Il concerne 47,6% des contaminations (actualisé) :

Covid-19 : le variant delta désormais majoritaire à La Réunion


Publié / Actualisé
Selon les chiffres de Santé Publique France le variant Delta (variant indien) est désormais majoritaire à La Réunion. Au jeudi 29 juillet 47,6% des personnes positives au Covid-19 avaient été contaminées par cette variante du virus contre 45,2 % contaminations par les autres variants notamment le Beta (variant africain). Ces chiffres viennent confirmer la contagiosité de cette variante du coronavirus. Il avait été détecté pour la première fois à La Réunion à la fin du mois de juin dernier. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Selon les chiffres de Santé Publique France le variant Delta (variant indien) est désormais majoritaire à La Réunion. Au jeudi 29 juillet 47,6% des personnes positives au Covid-19 avaient été contaminées par cette variante du virus contre 45,2 % contaminations par les autres variants notamment le Beta (variant africain). Ces chiffres viennent confirmer la contagiosité de cette variante du coronavirus. Il avait été détecté pour la première fois à La Réunion à la fin du mois de juin dernier. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le 26 juin 2021, la préfecture et l'ARS (Agence Régionale de Santé) ont annoncé que le variant Delta (appelé aussi variant indien) circule "de façon autochtone" à La Réunion. Cinq premiers cas ont été identifiés, trois chez des collégiens et deux chez des professionnels de collèges différents.

Lire aussi Covid-19 : le variant Delta circule à La Réunion

Entre la fin juin et la mi-juillet aucun signalement majeur  n’a été effectué. Mais depuis l'identification d'un cas à l'issue d'une fête privée au Tampon dans la nuit du 10 au 11 juillet où près de 500 personnes étaient réunies, les cas de contamination au variant indien explosent.

"Il y a eu un doublement du nombre de cas contaminés en une semaine seulement" a indiqué Martine Ladoucette, directrice de l'ARS, lors de la conférence de presse qu'elle a tenue ce jeudi 29 juillet avec le préfet. "Avant hier (mardi - ndlr), il y a eu un nouveau pic de 650 cas en une seule journée. Une personne sur trois qui présente les symptômes de la maladie est contaminée. Le virus circule à bas bruit mais très fortement" a ajouté Martine Ladoucette. "Une dégradation de la situation est observée sur toutes les tranches d'âge. Elle s'explique par la circulation des variants, et notamment du variant Delta (variant indien) qui représente plus d'un quart des cas contaminés. Il est 6 fois plus contagieux que la souche du virus" a-t-elle précisé. 

Lors de cette conférence de presse, le préfet Jacques Billant, a mis l'accent sur l'accélération de la circulation du variant. Il a aussi annoncé qu'avec 600 nouveaux cas quotidiens,  le taux d’incidence s'est envolé à 350 pour 100.000 habitants et un taux de positivité frôlant les 10%. Un tiers des nouveaux cas positifs détectés étaient issus du variant. Mardi, l'incidence hebdomadaire avait dépassé les 306,4 cas pour 100.000 habitants contre 154,6 la semaine précédente.

Lire aussi : le taux d’incidence double en une semaine

Ces indicateurs ont conduit Jacques Billant a mettre en place un confinement partiel du territoire de 5h à 18h pour une période de deux semaines. Il a pris effet depuis ce samedi 31 juillet et se poursuivra au moins jusqu'au 16 août.  Ce confinement est renforcé d’un couvre-feu strict de 18h à 5h et d’une limite de déplacement de 10km autour de son domicile la semaine, abaissé à 5km le dimanche.

Lire aussi : Confinement partiel dès samedi, déplacements autorisés dans un rayon de 10 km entre 5h et 18h

La contagiosité du variant inquiète fortement les autorités, alors que 75 pays sont déjà touchés par cette variante du virus.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

8 Commentaire(s)

Australie , Posté
Les aéroports en Australie sont fermés.
Aéroport point faible , Posté
L aéroport reste le point faible du dispositif. Après c'est facile de mettre la faute sur les regroupements familiaux.
Jeanbon, Posté
C'est l'aéroport qui encore et toujours fait entrer tous ces virus. A quand un protocole vraiment sérieux pour contrecarrer cette pandémie. La charge virale de ce variant est 1200 fois plus important que le britannique, il est aussi 60% plus contagieux. Le temps d'exposition avec le britannique était de 15 minutes, le Delta, c'est 15 secondes. Je ne vois pas comment les passagers d'un avion ne sont pas tous contaminés, si seulement l'un d'entre eux est positif à ce variant.
Samem, Posté
Corse : taux d'incidence 640, tension hospitaliere 61% : tous à la Plage... A nou meme mangeur m*****
Malzack, depuis son mobile , Posté
Comme dit Fafa c'est une très bonne nouvelle car il est beaucoup moins dangereux ' manque plus que l'ivermectine pour terminer avec cette histoire. Et oui aussi simple que ça.
Fafa, Posté
C'est une très bonne nouvelle car il est moins dangereux que le Sudaf et chez une population jeune va induire une immunité efficace et durable pour très peu de symptôme. C'est le moment ou jamais de se faire contaminer a la Réunion où la population est jeune et fera barrière definitivement au covid.Par contre les autorités ne l'entendent pas ainsi car ils VEULENT un 4e vague pour pouvoir empêcher la liberté chez les Réunionnais. Et leur attitude de confinement+ couvre-feu est contreproductive et mortifère
Eleferosi, Posté
La grippe aussi est contagieuse et tue plus que le covid, mais on n'enferme pas les gens à cause de la grippe.
Pas étonnant , Posté
Pas étonnant que le variant Delara soit majoritaire à la Reunion. Samedi dernier 6 avions qui arrivent à Gillot et dimanche 8. Après on culpabilise les Reunionnais en parlant de " cas autochtones. Comment est entré le variant Delta dans l'île si ce n'est par Gillot ' Pauvre de nous.