La situation sanitaire continue de se dégrader :

Covid-19 : le variant Delta gagne du terrain à La Réunion


Publié / Actualisé
Avec 231 cas du variant Delta sur le territoire contre 38 la semaine précédente, et 1.320 cas au total dans la semaine, l'épidémie ne cesse de progresser. 10 décès ont été recensés en sept jours, dont celui d'une personne âgée entre 15 et 24 ans. Des chiffres inquiétants, alors que l'épidémie semble repartir à la hausse partout en France en raison du variant Delta. Cette dégradation intervient alors que les restrictions sanitaires se durcissent à partir de ce mercredi, avec le déploiement du pass sanitaire pour accéder aux lieux de loisirs et de culture (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Avec 231 cas du variant Delta sur le territoire contre 38 la semaine précédente, et 1.320 cas au total dans la semaine, l'épidémie ne cesse de progresser. 10 décès ont été recensés en sept jours, dont celui d'une personne âgée entre 15 et 24 ans. Des chiffres inquiétants, alors que l'épidémie semble repartir à la hausse partout en France en raison du variant Delta. Cette dégradation intervient alors que les restrictions sanitaires se durcissent à partir de ce mercredi, avec le déploiement du pass sanitaire pour accéder aux lieux de loisirs et de culture (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• 10 personnes décédées en une semaine

Ce mardi, la préfecture a annoncé le décès de 10 patients réunionnais. Les patients étaient de 15 à 24 ans. Cinq étaient âgées de 65 à 74 ans et quatre d'entre eux avaient de plus de 75 ans. "Toutes les personnes décédées présentaient des comorbidités constituant des facteurs de risque de forme grave de la maladie. Aucune ne disposait d’un schéma vaccinal complet" précisent les autorités.

Depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 264 malades sont décédés des suites de la maladie. 194 de ces personnes sont décédées au cours des 18 dernières semaines.

Du 10 au 16 juillet, 1.320 cas ont été recensés en sept jours, avec un taux de positivité stable à 4,2% et un taux d’incidence hebdomadaire en baisse à 154,6/100 000 habitants le nombre de dépistages est en baisse (-9,2%). "Ces données ne sont pas représentatives de la dégradation intervenues dans les 3 derniers jours" tempère l'ARS.

Parmi ces 1.320 cas, 1.311 cas sont classés autochtones, neuf sont classés importés. 2.313 cas sont encore actifs, à ce jour, sur notre territoire. Sur tous les cas investigués, 94,7% sont autochtones.

• Recherche de mutations Covid-19

Du 10 au 16 juillet, 1.528 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation. 1.246 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 81.5%, en augmentation par rapport à la semaine précédente qui était de 76.8%.

Le virus circule de façon active, et la part des variants est toujours aussi importante à La Réunion, bien que le variant Beta (sud-africain) reste majoritaire. Ce mardi 20 juillet cependant, les autorités ont annoncé 231 cas de variant Delta confirmés par criblage ou séquençage, contre 38 la semaine précédente, une progression impressionnante. 

• De nombreux clusters

44 clusters sont actifs et 335 clôturés. Parmi les clusters actifs, on en retrouve 14 à criticité élevée au Port (5), Saint-Paul (3), Le Tampon (2), Saint-Pierre (2), Saint-Joseph (1) et Saint-Leu (1). 10 sont à criticité modérée, à Saint-Denis (3), Saint-Pierre (2), Bras-Panon (1), Le Port (1), Le Tampon (1), Saint-André (1), et Saint-Paul (1).

• Dépistages en baisse et hospitalisations en hausse

Le nombre de dépistages a chuté de 9,2%, avec 31.156 tests réalisés (contre 34 312 la semaine précédente). D'après les autorités, ce ralentissement s'explique avec les départs hors département et du 14 juillet. Ces derniers jours, les admissions en réanimation pour Covid-19 sont en forte augmentation. Au 20 juillet, 40 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 112 lits de réanimation comptabilisés à La Réunion. Près de 58% des patients en réanimation pour Covid-19 avaient moins de 60 ans.

Depuis fin juin, la moyenne quotidienne des patients hospitalisés en réanimation pour Covid-19 est passée de 33 à plus de 38 sur les sept derniers jours, soit 36 nouvelles admissions sur les deux dernières semaines. Le taux d’occupation total en réanimation (Covid et non Covid) est désormais régulièrement supérieur à 90%, laissant une très faible marge régionale maximum de 8 lits. 113 patients ont été admis en médecine pour Covid-19 sur les 14 derniers jours, avec une augmentation sur les sept derniers jours.

• Vaccination

La préfecture et l’ARS appelent se faire tester au moindre symptôme ; respecter l’isolement strict prescrit pour éviter une diffusion du virus et de ses variants : au moins 10 jours lorsqu’on est contaminé par le Covid-19, sept jours si l’on est cas contact. "Et surtout, se faire vacciner sans plus attendre ou attendre deux mois si l’on a été contaminé" précisent-elles.

"Les vaccins Pfizer et Janssen disponibles à La Réunion sont efficaces contre le nouveau variant Delta et permettent de réduire le risque de formes graves. Le potentiel de contagiosité du variant Delta est tel que l’immunité collective ne pourra être acquise que si 70 à 80 % de la population est vaccinée : 2 doses pour le vaccin Pfizer (ou 3 pour les personnes concernées) et une seule dose pour le vaccin Janssen" ajoutent les autorités.

• Le schéma vaccinal évolue

Le schéma vaccinal est dit complet sept jours après la seconde injection pour les vaccins à double injection, au lieu de 14 jours précédemment, et quatre semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson and Johnson). Pour les personnes ayant eu un antécédent de Covid, ce délai est de sept jours après l’injection.

• Les modalités de déplacements au départ de La Réunion modifiées

Comme indiqué précédemment, les autorités rappellent que les voyageurs au départ de La Réunion vers la Métropole justifiant d’un schéma vaccinal complet n’ont plus l’obligation de présenter le résultat d’un test RT-PCR négatif de moins de 72 heures ou d’un test antigénique négatif de moins de 48 heures avant l’embarquement.

Le test RT-PCR négatif reste obligatoire pour les personnes non-vaccinées, les mineurs de 12 ans, et plus non- vaccinés même accompagné par un majeur avec un schéma vaccinal complet. Les voyageurs se déplaçant dans le cadre de motifs impérieux sont toujours soumis à la présentation du test RT-PCR de moins de 72heures négatif ainsi que les personnes de 12 ans et plus voyageant depuis la métropole à destination de La Réunion ou les pays des zones verte, orange ou rouge.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Comment il arrive ici, Posté
Le variant arrive aussi par les nombreux colis expédiés, imaginez le nombre de personnes qui touche ces colis avant qu'ils n'arrivent dans vos mains, la, on parle en milliers de colis, expédier en quelques jours, sachant que le virus peu rester plusieurs semaines sur un support.
Aéroport point faible , Posté
C'est au niveau des aéroports qu'il faut être strict. Comment les variants sont arrivés là Reunion '
Nath, Posté
J'ai une question, on peut vacciner les gens contre la connerie ' Parce qu'il y en a quand même un tas d'ignards... C'est pire que la covid, la connerie ça se propage à grandes enjambées
Joe bar team, Posté
vacances...pas besoin de faire l ENAdu monde de partout!est des bouchons! malgré Bello!