Réunion avec les maires :

Covid-19 : La Réunion parmi les rares départements encore sous tension


Publié / Actualisé
Le préfet Jacques Billant a rencontré les maires de l'île ce mercredi 23 juin 2021, comme chaque semaine. Les élu.e.s n'ont pas eu plus de détails concernant la suite du calendrier du plan de désescalade. Il leur a cependant été rappelé que La Réunion reste l'un des rares départements sous tension. Par ailleurs s'agissant du 14 juillet, la préfecture enjoint les maires à organiser des petites cérémonies, comme l'année dernière, et éviter les feux d'artifice qui peuvent brasser les foules. Pour les célébrations tamoules, les marches sur le feu sont autorisées mais doivent être soumises à un protocole sanitaire remis en sous-préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le préfet Jacques Billant a rencontré les maires de l'île ce mercredi 23 juin 2021, comme chaque semaine. Les élu.e.s n'ont pas eu plus de détails concernant la suite du calendrier du plan de désescalade. Il leur a cependant été rappelé que La Réunion reste l'un des rares départements sous tension. Par ailleurs s'agissant du 14 juillet, la préfecture enjoint les maires à organiser des petites cérémonies, comme l'année dernière, et éviter les feux d'artifice qui peuvent brasser les foules. Pour les célébrations tamoules, les marches sur le feu sont autorisées mais doivent être soumises à un protocole sanitaire remis en sous-préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Sur la situation sanitaire, le préfet a rappelé aux maires la légère baisse du taux d’incidence avec un taux de positivité redescendu sous la barre des 4%, à 3,8% exactement. Cependant une trentaine de patients Covid sont encore en réanimation. La situation reste sous pression et la vaccination ne se développe pas à la vitesse souhaitée. En tout, 221.000 injections ont été faites à La Réunion, et 147.000 ont reçu la deuxième injection.

- Accélérer les vaccinations -

Aujourd’hui la grande majorité des départements français ont un taux d’incidence de moins de 50. Trois départements sont considérés comme étant sous tension, tous dans les Outre-mer : la Guyane, la Guadeloupe et La Réunion. Notre département est surveillé par les plus hautes autorités.

L'agence régionale de santé (ARS) indique maintenir les activités bus " Aller vers ", "c’est une option qui a bien fonctionné pour amener la population à la vaccination". Le message toujours le même : c’est par la vaccination qu’on pourra sortir de la situation, "la vaccination permet de désaccentuer les variants" a précisé l'ARS. Des centres de vaccination éphémères pourraient être installés sur un certain nombre de parkings en liaison avec les maires.

- Mineurs non accompagnés -

Sur le sujet des mineurs non accompagnés : pour les 12 ans - 18 ans la vaccination est ouverte au moment. Actuellement, aucun mineur n’a un schéma vaccinal complet car cela a été autorisé récemment. Mais les mineurs vaccinés pourraient alors prochainement voyager librement. Dans le cas contraire, il faut un motif impérieux. Un séjour dans sa famille proche se fait sur la base d’une attestation établissant le lien familial avec justificatif de domicile.

Autre sujet abordé : l'attente de la décision au niveau national concernant les personnes ayant contracté le virus et ne pouvant entrer dans un schéma vaccinal. Les personnes ayant contracté le virus peuvent entrer dans le schéma vaccinal à partir de 2 mois, a indiqué le préfet.

- Cérémonies à venir -

Pour les processions tamoules et les marches sur le feu, le protocole doit être remis à la sous-préfecture de référence. Ces célébrations sont donc autorisées, mais sur la base d'un protocole sanitaire rigoureux.

S’agissant du 14 juillet, si les maires envisagent d’organiser des festivités, il paraît illusoire selon le préfet de dire que l'on peut organiser des feux d’artifices sans avoir la capacité de gérer la masse de personnes que cela va générer. La préfecture invite les élu.e.s à faire des cérémonies restreintes, comme elle compte le faire, sur le même modèle que l’année dernière, au Jardin de l’Etat.

Concernant la fin du bac et les festivités, les lycéens sont appelés à la responsabilité, notamment sur les routes.

S’agissant des élections : elles ont été maîtrisées, selon le préfet. "Il y a une volonté que ce soit la même chose pour le second tour, avec le maintien des horaires de couvre-feu" a-t-il précisé.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

5 Commentaire(s)

Fafa, Posté
La Réunion est le dernier village d'Asterix face à la dictature de la métropole et le Billant un général romain
Fafa, Posté
La pseudo vaccination TUE comme partout où elle a été appliquée sans discernement regarder l'Angleterre Israël la Thaïlande Gibraltar la Hongrie les usa la Roumanie certains états Indiens ETC...SeulS marchent les TRAITEMENTS PRECOCES LA PSEUDO VACCINATION DES ENFANTS EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITE.LA PSEUDO VACCINATION ENTRAINE UNE INTOXICATION PAR UNE PROTEINE TOXIQUE COMME POUR LE PRION DANS LA MALADIE DE LA VACHE FOLLE EN PLUS D'UNE FACILITATION DE LA CONTAMINATION SANS PARLER DE TOUS CES EFFETS SECONDAIRES NEFASTES
John , Posté
C'est normal quand des gaulois sont aux pouvoirs lol La Guadeloupe a foutu se Préfet dehors normal lol L'exclave de notre île par des Gaulois
Missouk, Posté
Ca pédale toujours autant dans la semoule, et les élus sont encore et toujours écartés des décisions. Nous avons un Préfet qui la joue "solennel" et "professionnel", mais qui fait n'importe quoi ! Qu'on commence par contrôler ce qui se passe dans les aéroports... Les motifs impérieux ne sont pas contrôlés, pas plus que les certificats de vaccination. En clair, il suffit d'un test PCR négatif pour voyager! Mais on nous em... avec un couvre-feu, dans les écoles, collèges, lycées, on continue à porter le masque. C 'est du grand n'importe quoi ! L'impression qui est donnée, c'est que le Préfet attend les décisions de PARIS, donc de gens qui n'ont aucune connaissance de la Réunion, ni de ce qui s'y passe! Moins de 25% de personnes ont reçu une première dose. Franchement, on se moque de qui '
La vérité si je mens !, Posté
Après avoir laissé l'aéroport en libre service , le type en préfecture cherche des excuses . Qu'il attende son prochain télex transmis par son poudré de Paris à lire