La situation sanitaire pour chaque territoire :

Océan Indien : des voyages encore compliqués par le Covid


Publié / Actualisé
Alors que les questions de voyages et réouverture des frontières sont sur toutes les bouches, qu'en est-il dans la zone océan Indien ? Le Covid-19 modifie nos possibilités de circuler. Tour d'horizon de la situation sanitaire et des possibilités de voyages entre les différents territoires de la zone. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Alors que les questions de voyages et réouverture des frontières sont sur toutes les bouches, qu'en est-il dans la zone océan Indien ? Le Covid-19 modifie nos possibilités de circuler. Tour d'horizon de la situation sanitaire et des possibilités de voyages entre les différents territoires de la zone. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• La Réunion et Mayotte

Commençons par le plus proche : nous. A La Réunion, il est encore impossible de se déplacer sans motif impérieux. Mais cette règle va changer le 9 juin prochain. Bien que le préfet de La Réunion ait déclaré que l'allègement des mesures sanitaires prévu le 9 juin serait décalé en raison de la situation encore préoccupante, la levée des motifs impérieux n'est pas concernée.

Ainsi, à compter du 9 juin, il sera possible de voyager vers Mayotte et la Métropole sans motif impérieux à condition d'être vacciné. Après le vaccin il faut attendre deux semaines après la deuxième dose du Pfizer et quatre semaines après avoir reçu le Janssen (Johnson and Johnson) pour justifier d'un schéma vaccinal complet et pouvoir voyager. La levée des motifs impérieux pour tous les publics (vaccinés et non vaccinés) n'a pas encore été décidée par le ministère des Outre-mer et le préfet. Les mineurs ne sont pas concernés.

A Mayotte la règle sera donc la même : il sera possible de voyager vers La Réunion ou la Métropole à condition d'être vacciné.

• Maurice

L'île Maurice a annoncé que ses frontières resteront finalement fermées jusqu'au 30 juin. Alors qu'elles devaient rouvrir en mai, la situation sanitaire du territoire, encore instable, pousse l'île soeur à prendre toutes les précautions nécessaires. Les passagers devront être munis d'un test PCR négatif entre 5 à 7 jours avant d'embarquer vers l'île. Ils devront aussi s'engager à réaliser une quatorzaine obligatoire en chambre puis 7 jours d'isolement.

• Madagascar

Madagascar pour sa part a un peu allégé les conditions d'entrée sur son sol. Selon RFI, il a été décidé le 12 mai dernier de délivrer une "autorisation dérogatoire" pour certaines catégories de personnes comme les fonctionnaires, les athlètes ou encore les diplomates. Il faudra alors s'engager à réaliser huit jours d'isolement et deux tests PCR : un à l'arrivée et un à la fin de cet isolement. Pour rappel, Madagascar a fermé ses frontières faisant face à une deuxième vague de coronavirus créée notamment par le variant sud-africain.

• Les Seychelles

Aux Seychelles, l'épidémie repart, alors que l'archipel se préparait à accueillir à nouveau les touristes. Le pays a pourtant vacciné plus de 60% de sa population. Les chiffres révélés la semaine dernière faisaient état 2.858 cas pour 100.000 habitants, selon l'AFP. Ainsi, le ministère des Affaires étrangères indique qu'il est "à ce stade fortement déconseillé de se rendre aux Seychelles" étant donné le "taux d’incidence en forte hausse et des capacités médicales limitées" sur le territoire.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

