Dernière tentative de tour de vis :

La Réunion repasse en couvre-feu à 23 heures


Publié / Actualisé
Le préfet a fait le point sur la mise en place de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion, qu'il indique avoir demandé au gouvernement. A compter de ce mercredi 14 juillet 2021, La Réunion est de nouveau soumise au couvre-feu, de 23 heures à 5 heures, et ce jusqu'au 4 août. Une ultime mesure avant d'envisager un nouveau tour de vis. Cette mesure intervient alors que les chiffres du Covid-19 battent de nouveaux records avec un taux d'incidence de 169,9 pour 100.000 habitants et 1.450 nouveaux cas recensés dans la semaine. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le préfet a fait le point sur la mise en place de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion, qu'il indique avoir demandé au gouvernement. A compter de ce mercredi 14 juillet 2021, La Réunion est de nouveau soumise au couvre-feu, de 23 heures à 5 heures, et ce jusqu'au 4 août. Une ultime mesure avant d'envisager un nouveau tour de vis. Cette mesure intervient alors que les chiffres du Covid-19 battent de nouveaux records avec un taux d'incidence de 169,9 pour 100.000 habitants et 1.450 nouveaux cas recensés dans la semaine. (Photo rb/www.ipreunion.com)

• Couvre-feu de 23 heures à 5 heures

Le couvre-feu entre en vigueur ce mercredi 14 juillet 2021 pour une durée de trois semaines, soit jusqu’au 4 août 2021. Il s'agit, le préfet a prévenu, d'une "ultime mesure" avant d'envisager des restrictions plus lourdes. "Nous avons payé les conséquences de la sortie de l'état d'urgence sanitaire de la France le 30 juin", a déclaré le préfet. "Le danger c'est maintenant."

Comme lors des précédents couvre-feux, seules les personnes qui présenteront une attestation de déplacement dérogatoires disponibles sur le site de la préfecture pourront se déplacer en pleine nuit. Les établissements recevant du public doivent bien être fermés à 23 heures.

• Le pass sanitaire "pleinement applicable"

Le pass sanitaire "s’appliquera à La Réunion comme sur le territoire national à compter du 21 juillet" a assuré Jacques Billant. Ce sera donc le cas pour les établissements culturels, puis ensuite en août pour les bars et les restaurants. Il consiste à présenter la preuve d'un test PCR négatif de moins de 48 heures ou de sa vaccination contre le Covid, sur son téléphone. L'attestation de vaccination peut se récupérer sur le portail de l'Assurance maladie. Il faut ensuite l'importer sur l'application "TousAntiCovid Carnet". La preuve papier est également valable.

Pour rappel, le schéma vaccinal est estimé complet deux semaines après la 2ème injection du Pfizer et quatre semaines après l'injection du Janssen (Johnson and Johnson). Pour les personnes ayant eu un antécédant de Covid, une seule injection est nécessaire.

• Records de contaminations

Les autorités sanitaires déplorent 10 nouveaux décès de patients vivant à La Réunion : une personne âgée entre 45 et 64 ans, quatre personnes âgées entre 65 et 74 ans, cinq personnes âgées de plus de 75 ans. "Aucun ne disposait d’un schéma vaccinal complet" précisent la préfecture et l'ARS.

Depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 254 malades sont décédés des suites de la maladie. 184 de ces personnes sont décédées au cours des 17 dernières semaines.

Du 3 au 9 juillet, 1.450 cas ont été recensés sur une semaine, avec un taux de positivité en hausse à 4,2% et un taux d’incidence hebdomadaire en forte hausse à 169,9 pour 100.000 habitants. 2.258 cas sont encore actifs à ce jour. Le nombre de dépistages augmente de +7%.

Xavier Deparis, directeur de la veille et de la sécurité sanitaire à l'ARS, a confirmé 25 cas de variant Delta (indien) à La Réunion, 15 autres cas étant en attente de confirmation. Le variant Beta (sud-africain) reste très largement majoritaire.

L'inquiétude se porte surtout sur la situation en réanimation. Deux à quatre admissions Covid sont faites chaque jour en service de réanimation, et 40 lits sont actuellement occupés par des patients positifs au virus. Par ailleurs, une personne sur quatre en réanimation a moins de 45 ans. En milieu de semaine dernière, seuls deux lits ont été ponctuellement disponibles sur tout le service de réanimation. L'ARS craint une saturation du service. En tout, 112 lits sont comptabilisés sur l'île.

• Appel à une "vaccination de masse"

"Les vaccins Pfizer et Janssen disponibles à La Réunion sont efficaces contre le nouveau variant Delta et permettent de réduire le risque de formes graves" assurent les autorités. Pour Xavier Deparis cependant, la couverture vaccinale de l'île est alarmante. Elle est deux fois moins élevée qu'en Métropole.

L'ARS remarque quand même un sursaut depuis ce lundi : 7.000 appels ont été enregistrés une prise de rendez-vous, 4.000 rendez-vous sont en attente sur les plateformes en ligne. Dans les centres de vaccination ce mardi, de longues files d'attente pouvaient en effet être observées. Xavier Deparis a indiqué que la capacité en vaccination à La Réunion est de 40.000 injections par jour.

Pour ce qui est des longs trajets, la vaccination est nécessaire pour se passer de motif impérieux. Depuis le 28 juin, l’ARS, via le contrôle sanitaire aux frontières, et avec le soutien des laboratoires de biologie, procède aussi à des contrôles aléatoires auprès des passagers à destination de La Réunion, avec des tests salivaires. Sont concernés les passagers non vaccinés dès leur arrivée à l’aéroport. A ce jour, 699 prélèvements ont été effectués, un seul s’est révélé positif.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Fafa, Posté
Punition pour la réunion l'état d'urgence est décidé en rétorsion de la résistance des Réunionnais a se faire injecter du poison !Le préfet est un pompier pyromane il a sciament en lançant sa campagne de pseudo vaccination déclenché la flambée de contamination que nous avons depuis 2 mois maintenant alors qu'il est le seul responsable il sanctionne les Réunionnais . Incroyable dans la la lignée du cynisme de son dictateur de patron
Ramier, Posté
Ridicule !! Attendons les retours des vacancescinés . Début Août , la Réunion aout !!
Missouk, Posté
Vous parlez d'une mesure forte... De la roupie de sansonnet ! Qu'il ouvre des centres de vaccinations dans toutes les communes et plusieurs dans les grosses. Encore faut-il avoir les vaccins, le personnel médical et administratif... Avec tous les bras cassés qu'on a ce n'est pas pour demain!
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
La dernière fois qu'on a eu un préfet à la REUNION était Monsieur Jean Vaudeville, du 11 septembre 1966 au 22 octobre 1969. Depuis que de ti chef de bureau en attente de télex pour lire leur bafouille devant les médias .