Alors que le préfet fait des annonces ce mercredi :

Deux pétitions pour la levée des motifs impérieux et la reprise totale du sport


Publié / Actualisé
Deux pétitions circulent actuellement sur internet, engrangeant plusieurs milliers de signatures. La première, destinée à Emmanuel Macron, demande la levée des motifs impérieux de voyage à La Réunion. La seconde demande au préfet Jacques Billant l'autorisation de la pratique sportive "sous toutes ses formes" pour "permettre aux Réunionnaises et aux Réunionnais de se protéger contre le Covid-19. Pour rappel le préfet Jacques Billant tiendra une conférence ce mercredi 9 juin sur la gestion de la crise sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Deux pétitions circulent actuellement sur internet, engrangeant plusieurs milliers de signatures. La première, destinée à Emmanuel Macron, demande la levée des motifs impérieux de voyage à La Réunion. La seconde demande au préfet Jacques Billant l'autorisation de la pratique sportive "sous toutes ses formes" pour "permettre aux Réunionnaises et aux Réunionnais de se protéger contre le Covid-19. Pour rappel le préfet Jacques Billant tiendra une conférence ce mercredi 9 juin sur la gestion de la crise sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com)

La première pétition, publiée il y a deux semaines demande la levée des motifs impérieux de voyage à La Réunion, pour tous.tes et pas uniquement les personnes vaccinées. Cette obligation du vaccin "constitue une grave atteinte aux libertés fondamentales des citoyens de la Réunion, citoyens français et européen" indique la pétition.

Celle-ci compte actuellement 3.815 signataires et s'adresse au président de la République Emmanuel Macron. La pétition met en cause la décision du gouvernement "qui a décidé que les voyageurs qui souhaitent se rendre en métropole ou venir à la Réunion pourront le faire à compter du 9 juin 2021 à condition d'être vaccinés…ou d'avoir un motif impérieux de voyage". Selon la pétition "cette situation est intenable pour des milliers de personnes qui après des mois difficiles de restrictions ne pourront pas retrouver leurs proches".

La seconde pétition intitulée "Nout sport, nout santé", adressée au préfet de La Réunion Jacques Billant, demande l'autorisation de la pratique sportive "sous toutes ses formes" car le sport est "le meilleur moyen de se protéger contre les formes graves de Covid-19". Actuellement les salles de sport sont toujours fermées, et les sports de combat notamment sont interdits.

La pétition qui compte actuellement 1.300 signataires. Elle se réfère à une étude publiée cette année par le British Journal of Sports Medicine pour qui "ne pas pratiquer d’activité physique régulièrement multiplierait le risque d'hospitalisation par 2,3 et de décès par 2,5 en cas de Covid-19". La pétition s'appuie notamment sur la situation de La Réunion, touchée particulièrement par les maladies chroniques comme l'obésité, l'hypertension, le diabète, le cholestérol et bien d'autres qui sont des pathologies aggravantes du Covid-19.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Laurieko, Posté
En effet, c'est intenable et discriminatoire. Je suis française, résidente en Espagne et je n'ai toujours pas accès à la vaccination. En espagne, les personnes se font vacciner par tranches d'âge et mon tour n'est pas avant fin août / septembre 2021, ce qui m'interdit donc de visiter ma famille à la reúnion que je n'ai pas vu depuis maintenant plus de deux ans.