Fonction publique hospitalière :

Un préavis de grève au CHU de La Réunion, au GHER et au CHOR à partir du 6 août


Publié / Actualisé
Un préavis de grève est déposé pour la journée du 6 août 2021 par le syndicat FAFPHR (Fédération autonome de la fonction publique hospitalière de La Réunion). Dans le contexte actuel de crise sanitaire et sociale, le syndicat appelle à défendre un "vrai service public ouvert à tous et sans distinction". Sans réponse aux revendications, la grève pourrait être illimitée. Le syndicat dénonce un traitement différent des soins en cas d'absence de pass sanitaire et la "stigmatisation des professionnels" à qui on impose le vaccin à compter du 15 septembre. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Un préavis de grève est déposé pour la journée du 6 août 2021 par le syndicat FAFPHR (Fédération autonome de la fonction publique hospitalière de La Réunion). Dans le contexte actuel de crise sanitaire et sociale, le syndicat appelle à défendre un "vrai service public ouvert à tous et sans distinction". Sans réponse aux revendications, la grève pourrait être illimitée. Le syndicat dénonce un traitement différent des soins en cas d'absence de pass sanitaire et la "stigmatisation des professionnels" à qui on impose le vaccin à compter du 15 septembre. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le syndicat dénonce de "graves atteintes à la liberté de tous d’accéder à l’hôpital public sans pass sanitaire pour suivre les soins dits programmés".

Dans le projet de loi de l'extension du pass sanitaire, le syndicat souligne ce passage : que le pass peut être exigé, "sauf en cas d’urgence, (dans) les services et établissements de santé, sociaux et médicosociaux, pour les seules personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que pour celles qui y sont accueillies pour des soins programmés".

"Si la loi est promulguée, les usagers sans pass sanitaire ne pourront accéder au service public hospitalier que par la porte des Urgences !" dénonce la FAFPHR. Le syndicat dénonce donc une "discrimination" entre les vaccinés et les non vaccinés pour l'accès aux soins.

Dans son préavis de grève, le syndicat dit également "NON à la stigmatisation des professionnels des établissements de santé à qui est imposée l’obligation vaccinale Covid-19, sans choix possible, sans attente". "Après les applaudissements de la première vague, il pleut des menaces indignes sur les professionnels hospitaliers" ajoute la FAFPHR.

Nous publions les revendications du syndicat dans leur intégralité ci-dessous :

"Suite aux annonces du gouvernement sur le projet de loi de gestion de crise sanitaire,

- NON AU REFUS DE SOIN EN CAS D’ABSENCE DE PASS SANITAIRE
- NON AUX GRAVES MENACES SUR LE PRINCIPE D’EGALITE d’ACCES aux SOINS PUBLICS HOSPITALIERS
- NON AU PASS SANITAIRE dans les hôpitaux, NON à la discrimination
- OUI à un SERVICE PUBLIC HOSPITALIER OUVERT A TOUS LES USAGERS SANS DISCRIMINATION
- NON à la stigmatisation des professionnels des établissements de santé à qui est imposée l’obligation vaccinale covid-19, sans choix possible, sans attente ; après les applaudissements de la première vague, il pleut des menaces indignes sur les professionnels hospitaliers
- NON aux sanctions contre les agents hospitaliers, NON aux menaces de suspension de salaire, NON aux suspensions et fins de contrats, NON aux conseils de discipline POUR CES MOTIFS
- OUI au RESPECT du libre choix en matière de vaccination
- OUI au dialogue, au respect, à la concertation
- OUI à la SENSIBILISATION des patients et agents hospitaliers à risque de forme grave du covid-19
- OUI à une reconnaissance de maladie professionnelle de la SARS-CoV-2 pour Tous
- OUI à une autorisation spéciale d’absence en cas d’effet secondaire de vaccin pour Tous correspond à la réalité de la situation de chaque agent concerné
- OUI à la reconnaissance de maladie professionnelle pour les conséquences des effets secondaires indésirables des vaccins Covid-19 pour Tous
- OUI à la reconnaissance en maladie professionnelle du syndrome d’état post traumatique pour Tous
- OUI à l’abrogation du jour de carence pour Tous
- OUI à une VRAIE POLITIQUE DE SANTE PUBLIQUE A LA REUNION
- OUI à des moyens humains et matériels adaptés aux réels besoins en santé de la population réunionnaise au regard de ses spécificités, au regard du caractère insulaire de La Réunion et au fait que le CHU de La Réunion joue le rôle d’établissement de recours pour les autres établissements de santé publics, privés et les pays de la Commission de l’Océan Indien.
- NON à la liquidation des services de soins au CHU de La Réunion."

   

9 Commentaire(s)

Aude, Posté
Bravo. Tellement merci. Encore bravo.Enfin une vraie action de défense de la démocratie, contre les extrémismes et les discriminations. Merci merci. Je suis de tout c'ur avec vous et prête à vous accompagner autrement qu'avec des applaudissements. Bravo pour votre courage, votre détermination et votre unité.
Fafa, Posté
Vive la grève des soignants
Sissi974, Posté
Merci de défendre la liberté et la démocratie dans une société en pleine dérive et d'incertitude !
Ax, Posté
C'est bien la première fois que je suis d'accord avec un syndicat
Fafa, Posté
Vive la grève des hôpitaux et courage dans leur lutte glorieuse
Atterré, Posté
Un syndicat qui ne dit pas NON ne saurait être un syndicat ! ! !
Justine, depuis son mobile , Posté
merci à ceux qui manifestent pour notre liberté. la république c'est liberté égalité fraternité. liberté d'être vacciné ou non. égalité des soins.
Caro, Posté
Bravo et merci pour votre courage '
Ils ont raison , Posté
Les syndicats ont entièrement raison.de tirer la sonnnete d'alarme.