[VIDÉOS] Covid-19 :

Le Port : première opération du "Vaccinobus"


Publié / Actualisé
L'agence régionale de santé (ARS) de La Réunion lance son opération "Vaccinobus". Ce dispositif mobile a pour objectif de se rendre dans les villes reculées, et en retard vis-à-vis de la vaccination. Le bus a commencé sa tournée ce mardi 15 2021 et continue ce mercredi 16 juin, sur le parking du centre commercial Cap Sacré coeur au Port, de 9h à 19h. La vaccination est possible sans rendez-vous. Pour cette première, l'ARS attendait plus de 150 personnes. Dans la matinée, la population était au rendez-vous. Reportage (Photo jb/www.ipreunion.com)
L'agence régionale de santé (ARS) de La Réunion lance son opération "Vaccinobus". Ce dispositif mobile a pour objectif de se rendre dans les villes reculées, et en retard vis-à-vis de la vaccination. Le bus a commencé sa tournée ce mardi 15 2021 et continue ce mercredi 16 juin, sur le parking du centre commercial Cap Sacré coeur au Port, de 9h à 19h. La vaccination est possible sans rendez-vous. Pour cette première, l'ARS attendait plus de 150 personnes. Dans la matinée, la population était au rendez-vous. Reportage (Photo jb/www.ipreunion.com)

"L'objectif de cette opération est de sensibiliser la population à la vaccination et d'aller vers la population. Nous voulons toucher en priorité les habitants du Port, mais aussi de la Rivière des Galets, parce que nous avons un taux d'incidence important", constate le Docteur Catherine Descamps, la conseillère médicale de l'ARS. Le Vaccinobus s'arrêtera dans toutes les villes où la vaccination n'est pas suffisante : "cela dépend du taux d'incidence, mais aussi de la demande des mairies." 

Ecoutez l'interview de Catherine Descamps, Docteur et conseillère médicale de l'ARS :

Le bus a été aménagé pour l'occasion. Dans la file d'attente, les futurs vaccinés remplissent le "questionnaire vaccinal", vérifié par l'infirmier, à l'intérieur afin de procéder à l'enregistrement administratif. Une fois vacciné, le patient attend une quinzaine de minutes à l'arrière du bus, pour vérifier s'il ne fait pas de réaction allergique. Avant de partir, un nouveau rendez-vous leur est donné dans l'un des huit centres de vaccination de La Réunion.

Pour Valérie, une patiente, c'est la simplicité de la démarche qui l'a convaincue : "je travaille juste à côté, ce sont eux qui sont venus nous chercher, c'est un peu la solution de facilité : c'est agréable, il n'y a pas d'attente et c'est sans rendez-vous. C'est bien, c'est efficace et on ne perd pas de temps dans la file d'attente" explique cette dernière.

Pour rappel, le taux de vaccination reste insuffisant à La Réunion, en comparaison à la Métropole. Selon la docteure Catherine Descamps, 300.000 personnes ont reçu leur première dose sur l'île, soit plus d'un.e Réunionnais.e sur trois, et seules 100.000 personnes ont reçu la deuxième dose. A compter de ce mardi 15 juin, les mineurs de 12 à 17 ans peuvent également être vaccinés.

jb/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !