Nouvelles restrictions à partir de ce lundi :

Le pass sanitaire fait son entrée dans la vie quotidienne


Publié / Actualisé
Après le feu vert du Conseil constitutionnel et la parution de la loi au Journal officiel, place à la pratique. Le pass sanitaire, déjà en place dans les lieux de loisirs et de culture, est étendu dans les restaurants, les bars, les salons et les foires, les établissements de santé et certains centres commerciaux à compter de ce lundi 9 août 2021. A La Réunion où un couvre-feu partiel et un couvre-feu strict sont en vigueur depuis le 30 juillet, la préfecture n'a pas encore indiqué si les restaurants, bars et salles de sports pourront rouvrir en début de semaine. A noter que le ministre de la santé a annoncé des assouplissements des mesures restrictives. Ainsi "un dépistage négatif sera valide 72 heures et non plus 48 heures pour les non-vaccinés". Le pass devient aussi obligatoire dans les transports pour les trajets longue distance : pour ce point La Réunion n'est pas concernée et le pass sanitaire est déjà imposé pour voyager hors du territoire (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Après le feu vert du Conseil constitutionnel et la parution de la loi au Journal officiel, place à la pratique. Le pass sanitaire, déjà en place dans les lieux de loisirs et de culture, est étendu dans les restaurants, les bars, les salons et les foires, les établissements de santé et certains centres commerciaux à compter de ce lundi 9 août 2021. A La Réunion où un couvre-feu partiel et un couvre-feu strict sont en vigueur depuis le 30 juillet, la préfecture n'a pas encore indiqué si les restaurants, bars et salles de sports pourront rouvrir en début de semaine. A noter que le ministre de la santé a annoncé des assouplissements des mesures restrictives. Ainsi "un dépistage négatif sera valide 72 heures et non plus 48 heures pour les non-vaccinés". Le pass devient aussi obligatoire dans les transports pour les trajets longue distance : pour ce point La Réunion n'est pas concernée et le pass sanitaire est déjà imposé pour voyager hors du territoire (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

C'est donc à partir de ce lundi 9 août que le pass sanitaire est à nouveau étendu partout en France. Après les lieux de culture et de loisirs qui rassemblent plus de 50 personnes, ce sont les restaurants, les bars, les foires, les salons professionnels, les transports pour les longs trajets, certains centres commerciaux (sur décision préfectorale) et les établissements médicaux qui sont concernés.

A La Réunion où un couvre-feu partiel et un couvre-feu strict sont en vigueur depuis le 30 juillet, la préfecture n'a pas encore indiqué si les restaurants, bars et salles de sports pourront rouvrir en début de semaine.

Lire aussi - Pass sanitaire au cinéma : le mode d'emploi

A noter que ce dimanche, le  ministre de la santé Olivier Véran a annoncé des assouplissements dans l'application du pass sanitaire, qui sera étendu lundi à de nombreux lieux, dont les restaurants, dans une interview au Parisien à paraître ce dimanche 8 août 2021. Le ministre de la santé annonce notamment qu'"un dépistage négatif sera valide 72 heures et non plus 48 heures pour les non-vaccinés".

Autre assouplissement : "il sera possible d’effectuer des autotests supervisés par un professionnel de santé, en plus des tests antigéniques et PCR. Eux aussi seront valables 72 heures". Le pass ne sera pas demandé pour une visite chez un médecin généraliste, a rappelé le ministre. En revanche "dans les hôpitaux, il le sera mais en aucun cas il ne devra être un frein pour accéder à des soins utiles et urgents", a-t-il dit.

Lire aussi - Pass sanitaire : un "dépistage négatif sera valide 72 heures", annonce Olivier Véran

Le pass sanitaire a été validée par le Conseil constitutionnel ce jeudi 5 août en fin de journée, après de multiples rebondissements depuis l'annonce de l'extension du pass par le président de la République le 12 juillet.

Lire aussi - La loi sur le pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants a été promulguée

Celui-avait indiqué que le pass sanitaire serait aussi obligatoire dans les centres commerciaux, une mesure retoquée par le Conseil d'Etat. Après les débats au Parlement, il a été décidé dans la version finale du projet de loi que cette mesure pourrait être appliquée dans les grands centres commerciaux, "si la gravité des risques de contamination" le justifie dans un département donné. A La Réunion, le préfet n'a pas indiqué si les grandes galeries commerciales seront concernées. Trois lieux font plus de 20.000 m2 : le Cap Sacré Coeur au Port, le centre Duparc à Sainte-Marie et le Grand Est à Sainte-Suzanne.