On marche sur la tête, Posté
On est bien loin d'être sorti d'affaire, car tout d'abord les gens s'en foutent et ne respectent plus les gestes barrières, ensuite nous rentrons dans l'hiver austral, les températures chutent et le problème est que le virus adore le froid! D'autre par la vaccination n'est pas une assurance tout risque bien loin de là, on nous force à nous vacciner alors qu'on peut très bien être covid positif après et transmettre le virus à autrui sans le savoir! Il y a des preuves à ces affirmations! Donc avant tout commençons par cesser de nous comporter comme des gamins totalement irresponsable en respectant TOUS LES GESTES BARRIERES Y COMPRIS DEVANT LES CAISSES DES GRANDES SURFACES! et mettons nous bien ancré profondément dans le crâne que ce virus reste là et il est dangereux car il mute sous de nouvelles formes parfois beaucoup plus mortelles, il n'y a qu'à voir ce qui se passe chez nos amis indiens! Dans ces conditions il est nettement souhaitable d'éviter tout voyage non essentiel car nous ne savons PAS où nous allons! Ce n'est pas de l'alarmisme mais du pragmatisme écrit par un formateur d'agent de santé et ancien membre de la protection civile suisse!
Fafa, Posté
Plus on vaccinera plus la date du 9 juin sera repoussée car plus la contamination progressera car on est au seuil critique de poucentage de vaccines ou la contamination risque de flamber comme partout où ces conditions sont reuniesLe problème c'est que le préfet et l'ARS sont dans un schèma purement dogmatique reposant sur aucun argument scientifique et depuis le début alors que l'argumentation que je présente est totalement soucee et répose sur des preuves scientifiques des plus grands scientifiques internationaux en génétique virologie epidemiologie biochimie pharmacologie dont plusieurs prix Nobel alors que nos dirigeants sont accompagnés d'un conseil soi disant scientifique de gens sans passé de renommée d'aucune sorte hormis de conflits d'intérêt et de réseaux politiques de corruptionQu'advienne ce qui doit advenir!
Fafa, Posté
On justifie le pseudo vaccin afin d' acquerir l'immunité collective ! Encore un mensonge parfaitement expliqué par l'exemple des Seychelles. : Une île quasi fermée donc vaut expérience en vase clos avec 60% d'injectes et l'épidémie n'a jamais était aussi importante !De toute façon les produits dits vaccins n'ont en plus pas de fiabilité de production d'un lot a un autre d'où leur efficacité douteuse et non reproductible sur un même " vaccin" que ce soit n'importe quelle marque! Surtout pour Moderna et Physer du fait de l'instabilité des nanoparticules lipidiques véhiculant le codage.en moyenne on est à 30% d'efficacité et non au 95 % annoncées sur le prospectus de propagande!!!C'est peut être ce qui sauvera de nombreux injectes des effets délétères en diminuant les risques Néanmoins le peu d'efficacité est suffisant pour emballér l'epidemie partout a partir d'un certain taux de vaccination (20 a 30%)Celui qui doit jubiler c'est Bill Gates lui qui ne rêve que de diminuer la population de la planète bizarrement lui et le PDG de Physer aurait déclinés par de fausses excuses leur propre vaccination
FG, Posté
Et la confusion continue :Si vous allez sur ce lien ce jour :https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/outre-mer1) La Réunion n'est pas citée dans les destinations où les motifs impérieux seront levés le 9 juin ! :"L'obligation de justifier d'un motif impérieux est levée depuis le 19 mai 2021 entre la métropole et les îles de Saint-Pierre-et-Miquelon et de Saint Barthélémy. Le 9 juin, elle le sera entre l'hexagone et la Guadeloupe, la Martinique, et Saint-Martin."2) La procédure de passer par la plateforme " démarches simplifiées " est toujours en vigueur ! "Justification d'un motif impérieux sur la plateforme dédiée:https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/motifs-imperieux-reunionLa liste des passagers autorisés à embarquer sera communiquée aux compagnies aériennes qui refuseront systématiquement l'embarquement des passagers n'ayant pas réalisé les démarches ou pour lesquels un avis négatif aura été émis. "Un bande d'incapables payés avec nos impôts...
Fête kaf, Posté
Quel voyage a l horizon ' 156/100 000 habitants, ça monte, ça monte. RESTE ZOT CAZ
Jeanbon, Posté
Attendons nous avec la fête des mères, de voir la situation encore se dégrader ! Fin des motifs impérieux au 9 juin, je n'y crois pas.