Covid-19 :

Plan de désescalade : le préfet se donne 15 jours avant de prendre une décision


Publié / Actualisé
Le préfet se donne désormais 15 jours avant de prendre une décision d'ouverture et de désescalade. Une annonce faite ce mardi lors d'une réunion avec l'association des maires de La Réunion. La troisième étape du plan de désescalade, prévoyant notamment le couvre-feu à 23 heures et la réouverture des restaurants et bars en intérieur, était initialement fixée pour le 9 juin. Une date qui a été reportée suite à l'augmentation continue du nombre de cas de Covid-19. Le taux d'incidence est cependant redescendu à 137.5 pour 100.000 habitants cette semaine, avec un taux de positivité de 4.6%. La Réunion est donc repassée en dessous du seuil d'alerte de 5% (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le préfet se donne désormais 15 jours avant de prendre une décision d'ouverture et de désescalade. Une annonce faite ce mardi lors d'une réunion avec l'association des maires de La Réunion. La troisième étape du plan de désescalade, prévoyant notamment le couvre-feu à 23 heures et la réouverture des restaurants et bars en intérieur, était initialement fixée pour le 9 juin. Une date qui a été reportée suite à l'augmentation continue du nombre de cas de Covid-19. Le taux d'incidence est cependant redescendu à 137.5 pour 100.000 habitants cette semaine, avec un taux de positivité de 4.6%. La Réunion est donc repassée en dessous du seuil d'alerte de 5% (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• La situation reste fragile

Le taux de positivité reste élevé dans les tranches d’âge des actifs, a relevé Jacques Billant lors de la réunion. Au niveau hospitalier, entre 30 et 35 cas Réunionnais sont en réanimation. La reprise des opérations qui avaient été reportées a commencé. Aux vues de la situation fragile au niveau hospitalier, la circulation du virus reste élevée. "La vaccination fait son œuvre, avec 210.000 vaccination réalisées, dont 30.000 injections par semaine soit 5% en une semaine. Nous avons encore une marge de progression en termes de vaccination" a-t-il indiqué

• 15 jours avant de prendre une décision

"Il faut une vrai analyse sur l’évolution des capacités hospitalière et il faut regarder les choses au niveau du taux de positivité ainsi que les tranches d’âge. Il faut en effet attendre pour prendre des décisions" a souligné le préfet. "Pour rappel la 3ème phase sera : le passage à 23 heures pour le couvre-feu, l'ouverture des bars et restaurant à l’intérieur et l'ouverture des établissements des ERP de type L, qui permettra l'organisation d'événements de type  mariages et baptêmes, la reprise d'activités en plein air et l'ouverture salle de sport. L'augmentation capacité pour l'accueil en ERP est aussi prévue. Il est nécessaire de consolider les évolutions épidémiques dans les 15 jours qui viennent avant de prendre une décision d’ouverture et de désescalade" a-t-il expliqué.

Reprise sportive

Depuis le 19 mai dernier, les mineurs ont la possibilité d’effectuer une activité sportive collective peu importe l’ERP. "Ainsi, jusque 18 ans, l'activité sportive est possible. La pratique sportive est donc d’actualité mais ce sont les jeunes majeurs qui souffrent de l’absence de la reprise sportive pas encore ré-ouverte" a admis le préfet.

• Forte adhésion à la vaccination par le personnel libéral

"La vaccination par le personnel libéral est  un franc succès sur l’ile avec une forte adhésion des pharmaciens, personnels libéraux et médecins. A partir de cette semaine, notre capacité est de 50.000 vaccins par semaine" a annoncé Jacques Billant.

"L'objectif c’est le court mais également le moyen terme. Si nous arrivons à vacciner 75% de la population, en plus de l’immunité naturelle des personnes ayant déjà contracté le virus, nous espérons devenir un territoire où le Covid-19 serait maitrisé" a-t-il ajouté.

Le Covid-19 au sein de l'Education nationale

"Dans trois mois ce sera la rentrée générale: il s'agit d'un fort enjeu en matière de gestion, les deux mois à venir sont essentiels. C’est la vaccination qui changera la donne sur la rentrée" a assuré le préfet. 194 cas de Covid-19 ont été signalés chez les élèves, et entre 15 et 20 de personnels positifs ont été recensés. "Les mesures de précaution sont toujours en place, avec fermeture de la classe en lien avec ARS pour permettre une réouverture au bout de sept jours, où la continuité pédagogique est assurée. 147 classes fermées, c’est assez important. Cependant, compte tenu des variant, il est important de fermer les classes pour éviter les cas contact avec le variant" a-t-il expliqué.

"Nous arrivons dans une période d’examen : toutes les classes à examen sont mises en enseignement à distance de façon à éviter tout risque de contact et d’absence aux examens. Un protocole sanitaire très strict avec distance et port du masque et consignes habituelles est en place. La période va être prenante avec le baccalauréat. Il est difficile de se prononcer sur la rentrée scolaire, mais les campagnes autotest continuent" a-t-il rajouté.

• Période électorale

Concernant les réunions électorales, elles doivent se tenir soit plein air, où les personnes peuvent donc être debout avec une jauge de 300 personnes, soit en ERP avec une limite de 50 personnes dans la salle et respect de la jauge sur une base de 35% des capacités de l’ERP.

• Fête de la musique

"Pour la fête de la musique, nous ne serons pas en capacité d’avoir des évènements dans l’espace public mais une fête dans les ERP et salle adaptée avec régularisation de flux et public assis est possible" a indiqué le préfet. La préfecture est en attente du protocole national.  Si la possibilité de faire un événement en plein air se présente, la préfecture n'exclut pas de le réaliser dans la limite de 300 personnes. "L'idée est d'avoir la possibilité d'une bonne gestion des flux. Ca ne sera par exemple pas possible sur la plage" a conclu le préfet

 

   

5 Commentaire(s)

Bob Erman, Posté
Merci! :-)
HULK, Posté
Les "autorités sanitaires "manipulent les chiffres pour mieux nous manipuler.Hé oui, il faut bien justifier l'obtention injustifiée de certaines médailles reçues pour "bons et loyaux services " rendus malgré les incompétences crasses de ces décoré(e)s. Et nous, moutons décérébrés, nous avalons tout celà. Ah mais non, il y en a (des complotistes) qui contestent. Qui refusent de croire que c'est une chauve-souris qui a enc... un pangolin et a provoqué cette épidémie (non chinoise) qui nous pourrit la vie. Arrêtons de croire bêtement tout ce l'on nous raconte et réfléchissons : à qui profite le crime'
Incroyable, Posté
@Bob Erman bien sûr, voici les sources : (1) https://www.lyoncapitale.fr/actualite/coronavirus-selon-une-etude-95-des-contaminations-se-font-a-l-interieur(2) https://www.caducee.net/actualite-medicale/14932/coronavirus-90-des-contaminations-se-produiraient-de-facon-aeroportee-dans-les-lieux-clos-et-mal-ventiles.html
Bob Erman, Posté
@Incroyable: Tu as la source de ce que tu dis stp' Non pas que je doute, au contraire, ça m'intéresse :-) .
Incroyable, depuis son mobile , Posté
Quand on sait que 95% des contaminations ont lieu à l'intérieur, à quoi ça rime de limiter les meetings à 50 en extérieur et 300 en intérieur ' N'importe quoi ! Faut pas s'étonner que le virus progresse avec tant de compétence aux manettes !