Appel aux dons :

Marcher pour lutter contre les cancers des enfants


Publié / Actualisé
Pour la première fois la marche "Enfants sans cancer" s'invite à La Réunion. Cette action contre la maladie est prévue le samedi 25 septembre 2021 à 15 heures au parc du Moca au domaine de Montgaillard à Saint-Denis. Pour participer, il faut avoir collecté un minimum de 100 euros de dons. Ces sommes seront reversées aux associations d'aides aux enfants atteints du cancer. (Photo : Imagine for Margo)
Pour la première fois la marche "Enfants sans cancer" s'invite à La Réunion. Cette action contre la maladie est prévue le samedi 25 septembre 2021 à 15 heures au parc du Moca au domaine de Montgaillard à Saint-Denis. Pour participer, il faut avoir collecté un minimum de 100 euros de dons. Ces sommes seront reversées aux associations d'aides aux enfants atteints du cancer. (Photo : Imagine for Margo)

Marcher pour lutter contre le cancer, c'est l'objectif de Philipe Gréau, l'ambassadeur de l'association "Imagine for Margo-enfants sans cancer", mais aussi enseignant en EPS au lycée Levavasseur de Saint-Denis. Il est aujourd'hui impliqué dans la recherche médicale depuis 2009, lorsqu'il était le professeur principal de Margo, une jeune fille de 14 ans atteinte d'une tumeur au cerveau. Suite au décès tragique de la collégienne, Philipe Gréau a décidé d'agir contre le cancer pédiatrique. À l'aide de ses élèves, il a décidé de créer des Olympiades, où l'argent gagné était reversé aux associations qui agissent contre cette maladie.

Parallèlement, les parents de Margo ont noté que la recherche en cancérologie était essentiellement axée sur les cancers des adultes, totalement différents des cancers pédiatriques, considérés par les industriels comme des maladies rares : "il y a quand même 2.500 cas de cancer chez l'enfant en France, c'est une maladie qui nécessite un traitement et une réelle prise de conscience", note Philipe Gréau. Depuis 2011,  "Imagine for Margo" se mobilise et collecte des dons afin d'accélérer la recherche contre le cancer des enfants. L’association finance des programmes européens qui permettent de développer des traitements spécifiques, innovants et plus efficaces pour les enfants atteints de la maladie.

Depuis son arrivé à La Réunion, en 2016, Philipe Gréau continue sur cette voie en collaborant avec le Docteur Yves Reguerres, le responsable de l'unité d'oncologie et d'hématologie pédiatrique au CHU de Saint-Denis. "Nos actions dans la recherche visent non seulement à récolter des dons, mais aussi à sensibiliser face à cette maladie qui touche aussi les enfants et à communiquer sur la nécessité des traitements spécifiques pour les enfants qui n'ont pas le même cancer que celui de l'adulte", précise l'enseignant.  

Après plusieurs grandes actions pour récolter des dons comme la vente de dossard solidaire pour la  course du "Grand Raid",Philipe Gréau a eu l'idée de réunir toutes les associations qui luttent contre le cancer le temps d'une journée : "L'objectif est vraiment de réunir toutes les associations auprès du Docteur Reguerre pour se mobiliser et agir ensemble".

- Un long combat contre la maladie –

"Quand nous avons appris, que Lucas était atteint d'un cancer des ganglions, c'était un choc", raconte Emanuelle, la mère de l'enfant. Cela fait maintenant deux ans que la famille se bat contre la maladie. Le combat est long et pas des plus simples : "En tant que parents il faut vraiment se montrer courageux pour envoyer de la force à son enfant. Par chance, nous avons été très bien entouré par le personnel soignant. Nous avons appris sa maladie en mars dernier, à l'heure du premier confinement, nous ne pouvions voir personne dans la chambre, heureusement que le personnel était là."

