Durcissement des restrictions sanitaires :

Covid-19 : confinement partiel à La Réunion à partir de ce week-end


Publié / Actualisé
Un confinement partiel en journée, "renforcé d'un couvre-feu strict de 18h à 5h", sera mis en place à La Réunion "dès ce week-end, pour une période de deux semaines", une première depuis le confinement du printemps 2020, a annoncé ce jeudi 29 juillet 2021 le préfet Jacques Billant. Une décision motivée par la forte dégradation de la situation sanitaire, alors que 600 cas quotidiens de Covid-19 sont recensés dans l'île désormais. Plus d'un quart des nouveaux cas sont par ailleurs issus du variant Delta. Le taux d'incidence s'est envolé à 350 pour 100.000 habitants. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Un confinement partiel en journée, "renforcé d'un couvre-feu strict de 18h à 5h", sera mis en place à La Réunion "dès ce week-end, pour une période de deux semaines", une première depuis le confinement du printemps 2020, a annoncé ce jeudi 29 juillet 2021 le préfet Jacques Billant. Une décision motivée par la forte dégradation de la situation sanitaire, alors que 600 cas quotidiens de Covid-19 sont recensés dans l'île désormais. Plus d'un quart des nouveaux cas sont par ailleurs issus du variant Delta. Le taux d'incidence s'est envolé à 350 pour 100.000 habitants. (Photo rb/www.ipreunion.com)

De 5h à 18h dès ce samedi, les déplacements seront limités à un rayon de 10 km autour de son domicile du lundi au samedi. Ce rayon est "abaissé à 5 km le dimanche", a précisé Jacques Billant, soulignant que les Réunionnais pourront uniquement "aller et venir, dans un rayon de 10 km et dans les magasins" où le masque doit être porté en continu. "Le soir, on a vocation à rester chez soi et n'en sortir que pour un motif impérieux" a-t-il ajouté. Les motifs impérieux regroupent les motifs familiaux, professionnels, de santé et la vie quotidienne (faire ses courses, rendez-vous ne pouvant être différé, déménagement…).

Le dimanche, le rayon est "abaissé à 5 km" de façon à "limiter les regroupements familiaux et amicaux si générateurs de contaminations", a précisé le préfet. "Pour se déplacer dans le rayon de 10 km - ou 5km le dimanche - il faudra se prémunir d'un justificatif de domicile et de sa pièce d'identité. Pour aller au-delà, il faudra remplir une attestation de motif impérieux", a-t-il précisé. A noter que le port du masque redevient obligatoire dans la rue.

Pendant les 15 prochains jours, seuls les établissements recevant du public dans lesquels le masque ne peut pas être porté en continu seront fermés, c'est-à-dire les restaurants, les bars, les salles de sport, les lieux couverts d'activité sportive, et ce, "jusqu'à l'application de la prochaine loi sur le pass sanitaire". Une exception a cependant été décidé pour ce week-end pour les restaurants et les établissements accueillant du public où des cérémonies devaient avoir lieu. Ces lieux fermeront leurs portes dimanche soir.

Les autres établissements, comme les cinémas, les théâtres, les musées et autres activités permettant de porter son masque en continu, restent ouverts. Nombre sont cependant soumis à l'obligation du pass sanitaire.

La majorité des clusters étant liés à des regroupements festifs et familiaux privés, les prestations à domicile de traiteurs, musiciens, DJ sont interdites. La vente à emporter est limitée à 10 couverts maximum. Le transport de matériel de sonorisation est interdit.

- Télétravail, regroupements limités et motifs impérieux -

La recommandation de 3 jours télé-travaillés par semaine est maintenue. Les réunions en visio-conférence doivent être privilégiées. Les réunions en présentiel ne peuvent réunir plus de 6 participants. Les moments de convivialité restent interdits.

Les motifs impérieux sont toujours obligatoires pour entrer ou sortir du territoire en cas de non-vaccination. Les personnes ayant un schéma vaccinal complet peuvent, elles, voyager sans motif impérieux.

Les regroupements dans l'espace public restent limités à six personnes et les pique-nique seront interdits. "La situation est aujourd'hui très inquiétante et nous oblige en termes de renforcement des mesures de gestion de l'épidémie", a alerté le préfet, parlant de "croissance exponantielle épidémique sans précédent" et estimant que "cette forte dégradation est annonciatrice d'un emballement épidémique que nous n'avons jamais connu jusqu'à maintenant".

Ces annonces ont été accueillies avec colère de la part d'une centaine de manifestants, venus protester devant la préfecture. Le préfet a balayé les critiques en intimant aux manifestants de "regarder la réalité en face". De nouvelles manifestations sont prévues pour protester contre les décisions préfectorales.

