La mesure peut être imposée par un préfet :

Privée de grands centres commerciaux, Mayotte échappe au pass sanitaire dans les boutiques


Publié / Actualisé
Présenter un pass sanitaire pour faire les boutiques dans les centres commerciaux faisait partie des obligations envisagées au mois d'août, suite aux annonces faites par Emmanuel Macron. Dans la version finale du projet de loi voté ce dimanche 25 juillet 2021, un amendement gouvernemental de dernière minute pourra habiliter de manière très encadrée les préfets à imposer le pass sanitaire pour certains grands centres commerciaux. Seuls les centres de plus 20.000 m2 pourraient être concernés. Or dans le cas de Mayotte, aucun lieu n'est concerné car aucun n'atteint cette taille, la mesure n'aurait donc aucun impact. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Présenter un pass sanitaire pour faire les boutiques dans les centres commerciaux faisait partie des obligations envisagées au mois d'août, suite aux annonces faites par Emmanuel Macron. Dans la version finale du projet de loi voté ce dimanche 25 juillet 2021, un amendement gouvernemental de dernière minute pourra habiliter de manière très encadrée les préfets à imposer le pass sanitaire pour certains grands centres commerciaux. Seuls les centres de plus 20.000 m2 pourraient être concernés. Or dans le cas de Mayotte, aucun lieu n'est concerné car aucun n'atteint cette taille, la mesure n'aurait donc aucun impact. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Bien que tous les départements de France soient concernés par les mesures présidentielles, certains ont des particularités qui leur permettent "d'échapper" à certaines restrictions. C'est le cas de Mayotte qui ne possède aucun centre commercial de plus de 20.000 m2.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, avait indiqué que l'obligation du pass ne concernerait que les lieux dépassant cette superficie. A ce sade, le projet de loi final rejette l'obligation pure et simple du pass sanitaire dans les centres commerciaux mais un amendement gouvernemental de dernière minute habilite de manière très encadrée les préfets à imposer le pass sanitaire pour certains centres de grande taille. Or l'île aux parfums ne sera de toute façon pas concernée du fait de la petite superficie de ses galeries marchandes.

A Mayotte, le dernier gros chantier en date est celui du rond-point du Baobab à Cavani avec ses 3.000 m2 d'hypermarché et ses 1.400 m2 de boutiques. Rien à voir avec La Réunion, qui compte trois centres commerciaux de plus de 20.000 m2 : le Cap Sacré Cœur (Le Port), le Grand Est (Sainte-Suzanne) et Duparc (Sainte-Marie).

- Dix maires mahorais soutiennent les mesures -

Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche le 18 juillet, 382 élus ont soutenu les décisions prises par Emmanuel Macron dont celle sur le pass sanitaire obligatoire.

Dix maires mahorais y figurent, sur les 17 maires que compte l'île. Si les annonces suscitent de nombreuses réactions et manifestations à La Réunion, le mécontentement paraît beaucoup plus ténu à Mayotte, mis à part les restaurateurs.

- L’épidémie en baisse -

Contrairement à La Réunion, la baisse de l’épidémie se confirme et se poursuit sur le territoire mahorais. Avec 11 cas de Covid-19 confirmés sur la semaine du 10 juillet au 16 juillet, un taux d’incidence de 3,9 pour 100.000 habitants, Mayotte est l’un des départements français ou le taux d’incidence est le plus bas et le variant Delta est inexistant.

Lire aussi - Covid-19 : avec son taux d'incidence le plus bas de France, Mayotte défie la logique

Le taux de vaccination reste faible, de l'ordre de 21.33% pour les personnes ayant reçu une première dose sur l'île aux parfums. Les centres de vaccination continuent donc de se déployer un peu partout sur le territoire. Pour permettre une vaccination plus exhaustive, les lieux ciblés changent chaque semaine sous la forme d'une vaccination itinérante, et ce en étroite collaboration avec les communes mahoraises.

mbi/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !