Le virus circule toujours fortement :

Covid-19 : La Réunion en état d'urgence sanitaire jusqu'au 30 septembre


Publié / Actualisé
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, l'a annoncé ce lundi soir 19 juillet 2021 à l'issue du Conseil des ministres : l'état d'urgence sanitaire est prolongé jusqu'au 30 septembre à La Réunion, ainsi qu'en Martinique. Prononcé le 14 juillet dernier en raison de la situation épidémique des deux régions, où le Covid-19 circule toujours fortement, il devait initialement prendre fin le 4 août. Il a donc été prolongée pour près de deux mois. L'état d'urgence sanitaire permet notamment au gouvernement de maintenir le couvre-feu (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, l'a annoncé ce lundi soir 19 juillet 2021 à l'issue du Conseil des ministres : l'état d'urgence sanitaire est prolongé jusqu'au 30 septembre à La Réunion, ainsi qu'en Martinique. Prononcé le 14 juillet dernier en raison de la situation épidémique des deux régions, où le Covid-19 circule toujours fortement, il devait initialement prendre fin le 4 août. Il a donc été prolongée pour près de deux mois. L'état d'urgence sanitaire permet notamment au gouvernement de maintenir le couvre-feu (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La demande avait été formulée par le préfet Jacques Billant lui-même, inquiet face à la situation sanitaire de l'île, lors d'une apparition télévisée : le couvre-feu était selon lui nécessaire pour faire face au nombre de cas. Mais deux semaines plus tard, les chiffres ne semblent pas baisser, au contraire.

D'après Santé publique France, le taux d'incidence est de 177,2 pour 100.000 habitants, contre 169 la semaine dernière. 42 patients seraient en réanimation, et le taux de positivité aurait augmenté à 5%, dépassant le seuil d'alerte pour la première fois depuis des semaines. A noter que le préfet n'a pas exclu de renforcer une nouvelle fois les restrictions sanitaires.

Dans ce contexte, le gouvernement a donc décidé de prolonger l'état d'urgence sanitaire à La Réunion, comme en Martinique, tandis que la Métropole reste dans "le régime de gestion de crise" jusqu'à la fin de l'année. Regardez :

- Le pass sanitaire avance -

En Métropole, le taux d’incidence a augmenté de 125% en une semaine : on recense 86 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants sur une semaine glissante. Le porte-parole du gouvernement parlait lundi matin d’une hausse du taux d’incidence "stratosphérique". La "quatrième vague" aurait donc débuté d'après ce dernier.

Des mesures nationales vont donc bientôt être déployées, notamment le pass sanitaire qui sera demandé dans les lieux de loisirs et de culture à partir de ce mercredi, et dans les établissements recevant du public à partir du 1er août. Les employés de ces établissements auront jusqu'au 30 août pour se faire vacciner. Le Conseil d'Etat a déjà validé le texte, voté dans la foulée lors du Conseil des ministres. C'est désormais à l'Assemblée nationale de statuer sur le projet de loi.

Le gouvernement a appelé une nouvelle fois la population à se faire vacciner, alors que le variant Delta continue sa progression. En Hexagone, il représente 80% des nouvelles contaminations. "La vaccination limite le nombre de formes graves mais elle reste insuffisante dans notre pays ", a répété Gabriel Attal lundi. D’après la Direction générale de la santé, le cap de 45% de la population totale entièrement vaccinée a été atteint dimanche. A La Réunion, d'après les derniers chiffres publiés, 31,6% de la population a reçu au moins une injection.

- L'état d'urgence sanitaire, c'est quoi ? -

L'état d'urgence sanitaire est une mesure exceptionnelle pouvant être décidée en conseil des ministres en cas de catastrophe sanitaire, notamment d'épidémie comme le Covid-19.

L'état d'urgence est déclaré la première fois par décret en conseil des ministres sur le rapport du ministre chargé de la santé pour une durée maximale d'un mois. Le décret détermine la ou les circonscriptions territoriales dans lesquelles il s'applique. Les données sanitaires sur lesquelles s'appuie le décret sont rendues publiques.

Au-delà d'un mois, sa prorogation doit être autorisée par la loi. La loi de prorogation fixe la durée de l'état d'urgence sanitaire. Un décret pris en conseil des ministres peut mettre fin à l'état d'urgence sanitaire avant l'expiration du délai fixé par la loi.

Les mesures prises dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire prennent fin dès qu'il est mis fin à l'état d'urgence sanitaire.

www.ipreunion.copm / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

GERARD97460, Posté
Il faut juste s'attendre que bientôt si vous n'êtes pas vaccinés, vous allez rester enfermé chez vous à la maison en regardant les autres dans la rue.Le CANADA accepte sur leur sol que les gens vaccinés surtout pour ceux qui viennent en vacances chez eux.Il faut que les réunionnais apprennent à vivre en se protégeant contre ce virus et pas en racontant n'importe qui, il y aura une loi pour cela et vous devez juste respecter cette loi sous peine de forte amende qui vous serez données.Vous êtes averties de ce qui va se passer, sinon rester chez vous pour ne pas être pénalisé.
Flicenflac, Posté
Ce sont des rigolos ces politiques . mais moi je ne rigole paspas de vaccin...
Charité Hospotal, Posté
merci de nous entuber les politiques!merci aux Députés sénateurs qui vont valider çà!Merci a vous Escrocs Menteurs