Le pass sanitaire pourra aussi être demandé à l'entrée des établissements de santé à compter de ce lundi 9 août, pour les cas qui ne sont pas des urgences. Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de La Réunion indique être en réflexion pour le moment. Une communication sera faite ultérieurement sur les modalités d'accès à l'hôpital. Si le Conseil constitutionnel a validé la mesure, il impose cependant que cela "n'entrave pas l'accès aux soins".

Une définition jugée floue par certains soignants qui manifestaient devant le CHU ce vendredi 6 août. Ils s'opposent à la mise en place du pass, redoutant un tri dans les malades et une différenciation dans l'accès aux soins entre vaccinés et non vaccinés. Près de 200 personnes ont manifesté pacifiquement sur l'esplanade du CHU Nord, mêlant soignants en grève et non soignants venus en soutien.

Quant aux bars et aux restaurants, la préfecture réfléchit encore à les rouvrir ou non le midi à La Réunion. Le préfet Jacques Billant avait indiqué le 29 juillet dernier lors de sa conférence de presse que la fermeture totale de ces établissements serait maintenue en attendant le pass sanitaire. Son arrivée pourrait permettre aux bars et restos de rouvrir leurs portes au moins le midi. Le couvre-feu à 18h, lui, est de toute façon maintenu jusqu'au 16 août.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

