Aéroport :

Motifs impérieux : des passagers dénoncent un contrôle insuffisant


Publié / Actualisé
Plusieurs voyageurs arrivés ou revenus à La Réunion récemment font part de contrôles insuffisants des motifs impérieux pour les non vaccinés. Si les compagnies sont censées regarder les documents de près, l'action de la police aux frontières, elle, reste aléatoire. La semaine passée, 3.386 contrôles ont été effectués. Une poursuite pour faux et usage de faux a été initiée le 20 juillet dernier. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Plusieurs voyageurs arrivés ou revenus à La Réunion récemment font part de contrôles insuffisants des motifs impérieux pour les non vaccinés. Si les compagnies sont censées regarder les documents de près, l'action de la police aux frontières, elle, reste aléatoire. La semaine passée, 3.386 contrôles ont été effectués. Une poursuite pour faux et usage de faux a été initiée le 20 juillet dernier. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les récents passagers ayant effectué un vol vers La Réunion sont plusieurs à constater un manque de contrôle lors de la présentation du motif impérieux. Rappelons que depuis le 9 juin, seules les personnes non vaccinées doivent présenter un motif impérieux pour voyager, pour des urgences familiales, professionnelles ou de santé.

Lire aussi - Pass sanitaire, motifs impérieux : des vacances sous conditions

Plusieurs témoins nous font part de leur étonnement. C'est le cas de Marc* qui est revenu à La Réunion après ses vacances voilà deux semaines. Non vacciné, il a dû présenter son test PCR pour embarquer mais personne n'a regardé son motif impérieux. Ou encore Maxime*, jeune de 22 ans parti en Métropole pour passer un concours. De retour sur l'île, le papier du motif impérieux n'a été que brièvement parcouru, sans véritablement vérifier la raison de son séjour.

Une jeune fille partie en vacances récemment nous indique que ses papiers ont été vérifiés plusieurs fois à l'aéroport d'Orly. Une fois arrivée à Gillot, aucun contrôle si ce n'est, à nouveau, le résultat du test PCR obligatoire.

Si ces témoignages ne sont évidemment pas une généralité, le laxisme dénoncé par ces passagers pose problème dans une période où les restrictions sanitaires se durcissent. Des Réunionnais appellent d'ailleurs à contrôler les entrées et sorties du territoire en priorité pour éviter que le retour des grandes vacances ne soit une catastrophe. Sur le total des cas investigués depuis le début de l'épidémie de Covid-19 à La Réunion – 37.231 cas en tout – 87,2% des cas sont autochtones.

- Un faux et usage de faux le 20 juillet -

Interrogée, la préfecture rappelle qu'au départ comme à l'arrivée, les compagnies aériennes sont les premiers filtres. Du côté des compagnies, on estime bien entendu que les contrôles sont essentiels et les documents regardés avec attention. Du côté d'Air Austral par exemple on insiste sur le "contrôle complet et strict des documents de voyage requis" : "nous avons aussi suspendu notre service web Check in pour permettre que tous les passagers au départ passent par notre comptoir enregistrement" nous informe la compagnie réunionnaise.

Le pass sanitaire est censé fluidifier les contrôles en ne présentant que son téléphone. Mais des passagers continuent à présenter des preuves papier qui, elles, peuvent parfois échapper à la vigilance des agents à l'aéroport.

"Les compagnies aériennes doivent vérifier l’existence d’un document attestant un motif impérieux mais pas la véracité ou le bien fondé du motif. Ce sont les agents des service habilités qui font ce contrôle" rappelle la compagnie Corsair.

A l'arrivée, l'action de la police aux frontières se fait par contrôles aléatoires. Au départ par contre, ce contrôle est effectué pour tous les passagers. Il concerne les motifs impérieux pour les non vaccinés, et la vérification du schéma vaccinal complet pour les voyageurs ayant reçu leurs doses.

La préfecture indique que 3.386 contrôles ont été effectués la semaine du 19 au 25 juillet 2021. "Sur la semaine écoulée, aucun défaut de motif impérieux n’a été relevé et il n’y a pas eu de verbalisation" nous indique-t-on. Précédemment par contre, une poursuite pour faux et usage de faux en écriture a été initiée à l’encontre d’un passager le 20 juillet.

Par ailleurs, "des dépistages aléatoires sont également organisés à l’arrivée sur le territoire pour les voyageurs non vaccinés" ajoute la préfecture. Ainsi du 17 au 23 juillet, 850 dépistages ont été réalisés avec un taux de positivité de 0,9%. La préfecture annonce que "le nombre de vols avec tests salivaires à l’arrivée sera doublé à compter de la semaine prochaine".

Sur la semaine passée, le trafic dans les aéroports de La Réunion était d’environ 17.000 passagers. Un peu plus de 10% ont voyagé au titre des motifs impérieux.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

*Les prénoms ont été modifiés

   

8 Commentaire(s)

Akhe974, Posté
Ben oui... Arrêtons l hypocrisie... Depuis le de but il y a des passe droit.. Surtout ici... Les mecs ne bossent pas... Et quand ils bossent... Mdr... Ils font juste chier les Mauriciens...
La Vérité, rien que la Vérité, Posté
Et les PNC ne sont toujours pas testés et ils n'ont pas l'obligation vaccinale... Ça contamine les passagers à bord des avions et après ils vont sur la plage direct sans respect des distanciations ou à la souris chaude et plateforme de rencontres pour faire leurs petites affaires histoire de contaminer encore plus de monde ...C'est pas joli ça '!' Mais c'est mis sous silence ! Même ImazPress censure
Daisie, Posté
Je pense que les tests pcr peuvent facilement être fraudé quand il y a pas le QR code car les tests que j'ai fait à la Réunion comme en métropole y en avait pasEt effectivement on nous demande des attestations et autres mais je trouve qu'au niveau contrôle c'est pas ça du toutJe précise que j'ai voyagé récemment
Lola , Posté
Se sont les voyageurs provenant de métropole ou d'autres pays qui ramènent les variants sur notre île, donc en plus si les autorités font mal leurs boulot on ne va JAMAIS sortir de cette crise !! des mesures plus drastiques auraient dû être prises comme FERMÉ LES FRONTIÈRE comme l'île Maurice l'a fait et ça a marché pour eux ! Alors qu'est ce que vous attendez !'!!!!!! MÊME SI les voyageurs sont vacciner ils PEUVENT ÊTRE CONTAMINER par un variant et LE TRANSMETTRE !!! LE VACCIN NE SERT À RIEN ! CE N'EST MÊME PAS UN VACCIN CAR UN VACCIN DOIT PROTÉGER ENTIÈREMENT D'UNE MALADIE ET NON PAS À MOITIÉ ! Si on avait LA CERTITUDE qu'en mettant le vaccin on aurait été ENTIÈREMENT protéger tout le monde aurait pas hésiter, mais CE N'EST PAS le cas !!!
Fleur , Posté
Celui qui fraudent les documents sont immorales, et on ne sait si ils sont positifs.
ZembroKaf, Posté
J'ai pris l'avion récemment... contrôler avant l'enregistrement à "zillot" (je suis vacciné) et à Roissy !!!Au retour contrôler 2 fois à l'enregistrement et aléatoirement par le service "santé" de Roissy !!!Je ne vois pas pourquoi ce refaire contrôler au retour puisque on se fait contrôler au départ !!!
Passoire , Posté
Le variant Delta est entré par oû '
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
A ces passagers faites une réclamation au type en préfecture , sa ladoucette martine, uniquement par télex .