Après des périodes difficiles, Lucas va entrer en rémission dans un mois : "c'est un réel soulagement, on peut enfin se tourner vers l'avenir et penser à autre chose", relate cette dernière, avant d'ajouter "ce sont vraiment des moments qui resteront gravés dans ma tête, surtout quand Lucas a commencé la chimio, qu'il commençait à perdre ses cheveux et que son papa a dû lui raser la tête, ce n'était pas facile, nous avions les larmes aux yeux devant le miroir. Mais au final c'était un mal pour un bien car Lucas avait l'impression d'être plus intégré auprès des autres enfants malades, c'est comme s'il leur ressemblait un peu plus…" raconte la mère de l'enfant

Pour la famille, participer à l'appel aux dons est primordial : "il faut donner votre sang, donner votre argent pour la recherche contre le cancer, il ne faut surtout pas attendre que la maladie vous tombe dessus, on a vraiment besoin de vous, c'est une maladie qui peut se guérir, surtout chez l'enfant, il faut vraiment agir", encourage Emanuelle.

- Un weekend pour récolter des dons -

Le weekend des 25 et 26 septembre est déjà bien rempli. Les Réunionnais sont invités à se réunir au Parc du Moca à Saint-Denis à partir de midi où des artistes locaux exposeront et vendront leurs oeuvres : " chaque artiste s'engage à donner 50% de leur vente à une des associations de leur choix. En plus de cela, nous leur demanderons de créer une œuvre spécialement pour l'occasion, ils pourront la vendre le soir même lors du diner-spectacle, organisé par le Lion's Club Tour des Roches de Saint-Paul. La vente de cette œuvre sera quant à elle reversée aux associations dans sa globalité", explique ce dernier.

A partir de 15 heures aura lieu le départ de la marche-course Enfants sans Cancer organisée par l'association "Imagine for Margo". Il sera possible d'effectuer, au choix cinq ou dix boucles d'un kilomètre dans le parc du Moca : "Nous ne mettons pas du tout en avant la compétition, chacun doit aller à son rythme, c'est pourquoi d'ailleurs, il n'y aura pas de récompense pour le vainqueur à la fin. Nous allons faire une remise des prix, oui, mais pour le coureur qui aura récolté la plus belle cagnotte."

En effet, pour pouvoir participer à la course et recevoir son dossard, il faudra collecter 100 euros minimus. Pour ceux qui ne pourraient pas participer à la course le samedi, ils pourront tenter leur chance le dimanche, à distance, sur le fuseau horaire de la métropole : "L'objectif est de marcher ou de courir où l'on veut à La Réunion, puis d'envoyer des photos ou des vidéos afin qu'elles soient visionnées sur grand écran en métropole, sur le lieu de course. Les modalités d'inscription sont les mêmes que pour la course du samedi." Précise l'organisateur de l'événement. Pour la course, le nombre de places est limitée à 500 personnes.

Après une remise des prix et une tombola à 17 heures, aura lieu un diner-spectacle à partir de 18h30 : "Le prix pour le repas est de 50 euros par personne, entièrement délivré aux associations". Pour s'inscrire, il suffit d'envoyer un mail à [email protected] Tout au long de la journée, d'autres animations sont prévues, notamment en présence du comité Miss Réunion.

- En chiffres -

Le CHU de Saint-Denis est le seul hôpital des Outres-mers de l'océan Indien à proposer un service d'oncologie et d'hématologie pédiatrique. Chaque année, ils reçoivent entre 70 et 80 cas par an, dont 1 tiers des patients viennent de Mayotte. Selon le docteur Yves Reguerres, ces chiffres correspondent à la moyenne nationale : " Nous avons 1/3 des enfants qui sont atteints de leucémies, d'autres des tumeurs cérébrales", explique ce dernier, avant d'ajouter : "Il faudrait trouver un traitement adapté pour l'enfant, mais pour l'instant, il n'y a pas assez de patients pour que la recherche soit financée par les industriels."

Pour s'inscrire et participer à la course cliquez ici

jb/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !