Devant la préfecture :

Une réunion publique organisée par les collectifs contre les mesures sanitaires


Publié / Actualisé
Alors que le gouvernement se prépare à rendre la vaccination obligatoire pour les personnels soignants français et que les restrictions sanitaires pourraient bien se renforcer dans les jours à venir à La Réunion, une réunion publique se tient ce samedi 10 juillet 2021. Organisée par des collectifs hostiles aux mesures sanitaires, aux vaccins ou encore au port du masque obligatoire, des médecins et militant.e.s se regrouperont à 14 heures dans les jardins de la préfecture (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Alors que le gouvernement se prépare à rendre la vaccination obligatoire pour les personnels soignants français et que les restrictions sanitaires pourraient bien se renforcer dans les jours à venir à La Réunion, une réunion publique se tient ce samedi 10 juillet 2021. Organisée par des collectifs hostiles aux mesures sanitaires, aux vaccins ou encore au port du masque obligatoire, des médecins et militant.e.s se regrouperont à 14 heures dans les jardins de la préfecture (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les différents collectifs ont convié des élus locaux à se joindre au rassemblement pour discuter des mesures en vigueur. Reste à savoir lesquels répondront à l'invitation, alors que la situation sanitaire se dégrade de nouveau dans l'île. La remise en place d'un couvre-feu est d'ailleurs envisagée dans le cas où la situation sanitaire ne s'arrangerait pas, a précisé le préfet Jacques Billant. Le durcissement des jauges dans les établissements accueillant du public est aussi en discussion. L'apparition du variant Delta inquiète particulièrement les autorités.

Le collectif de "masques blancs" est sur place, regardez :

Tandis que ces dernières appellent à la vaccination massive des Réunionnais, la couverture vaccinale étant insuffisante à leurs yeux, une partie de la population reste défiante vis-à-vis de celle-ci. Une situation cristallisée par le rassemblement prévu ce samedi. Des événéments de protestation sont d'ailleurs organisés régulièrement contre les mesures sanitaires.

Malgré la méfiance engendrée par le vaccin, le gouvernement n'hésite pas à durcir le ton, envisageant désormais d'imposer les pass sanitaires (vaccination complète ou test PCR négatif) pour l'accès aux bars, restaurants, et certains certains loisirs. Une mesure déjà appliquée en Métropole pour accéder aux boîtes de nuit et aux événements de plus de 1.000 personnes. A La Réunion, les professionnels de l'événementiel se préparent déjà à exiger ce pass pour accéder aux différents événements.

A noter que malgré les nombreuses mobilisations contre les restrictions sanitaires, et les procédures judiciaires initiées contre ces dernières, les autorités n'ont que peu répondu aux demandes des manifestants.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

8 Commentaire(s)

Titi, depuis son mobile , Posté
S'il fallait balancer des lacrymos et des grenades de désencerclement quelque part, c'était là.
Mékoué, Posté
400 à 500 personnes réunies ce samedi 10 juillet sur le square de la préfecture à St Denis, ont écouté et ovationné pendant 3 heures les différents intervenants des collectifs présents et autres : Parents d'élèves; Citoyens inquiets; médecins (épidémiologiste, urgentiste, généralistes...) ; le seul élu présent, remarqué et apprécié sur la trentaine invités, était aussi porte parole du député JL Ratenon à propos d'une lettre transmise au gouvernement concernant la levée des restrictions pour la Réunion ; puis par liaison satellite avec la métropole le docteur Fouché, la députée Wonner .Les thèmes abordés : liberté de prescrire pour les médecins; non aux pass' sanitaire; aux motifs impérieux à la vaccination ARNm obligatoire, au port du masque...Un musicien, chanteur, animateur et les masques blancs du collectif, ont assuré les intermèdes artistiques de ce rassemblement.Un constat, les gens ne comprennent pas la justification des mesures imposées, par crainte des 135' d'amende la majorité n'ose pas encore y réagir contre. Toutefois, une jeune maman présente à la manifestation, déclara avec véhémence : "qu'elle a été seule à porter respectivement pendant 9 mois ses deux enfants, les inoculer ce nouveau vaccin, contre son gré, personne ne le pourra..."Déclaration très applaudie.
John , Posté
C'est de la dictature française c'est une honte
Jose, Posté
Dans moins de 3 semaines, au point ou ça va, on va exporter nos covidés vers Mayotte ou la Métropole, pour les mettre sous assistance respiratoire !
Phil, depuis son mobile , Posté
Ça y est Eve, moi c'est fait depuis ce matin !!!! B
Alain, Posté
@Eve: Riskab i fé mwin mal que le troisième tiers des zimpots...
Eve, Posté
Troisième dose de vaccin à prévoir en septembre pour les séniors !!! ................... N'oubliez pas votre RV !!!!!
HULK, Posté
Bravo,il est temps que les moutons se révoltent enfin.