Covid-19 :

Confinement partiel et couvre-feu : ça commence ce samedi


Publié / Actualisé
C'est une forme hybride du confinement qui débute ce samedi 31 juillet 2021. A partir de 5 heures et jusqu'à 18 heures, et jusqu'au 15 août inclus, les Réunionnais.es ne pourront se déplacer que dans un rayon de 10 km autour de leur domicile. Un justificatif d'adresse et une pièce d'identité seront demandés en cas de contrôle. Le périmètre sera resserré à 5 km les dimanches afin d'empêcher les rassemblements familiaux, à l'origine de nombreux foyers de contagion d'après les autorités. Au-delà de ces périmètres, une attestation dérogatoire pour motif impérieux est obligatoire. Un couvre-feu strict s'appliquera de 18 heures à 5 heures du matin jusqu'au 16 août inclus. Pendant ce couvre-feu, les seuls déplacements autorisés seront ceux justifiants d'un motif impérieux. Un répit de deux jours a par ailleurs été accordé aux restaurants, bars et salles de fêtes, avant de devoir fermer leurs portes à partir de lundi (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est une forme hybride du confinement qui débute ce samedi 31 juillet 2021. A partir de 5 heures et jusqu'à 18 heures, et jusqu'au 15 août inclus, les Réunionnais.es ne pourront se déplacer que dans un rayon de 10 km autour de leur domicile. Un justificatif d'adresse et une pièce d'identité seront demandés en cas de contrôle. Le périmètre sera resserré à 5 km les dimanches afin d'empêcher les rassemblements familiaux, à l'origine de nombreux foyers de contagion d'après les autorités. Au-delà de ces périmètres, une attestation dérogatoire pour motif impérieux est obligatoire. Un couvre-feu strict s'appliquera de 18 heures à 5 heures du matin jusqu'au 16 août inclus. Pendant ce couvre-feu, les seuls déplacements autorisés seront ceux justifiants d'un motif impérieux. Un répit de deux jours a par ailleurs été accordé aux restaurants, bars et salles de fêtes, avant de devoir fermer leurs portes à partir de lundi (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les mesures qui s'appliquent ce week-end

Tous les restaurants et bars, ainsi que les salles de fêtes pourront exceptionnellement rester ouverts afin d'écouler les stocks de produits alimentaires. Cependant, les mesures de couvre-feu et de confinement s'appliquent dès ce samedi : les établissements devront fermer leurs portes à 18 heures, comme tout les commerces de l'île.

Le confinement commence pour tout le monde dès ce samedi. Les sorties restent autorisées dans un périmètre de 10 km autour de son habitation. Pour se déplacer dans ce périmètre, un justificatif d'adresse ainsi qu'une pièce d'identité seront suffisants. Pour se déplacer au-delà de ce périmètre, une attestation dérogatoire sera obligatoire justifiant d'un motif impérieux.

Le couvre-feu débutera à 18 heures dès ce samedi soir et se terminera à 5 heures du matin. Les seuls déplacements autorisés doivent relever d'un motif impérieux.

Ce dimanche, les mêmes mesures que samedi s'appliqueront, à l'exception des déplacements ne justifiant pas de motifs impérieux qui se feront dans un rayon de 5 km au lieu de 10.

La plupart des établissements restent ouverts

Seuls les établissements ne permettant pas le port du masque en continu doivent fermer leurs portes : les salles de sport et tous les lieux sportifs d’intérieur sont concernés dès ce samedi. D'autres établissements pourront recevoir du public de 5h à 18h chaque jour pendant cette période : les commerces vendant des biens et services de première nécessité, les stations-services uniquement pour la vente de carburant, les établissements recevant du public tels que les cinémas, les gymnases et salles de spectacles pourront rester ouverts à l'exception qu'ils n'auront pas le droit de vendre à la consommation des produits alimentaires et des boissons.

Port du masque obligatoire

Le port du masque redevient obligatoire sur la voie publique. Il est aussi obligatoire dans les établissements recevant du public de plein air, ainsi que dans les lieux clos tels que le lieu de travail, les commerces vendant des biens de première nécessité et les transports.

Le port du masque n'est pas obligatoire : dans les espaces naturels (plages, forêts, parcs), dans les espaces en plein-air en accueil collectif de mineurs, pour les personnes en situation de handicap, lors de la pratique d’une activité sportive ou artistique de plein air et pour les usagers de deux roues.

Regroupements limités

Les regroupements festifs sont interdits : les pique-niques et les regroupements festifs dans la sphère privée sont prohibés. La majorité des clusters étant liés à des regroupements festifs et familiaux privés, les prestations à domicile de traiteurs, musiciens, DJ sont interdites. La vente à emporter est limitée à 10 couverts maximum. Le transport de matériel de sonorisation est interdit. Les rassemblements dans l'espace public, en camping et en bivouac sont limités à six personnes par groupe.