La directrice générale de l'ARS Martine Ladoucette a de son côté regretté la faible vaccination sur l'île où à peine 3 personnes sur 10 sont entièrement vaccinées contre plus de 5 sur 10 au niveau national. Elle a fixé un objectif de "60.000 injections dès cette semaine" pour arriver "fin août" avec "49% de la population réunionnaise" entièrement vaccinée.

La Réunion n'a connu qu'un seul confinement depuis le début de la pandémie, au printemps 2020, et seules des mesures limitées de freinage de l'épidémie - fermeture temporaire des bars, couvre-feu nocturne... - avaient été mises en place depuis. Depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 273 malades sont décédés des suites de la maladie. 203 de ces personnes sont décédées au cours des cinq derniers mois.

www.ipreunion.com/ [email protected]

   

10 Commentaire(s)

Momo, Posté
Eric mi pardonne à ou étude zéro mi comprends mieux
Payet, depuis son mobile , Posté
Qui l aeu dans le c..l' Vaccinez vous vaccinez vous
Dauphine, Posté
Vous avez cru a cet utopie. Le gouvernement ce fou de nous. C'était du chantage et vous êtes tomber dans le bateau. Pauvre gobe mouche. Le gouvernement nous mène en bateau. Vacciné ou pas vous n'êtes pas indestructible et le gouvernement n'espèrer qu'obtenir une vaccination de l'ordre de 80%. Ce pourcentage obtenu il trouvera à dire que le nombre n'est pas assez important il voudra une 3 ème dose. Le gouvernement refuse d'admettre que le vaccin ne nous sauvera pas tous et que ont aura encore à attendre car ce virus ne disparaîtra pas par magie. Non il va s'adapter un autre variant plus grave risque de faire son apparition. Si au niveau planétaire les pays se synchroniser sur les mesures, il n'y aurait pas eu autant de circulation du virus et autant de mort. Cet andemie est mondiale même si son niveau de propagation et différentes d'un pays à un autre. Mais il n'y a pas d'entente malgré ces réunions qui réunit les grands pays. Les dirigeants sont entrain de montré leur inefficacité et leur manque de coordination. Ont est foutu avec sa pour encore un long moment.
Théo Courant, Posté
Je partage ce que Benoit Forestier Délégué général du Souvenir Français vient d'écrire sur sa page FB.Là, il dépasse les bornes. Il adore qu'on partage ses posts alors je fais.- " Les personnes vaccinées et confinées vont pouvoir se mettre leur pass sanitaire au... Qrcode '' "- " 1 minute de silence pour tous ceux qui se sont fait vacciner pour aller en vacances, dans les bars et les restaurants et qui aujourd'hui sont confinés avec leur pass sanitaire '' ".- " À partir de samedi 5h je pars en confinement, c'est comme les vacances mais chez toi et pas besoin de pass sanitaire, c'est cool 'Au fait les personnes vaccinées et leur pass sanitaire sont aussi confinées, un retour à la "vie normale" bien mérité promis par le gouvernement ' ".- " Comme dit le proverbe : "Les bais..s comptez-vous" et bienvenues dans l'égalité liberticide, je viendrais défendre votre liberté perdue comme vous avez défendu la mienne le 21 juillet 2021 'J'ai comme un fou-rire qui me vient...mais c'est nerveux '' ".
Simple et basique , Posté
Pourquoi faire simple kan on peut faire compliqué.
Erik, depuis son mobile , Posté
Et voilà ce qui devait arriver ! Tous ces guignols antivax devraient être contents de ce qui nous arrive, ils l'ont bien cherché, demain ils iront manifester contre les médecins ! .
Missouk, Posté
J'ai toujours tout respecté ce qui m'a été demandé. Aujourd'hui, je suis vacciné et on m'interdit de sortir! Le monde à l'envers! Donc, je ferai ce que je veux...
Un poids, deux mesures, Posté
Ce qu'il y a de fabuleux ce sont les personnes navigants qui peuvent de déplacer sans vaccin et sans test PCR...qui peuvent contaminer un avion entier et qui une fois arrivée à la Réunion se promènent sans respect des règles sanitaires et pour certains on les retrouve sur des plateformes de rencontres pour tirer un coup, voire même à la souris chaude à contaminer tout le monde. Tout comme à l'Assemblée Nationale et autres institutions de la République où la vaccination n'est pas obligatoire et encore moins le pass sanitaire ! Pourquoi cette population de vieux n'est pas soumise au même règle '!'
Michelz, Posté
Je me demande pourquoi je me suis fait vacciné, nous sommes soumis aux mêmes contraintes que les non- vaccinés. Encore les antis qui sont "gagnants".
Quewa!, Posté
Vacciné ,pass européen,QR code ,mais délinquant à plus de 10 km de chez moi ''''