Le vrai du faux des effets secondaires :

Vaccin anti-Covid : oui vous aurez mal au bras, non vous n'aurez pas de puce magnétique


Publié / Actualisé
Les Réunionnaises et Réunionnais sont désormais nombreux à pouvoir se faire vacciner. Depuis le 14 mai, toute personne majeure peut se rendre dans un centre dédié pour recevoir la première dose du vaccin anti-Covid. Mais les avis vont bon train sur les effets secondaires, du simple mal de tête aux nanoparticules, petit tour d'horizon des possibles effets secondaires post vaccination. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les Réunionnaises et Réunionnais sont désormais nombreux à pouvoir se faire vacciner. Depuis le 14 mai, toute personne majeure peut se rendre dans un centre dédié pour recevoir la première dose du vaccin anti-Covid. Mais les avis vont bon train sur les effets secondaires, du simple mal de tête aux nanoparticules, petit tour d'horizon des possibles effets secondaires post vaccination. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• Des douleurs au bras

C'est un avis presque unanime : une injection peut faire mal au bras. L'agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) le dit, c'est un effet indésirable "très fréquent". La douleur n'est systématique, vous ne ressentirez peut-être rien. D'autres se plaignent d'une gêne durant 24 à 48 heures et qui fait mal comme un hématome. Il est aussi possible que la zone de la piqûre soit légèrement gonflée.

• Fièvre, fatigue, maux de tête

Pour le Pfizer, il est possible d'avoir l'impression d'être malade. Sur le coup, cela peut faire peur, mais pas de panique : ce sont simplement vos anticorps qui travaillent. Plusieurs témoignages font part d'absence totale de ces symptômes, en tout cas lors de l'injection de la première dose. Il s'agit de réactions systémiques, comme l'indique l'ANSM. Des douleurs articulaires ou des frissons sont aussi possibles.

• Une seconde dose réputée plus violente

Les effets secondaires post seconde dose sont actuellement réputés pour être plus lourds. Selon certains vaccinés, les effets poussent parfois à devoir prendre une journée de repos. Rien de grave, mais mieux vaut être prévenu. Selon une étude anglaise, reprise par Le Parisien, la fatigue après la seconde dose est ressentie par 59% des vaccinés contre 47% pour la première dose. Un médecin interrogé par Le Parisien indique qu'à la première dose, le corps apprend à réagir, et à la seconde, il est prêt et réagit donc plus fortement. Encore une fois, c'est la preuve que le corps apprend à combattre le virus.

• Peu de malaises et d'insomnies

Si les malaises ne sont pas impossibles, ils restent "peu fréquents" selon l'ANSM. Indem pour les insomnies. Ces effets secondaires sont réputés rares. Comme tous les effets indésirables qui sont moins fréquents, il faut cependant garder en mémoire que chaque corps réagit différemment, il est donc primordial de voir son médecin avant une vaccination si on se considère comme personne fragile.

• Risque rare de paralysie faciale

C'est l'un des effets indésirables le plus redouté par certains sceptiques : la paralysie facile, aussi appelée de Bell. Il s'agit d'un effet très grave qui fin décembre avait concerné 4 personnes sur 18.000 soit 0,022% comme le rappelle l'AFP factuel. Comme les cas de thrombose avec le vaccin AstraZeneca occasionnant la formation de caillots sanguins, il s'agit donc d'une conséquence possible mais très rare. Il en va de même pour les "atteintes ganglionnaires" : 0,3% des personnes vaccinées fin décembre étaient concernées. Des atteintes plus mineures qui duraient une dizaine de jours.

• Être allergique n'est pas une contre-indication

C'est la question que beaucoup d'allergiques se posent : peut-on se faire vacciner si on est (très) allergique à telle ou telle chose ? Interrogée par Notre Temps, la président du syndicat français des allergologues rappelle qu'il n'y a pas de pénicilline dans les vaccins, pour ceux qui y sont allergiques. Idem pour l'aspirine. Pour l'asthme il est par contre important d'être surveillé de près. Là encore il est nécessaire de faire le point avec son médecin traitant pour savoir quelles sont les précautions à prendre en fonction de ses allergies.

• Pas de 5G, pas de magnétisme, pas de troisième bras

Internet regorge de théories incroyables et celle du "bras magnétique" suite à une injection de vaccin a beaucoup fait parler d'elle. Selon l'AFP factuel, il s'agit d'une mise en scène, "rien dans les vaccins ne permet à un aimant de s'accrocher à la surface de la peau, et la liste des ingrédients fournie aux autorités sanitaires ne fait état d'aucun élément métallique".

La théorie des "nanoparticules" a fait du chemin elle aussi, notamment par le biais d'une vidéo conspirationniste publiée l'année dernière, comme le rappelle LCI. On y "apprend" qu'une fois vacciné, les nanoparticules injectées dans notre corps permettront de nous suivre à la trace et récolter des informations personnelles, grâce à la 5G. Des affirmations qui ne s'appuient sur aucun fait scientifique mais plutôt sur une peur du vaccin, qui nourrit jusqu'ici de nombreuses idées complotistes. Vous n'aurez pas non plus de troisième bras qui pousse après ce vaccin. Désolés de vous décevoir : à part de la fatigue, vous risquez finalement de vivre une aventure plutôt ordinaire.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

5 Commentaire(s)

Aldero, Posté
Pour être un peu plus objectif, il faut regarder ce brevet :https://patents.google.com/patent/WO2020060606A1/en
Lolo, Posté
Moi j'ai peur de mettre le vaccins surtout au niveau de ma santé bien malade et la je sort de l'hôpital suite 2 crisse anephriste j'ai peur de le mettre vous pensez quoi
Aterla, Posté
Sans même aller aussi loin que le premier commentaire, des gens en apparence normaux et sains d'esprit se sont mis à ne plus croire en la communauté scientifique, mais par contre à croire n'importe quel entourloupeur sur facebook et whatsapp... un jour on regardera en arrière et on se demandera comment les anti-vaccins ont pu autant se développer.
Alain, Posté
Quoi'''' on a pas la 5G gratos avec le vaccin'''' scandaleux, Fafa m'aurait menti'
Fafa, Posté
Le vaccin messager ou la création de toute pièce d'une nouvelle pathologie immunitaire qui vous menacera et empoisonner a jusqu'à la fin de votre vie !Merci qui '' Merci docteur merci Mr le préfet merci l'ars merci la sécu merci la bêtise merci la corruption Mais pas merci la science pas merci la médecine pas merci la religion pas merci le bon sens pas merci la morale