Le plan de désescalade du préfet est décalé :

Etape du 9 juin : la levée des motifs impérieux est bien maintenue


Publié / Actualisé
Dans son dernier bilan Covid, le préfet de La Réunion Jacques Billant a estimé que la situation sanitaire n'était pas favorable à un maintien de son plan de désescalade. Il a donc annoncé la suspension de la troisième étape, prévue le 9 juin. Celle-ci devait notamment permettre un passage du couvre-feu à 23h et une réouverture totale des bars et des restaurants. La levée des motifs impérieux, elle, est bien maintenue, confirme le ministère des Outre-mer à Imaz Press. Il s'agit bien de deux mesures séparées.
Dans son dernier bilan Covid, le préfet de La Réunion Jacques Billant a estimé que la situation sanitaire n'était pas favorable à un maintien de son plan de désescalade. Il a donc annoncé la suspension de la troisième étape, prévue le 9 juin. Celle-ci devait notamment permettre un passage du couvre-feu à 23h et une réouverture totale des bars et des restaurants. La levée des motifs impérieux, elle, est bien maintenue, confirme le ministère des Outre-mer à Imaz Press. Il s'agit bien de deux mesures séparées.

C'était une crainte de nombreux habitants ayant déjà réservé leur billet d'avion, mais le ministère des Outre-mer l'assure à Imaz Press : à ce stade, la levée des motifs impérieux est maintenue.

"Ce sont bien deux mesures séparées (le plan de désescalade du préfet et la levée des motifs impérieux, ndlr)" indique le ministère. "Ça ne remet pas en cause la levée des motifs impérieux." La préfecture, également contactée par Imaz Press, indique elle aussi que l'annulation de cette mesure n'est pas au goût du jour.

Rappelons que la troisième étape du plan de désescalade a été repoussée. "Compte tenu de cette dégradation, le calendrier de désescalade des mesures de protection ne peut être  maintenu. D’ores et déjà, il est acquis qu’il ne sera pas possible d’enclencher le 9 juin prochain la troisième étape du plan de désescalade" a annoncé Jacques Billant par voie de communiqué ce mardi.

Révélé en exclusivité par Imaz Press le 6 mai dernier, ce planning prévoyait notamment un couvre-feu décalé à 23 heures le 9 juin. Autre mesure très attendue : la réouverture totale des bars et des restaurants et non plus uniquement des terrasses comme c'est le cas depuis le 19 mai.

Le 9 juin devait aussi avoir lieu la reprise des sports collectifs et de combat. Les salles de sports devaient pouvoir rouvrir leurs portes. Il était aussi prévu que certains événements puissent être organisés dans la limite de 5.000 personnes, sous réserve d’un protocole sanitaire validé en préfecture et sur présentation d’un pass sanitaire. Tous ces allègements sont donc pour l'heure suspendus.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

Tipveau Carol, Posté
..... Il vous faudra bien rendre des COMPTES Mr le PREFET... et l ARS AVEC... le vent tournera ...même si vous ne le PRÉCONISEZ PAS...L UNIVERS FILME TOUJOURS ...ET NOUS.............. TOUJOURS... RÉSISTANTS ET FIERS DE L ÊTRE V I S C É R A L E M E N T
Mimi974, Posté
Adieu liberté... Adieu égalité... Pour info, le fait de quitter le département pour aller se marier à disparu des derniers motifs impérieux autorisés... Pourquoi '
Mékoué, Posté
17% de vaccinés et ça repart à la hausse ' interrogation juste pour dire et répéter sans en avoir la compétence que le Professeur Raoult a récemment constaté qu'un certain nombre (46) semble-t-il, d'asymptomatiques vaccinés, ont dans les jours après injection, déclaré une forme grave du COVID. Il conseil donc avant vaccination pour ceux qui le souhaitent, de se faire tester.
Thomas, Posté
et l'auto-isolement pour les voyageurs: vous pensez réellement qu'il sera appliqué' qui va rester 7 jours dans une chambre'voila l'été, voila l'été ....
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Ce type en préfecture , un simple exécutant où sont les élus 'Attendons sa prochaine recette du plan de désescalade où ce type va nous endormir de ce que son poudré lui dictera .
Jeanbon, Posté
Qui prends les paris 'Moi j'affirme que dans 15 jours, avec le relâchement des 2 derniers week-ends ponts, réunions de familles, pique niques, etc, il ne lèvera rien du tout, bien au contraire.Merci qui 'Les irresponsables !