La liste des motifs impérieux reste identique à celui du premier confinement à laquelle on rajoute le déplacement pour aller se faire vacciner.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

7 Commentaire(s)

Gina, Posté
Les gens ne veulent pas être vaccinés mais pas non plus de couvre-feu , ni limitation de déplacement , ni interdiction de baptêmes , communions ' Ces mêmes personnes ne pensent pas au personnel soignant qui a besoin de congés ' Quel égoïsme d'un peuple trop gâté !
Fafa, Posté
Attention à partir du 1er août la connerie est passible de crime contre l'humanité .Si j'étais au gouvernement j'aurais très peur
Manipulation, Posté
L'Etat n'a pas à choisir qui peut entrer dans un restaurant, un bar, un cinéma ou, plus grave encore, un hôpital. C'est aussi simple que cela. En divisant les Français, Emmanuel Macron a commis l'irréparable. On ne créé pas des catégories de sous-citoyens selon leur statut sanitaire ou social, quelque soit le contexte.Cela s'ajoute à beaucoup de fautes, mensonges, trahisons, qui mériteraient l'institution d'une Cour spéciale pour juger ceux qui nous ont menés dans le mur de la sorte.Il y aura beaucoup à faire pour se débarrasser de ces individus, et plus encore une fois que ce sera fait. C'est un pays ruiné, dévasté, qu'ils sont en train de nous laisser, où l'agrégation des peurs et des détestations prend un tournant ahurissant.Ils nous ont endormis avec des aides massives, une sorte de nationalisation grossière de l'économie favorisant les plus protégés et qu'ils s'apprêtent maintenant à nous faire payer. C'est ce qui explique leur empressement. C'est ce qui explique leur raidissement.C'est ce qui explique que le Président ait lié dans son allocution passe sanitaire et réduction des droits au chômage et à la retraite. Vous n'êtes à leurs yeux que des unités de production qui doivent rapidement être mises en mouvement.Le passe sanitaire n'est qu'une énième diversion afin d'accroître ce fossé et nous diviser. Il vise à masquer l'échec des autorités. Qui se souvient d'eux fanfaronnant lors du dernier déconfinement ' Voilà ce qu'ils recherchaient. Ne pas avoir à assumer leur échec. Trouver la mesure qui leur permettrait de cliver en instrumentalisant les peurs, et ainsi nous diviser. Nous faire nous entredévorer plutôt que les dévaster.La solution qu'ils prétendent avoir trouvé nous distrait ainsi encore un temps, alors qu'un nouveau pan de notre pays s'apprête à s'effondrer. La violence des mots et des propos. Le mépris et l'arrogance, au delà des mesures prises, par laquelle cette bande d'insignifiants s'adresse aux Français. La façon d'imposer des décisions sans ressentir le besoin de l'expliquer, en débattre, argumenter.Tout cela n'a qu'un objectif: nous exciter afin de mieux les protéger. Nous faire, par la morgue, nous faire sentir humiliés, blessés. Pour nous marginaliser, et ainsi mieux pouvoir nous écraser. C'est pourquoi vous ne trouverez aucun relais afin de vous protéger. Tous sont tétanisé, pris par la peur d'être à leur tour emportés. C'est pourquoi le Conseil d'État s'est piteusement couché. C'est pourquoi je crains que le conseil constitutionnel ne fasse ce qu'il devrait.Tout cela n'a rien à voir avec la santé. Et tout cela doit cesser. Respect et dignité pour un peuple qui ne mérite d'être ainsi gouverné. Rien ne justifiera jamais cette façon de nous traiter.
Missouk, Posté
Bien que vacciné, donc sans aucun risque pour ma santé, je devrais rester chez moi. Bien entendu, je ferai ce que je veux, car là, trop c'est trop !
Casino, Posté
Les casinos restent bien entendus ouverts puisqu'il faut faire rentrer l'oseille !!!Le casino fait-il partie des commerces de premières nécessités '!' A part pour les drogués du jeu, je vois pas !!!Le virus ne circulerait donc pas dans ces lieux !Le Gouverneur est vraiment d'une bêtise...enfin c'est juste une "chose" vide de tout bon sens ! Vive la République ! Mais surtout vive la Révolution et le retour de la guillotine
Fête kaf, Posté
Vacciné ou pas, on est confiné, obligé de présenter l attestation. Voila pourquoi on ne veut pas de vaccin.
Mat, Posté
Vous cherchez pas un correcteur ' Parceque vous n'éditez pas un article dans faute ou erreur... Même parfois dans le titre!