Virus :

Mayotte : la crainte d'une quatrième vague de Covid-19


Publié / Actualisé
Si l'épidémie semblait sous contrôle à Mayotte, la situation est tendue depuis quelques semaines. Une augmentation des cas de Covid, - 34 nouveaux cas sur sept jours -, inquiète Jean Maxime, Médecin infectiologue à l'Agence Régionale de Santé de Mayotte. Des mesures sont d'ores et déjà mises en place pour éviter, ou au moins A-anticiper l'arrivée d'une quatrième vague sur l'ile
Si l'épidémie semblait sous contrôle à Mayotte, la situation est tendue depuis quelques semaines. Une augmentation des cas de Covid, - 34 nouveaux cas sur sept jours -, inquiète Jean Maxime, Médecin infectiologue à l'Agence Régionale de Santé de Mayotte. Des mesures sont d'ores et déjà mises en place pour éviter, ou au moins A-anticiper l'arrivée d'une quatrième vague sur l'ile

"C’est un peu prématuré de dire que nous allons vers une quatrième vague , mais de nombreux signaux qu’on ne voyait plus depuis des semaines sont présents. Le variant le plus contagieux est sur l’ile, le nombre de cas continue de grimper et deux patients atteint du covid ont été admis au CHM de Mayotte en ce début de semaine" précise le médecin. 

Au cours de la semaine du 26 juillet au 1er août 2021, 34 cas de Covid-19 ont été confirmés à Mayotte, soit un taux d'incidence de 12,1 cas pour 100.000 habitants contre 3,6 pour la semaine précédente, relaie l'agence régionale de santé de Mayotte. Le taux d'incidence repasse au-dessus du seuil de vigilance de 10 cas pour 100.000 habitants.

Pour limiter rapidement la circulation du virus sur l’ile, "un plan  rebond est déjà activé et nous allons tenir plusieurs réunions à ce sujet" note Jean Maxime. "Pour le moment le plus important est de renouer la communication et de resensibiliser les mahorais aux gestes barrières. Il va falloir beaucoup insister par ce les habitants semblent avoir oublié l’existence du covid et sont revenus à une vie normale" regrette le médecin.

La majeure partie des cas de covid sur Mayotte étant liées à des arrivées et à des retours de vacances, des mesures de prévention sont aussi mises en place.
Anticipant une arrivée en masse des voyageurs d’ici le 15 août - quelques jours avant la rentrée scolaire -, le dispositifs d'accueil des arrivant sera réévalué et les contrôles sanitaires renforcés, indiquent les services de l'aéroport.

Il sera rappelé aux voyageurs qu'il faut se faire dépister au moindre symptôme, respecter les gestes barrières même si on est vacciné et respecter l’isolement strict en cas de test positif ou si l'on est cas contact. Dans ces deux derniers cas "l’isolement des voyageurs sera suivie rigoureusement" prévient l’ARS.

Même si au mardi 3 août,  31,93% des mahorais ont reçu au moins une dose du vaccin, et 23,49% ont un schéma vaccinal complet , "les chiffres demeurent insuffisants" déplore l'Agence régionale de santé. Le docteur Jean Maxime invite les mahorais à se vacciner davantage. "Le vaccin reste aujourd’hui , la seule chose qui peut nous protéger d'une nouvelle vague. Il n'est pas efficace à 100% mais il limite la transmission du virus. Le plus gros de nos efforts va s’orienter sur la campagne vaccinale, c’est le seul moyen d’éviter une autre flambée épidémique comme à l’arrivée du variant sud-africain sur le département" termine-t-il.

mbi/www.ipreunion.com : [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Jose, Posté
A Mayotte, depuis le début de cette pandémie, soit presque 2 ans il y a eu 20.000 cas, pour 174 décès.Pour rappel, il y a 270.000 habitants.Je pense qu'à présent, la première vague a décimé les plus fragiles, à présent ils ne risquent plus grand chose, il faut arrêter cette psychose liberticide.
Eve, Posté
0%Tension hospitalière Mayotte 4 août voir covid tracker
Thomas, Posté
pourquoi parler de 4ieme vague à Mayotte alors qu'il y a eu une petite vague en avril 2020 (TI 113) puis une grosse vague en mai 2021 (TI 873)'https://www.cascoronavirus.fr/indicateurs-suivi-epidemie/france/departement/mayotte