par Imaz Press le 6 mai dernier, ce planning prévoyait notamment un couvre-feu décalé à 23 heures le 9 juin, "si le taux incidence passe en-dessous des 100 pour 100.000 habitants" avait tout de même précisé le préfet.

Autre mesure très attendue : la réouverture totale des bars et des restaurants et non plus uniquement des terrasses comme c'est le cas depuis le 19 mai.

Le 9 juin devait aussi avoir lieu la reprise des sports collectifs et de combat. Les salles de sports devaient pouvoir rouvrir leurs portes. Il était aussi prévu que certains événements puissent être organisés dans la limite de 5.000 personnes, sous réserve d’un protocole sanitaire validé en préfecture et sur présentation d’un pass sanitaire. Tous ces allègements sont donc pour l'heure suspendus.

Reste à savoir si la levée des motifs impérieux, indépendante du calendrier du préfet mais également prévue le 9 juin pour les personnes vaccinées, sera maintenue. Annoncé à nouveau par Imaz Press le 19 mai, cet allègement avait ensuite été confirmé par le ministère des Outre-mer par voie de communiqué. Reste à savoir si cette annonce restera d'actualité face aux nouveaux chiffres du Covid.

Le préfet Jacques Billant doit rencontrer les maires de l'île comme à son habitude ce mercredi. Il s'agira alors d'envisager les semaines à venir, voire de planifier un nouveau calendrier de désescalade.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

15 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Et maintenant, on fait quoi ' A force de décider tout et son contraire, ça patauge sérieusement dans la semoule, et des gens meurent!
Tib, Posté
@Virin, des sources fiables ' Non évidemment. La réalité c'est que les pays qui vaccinent beaucoup vont s'en sortir plus vite, les chiffres sont éloquents sur la mortalité.
Le cas des seychelles en revanche montre que1) il vaut mieux utiliser un bon vaccin et efficace contre les variants (cas du pfizer et du moderna) : les seychelles ont vacciné avec principalement le vaccin chinois & astrazeneca2) Il faut vacciner un gros pourcentage avant d'abandonner les gestes barrièreshttps://www.rtbf.be/info/monde/detail_covid-la-situation-aux-seychelles-est-elle-l-illustration-que-la-vaccination-est-inefficace'id=10759438
Alain, Posté
Virin, vous écrivez n'importe quoi! Une exemple, le Bouthan où pratiquement toute la population est vaccinée, aujourd'hui il y a 21 cas recensés...A Gibraltar le covid c'est fini, en Israël vie normale, etc... arrêtez vos mensonges, quel est votre objectif''''
Thomas, Posté
les variants sud-africains et indiens sont très contagieux; la France va restreindre les arrivées en provenance du royaume uni avec une quarantaine et nos élus locaux ne veulent pas de quarantaine pour aller en métropole.A moin avan toutt
Virin, Posté
Il serait intéressant de savoir le taux de vaccination chez les décèsCar a partir de toutes les campagnes de vaccination il existe une flambée des contaminations que cela soit aux Seychelles ou ailleurs UK, Israel Gibraltar, Chili, certains états Indiens, Bouthan, certains états au Mexique aux USA Bizarrement les états qui interdisent le soi- disant Vaccin n'ont pas ce probleme!J'ai bien peur que la persistance de la politique soi disant vaccinale va accroître de façon considérable les cas de Covid et les morts qui vont avec que l'on va camoufler en mort noncovid alors qu'il y a peu c'était exactement l'inverse'
Frigidaire, Posté
Si les irresponsables et anti-sociaux arrêtaient de faire des fiesta à St-Leu à St-Pierre et au Port éventuellement les restaurateurs ne seraient dans la panade aujourd'hui. Ces personnes ne comprennent pas qu'elles ne cherchent pas la liberté mais bien l'anarchie et la fermeture des commerces. C'est comme cela que le nombre de chômeurs augmente.
Confiance , Posté
Faisons confiances aux autorités
974, Posté
Que Dieu veille sur les Reunionnais. Un.peuple résilient.
Tib, Posté
@Eleferosi Ce n'est en fait pas le cas. On sait maintenant avec plus de recul et vu les millions de vaccinés que globalement les vaccinés transmettent moins le virus (surtout les jeunes adultes).Ce qui est en cause à la Réunion, c'est plutôt le relachement général des gens (il suffit de sortir un peu pour constater que beaucoup de personnes ne font plus attention au masque etc.), et également la réticence générale a se faire vacciner. Les centres sont loin d'être pris d'assaut.C'est regrettable surtout que nous avons la chance d'avoir accès au meilleur vaccin.. c'est un peu un comportement d'enfants gâtés.une source (en anglais) : https://khub.net/documents/135939561/390853656/Impact+of+vaccination+on+household+transmission+of+SARS-COV-2+in+England.pdf/35bf4bb1-6ade-d3eb-a39e-9c9b25a8122a't=1619601878136
Eleferosi, Posté
On raconte de plus en plus que les vaccinés transmettraient le virus. Ce qui avait été dit dès le départ par les fabricants de vaccin : qu'il ne protégeait pas de la transmission. et depuis quand les cas explosent sur l'île, depuis le début de la vaccination. Avec des décès en plus.
Momo, Posté
A quand la mort
Nata, Posté
De grâce réalisez des reportages avec des réunionnais qui sont passés par la réa, parlez du fait que cette rumeur sur les primes que toucheraient les hôpitaux à chaque décès sont des facks et surtout un peu de "promos" sur les vaccins ! La réunion est le département où l on en propose le plus sur vite ma dose. Je ne comprend pas qu'on laisse écrire autant de conneries sur les commentaires Facebook sans rien rétorquer à moins d'être d'accord
La vérité si je mens !, Posté
Winston Churchill : Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées. Le type en préfecture crève de peur, il nous promet la lune , nous (re)promet des lendemains qui chantent !
Polrun, Posté
Juste deux petites coquilles ce matin :1°) "...du plan de désesclade..." -> du plan de DESESCALADE2°) "...et pas des moindre..." -> et pas des MOINDRESCordialement... (Bonjour, merci à vous c'est corrigé, bonne journée :) - webmaster)
Jeanbon, Posté
Eh oui, c'était à prévoir, les deux derniers petits ponts du week-end, les pique nique, les petits rassemblements familiaux, comme si la Covid n'existait plus.Merci les c... !