17 Commentaire(s)

Soley974, Posté
Pour information : "Une ordonnance puis un décret passés inaperçue a mis fin à la liberté de prescription des médecins et détruit le serment d'Hyppocrate, c'est l'ordonnance N° 2021-961 du 19 juillet 2021 relative à la certification périodique de certains professionnels de santé, la Haute Autorité de Santé devra partager ses prérogatives avec l'éxécutif en ce qui concerne le pilotage de ses actions menées pour surveiller, encadrer et actualiser les niveaux de compétences et la qualité des professionnels salariés, mais surtout de la médecine libérale (article L.4022-3). Un conseil nationale de certification entièrement soumis à l'autorité politique est constitué pour délivrer, reconduire ou retirer le droit d'exercer. Ce conseil est placé sous la tutelle du ministère de santé. Cette instance avec la Haute autorité de santé seront désormais l'oreille et la voix de l 'éxécutif pour mieux contrôler le conseil de l'ordre des médecins. Cette institution de droit privé devra désormais se ranger à la politique de l'Etat dénonçant, sanctionnant voire en révoquant les médecins qui refusent de relayer l'obligation vaccinale pour leurs patients et pour eux mêmes ou en récompensant les bons élèves qui savent piquer sans compter. Le décret qui suit date du 20 juillet 2021 N° 2021-964. Les médecins sont désormais pieds et poings liés aux directives gouvernementales et la leur prime d'intéressement sera supprimée en cas de désobéissance, d'autres sanctions sont envisagées comme la non reconduction de leur certification". (source : Daniel Desurvire- ancien directeur du Centre d'Etude Juridique, Economique et Politique de Paris), correspondant de presse juridique et judiciaire.
É Clair cis se ments, Posté
Seuls trois vaccins sont obligatoires en France. L'imposition de tout autre vaccin est illégalePour ceux qui ne me connaissent pas, je suis médecin généraliste depuis 35 ans, et j'ai vacciné pendant 33 ans, sans état d'âme et en toute innocence coupable, oxymore seulement apparent : l'innocent ne sait pas, mais le médecin qui ne sait pas est coupable. Ma seule information a été la faculté (qui glissa joyeusement sur le sujet en 2-3 heures), et surtout la presse médicale et ses valets, les visiteurs médicaux ; jamais le dogme n'a été remis en question.Il a fallu l'insistance et l'arrogance de Madame Bachelot à l'occasion de la grippe porcine pour que s'ouvre enfin ma machine à penser, à douter. Des ouvrages contestataires me sont tombés dans les mains comme par magie, et j'ai du non seulement remettre en question cette vaccination, mais l'ensemble des vaccins. Chaque nouveau bouquin m'a apporté des révélations, m'a appris le formidable mensonge entretenu depuis Pasteur, dont j'ai découvert qu'il n'était qu'un escroc, avec une nombreuse descendance. J'en parlerai plus tard peut-être.Comprenez qu'un médecin qui refuse de vacciner prend quelques risques avec son Ordre, et compromet gravement ses revenus (en 7 ans, un enfant " rapporte " au moins 500 euros sous cet angle) : ce qui n'incite guère ni à la réflexion, ni à la remise en question. J'ai franchi ce pas, après bien d'autres confrères, dans la discrétion. De plus en plus de confrères et de moins en moins de discrétion, pour eux comme pour moi, car les mentalités évoluent. Nos détracteurs nous montrent qu'en fait ils n'ont jamais étudié la question, ou choisi de ne pas l'entendre. En principe, celui qui se donne la peine d'étudier vire sa cuti dans les mois qui suivent.J'ai donc vacciné trois fois depuis un an (au lieu de 300), sous contrainte, au désespoir, et non sans avoir tout tenté pour expliquer (Je n'ai pas poussé la seringue à fond, pour me donner bonne conscience, mais c'est quand même trois échecs personnels). Cela ne se reproduira plus. Mon chiffre d'affaire n'a pas baissé, ce qui prouve qu'on peut le faire. Je vois moins d'enfants, et c'est dommage pour eux. Mais je vis, je vis bien, je vis mieux, et je vis avec la conscience de faire ce qu'il faut. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les médecins n'arrivent pas à trouver la cause de beaucoup de maladies ' C'est parce qu'ils sont conditionnés à ignorer le lien existant entre les vaccins et diverses pathologies. Les maladies suivantes sont celles pour lesquelles il existe une association avec les vaccins, documentée dans la littérature médicale :' Allergies et eczema' Arthrite' Asthme' Autisme' Reflux acide du jeune enfant nécessitant le cours aux inhibiteurs de la pompe à protons, des médicaments qui ont beaucoup d'effets secondaires' Cancer' Diabète juvénile' Maladies rénales' Fausses couches' Longue liste de maladies neurologiques et auto-immunes' Syndrome de la Mort Subite du Nourrisson (MSN)' Et beaucoup, beaucoup plusIl y a certains effets secondaires des vaccins qui sont documentés dans la littérature médicale et/ou dans les notices des fabricants :' Arthrite, troubles sanguins, thromboses, attaques cardiaques, septicémie' Infections des oreilles' Evanouissements (avec rapports de fractures consécutives)' Insuffisance rénale nécessitant une dialyse' Convulsions/épilepsie' Réactions allergiques sévères, comme l'urticaire ou l'anaphylaxie' Mort subite' Beaucoup de diagnostics habituellement donnés comme motifs d'hospitalisation' Le programme national d'indemnisation des accidents post-vaccinaux (NVCIP) a octroyé plus d'1,2 milliard de dollars ($) d'indemnisation aux victimes, enfants comme adultes.L'autisme est associé aux vaccinsL'autisme était rare avant les programmes de vaccination de masse qui ont été amplifiés en 1991, avec l'introduction des vaccins contre l'hépatite B et l'Hib (méningite). Des dizaines de milliers de parents peuvent attester que leurs enfants sont devenus autistes vraiment peu de temps après avoir reçu ces vaccins ou d'autres.Prenez connaissance de l'information disponible sur le site fourteenstudies.org. Vous verrez que les études réfutant le lien entre vaccins et autisme, sont hautement contestables. Les compagnies pharmaceutiques, les compagnies d'assurance et le système médical vivent financièrement de vos maladies.' Les vaccins ne procurent pas d'immunité à vie, ce qui signifie que des rappels sont recommandés.' Chaque injection de rappel accroit le risque d'effets secondaires.' Les effets secondaires des vaccins peuvent vous rendre malade pour le restant de votre vie. Et, fort opportunément, il existe beaucoup de médicaments pour traiter les effets secondaires provoqués par les vaccins.' Aux Etats-Unis, vous ne pouvez pas poursuivre le fabricant ou votre médecin lorsqu'un accident survient après une vaccination. L'un et l'autre sont protégés par la loi nationale sur les dommages vaccinaux chez l'enfant (" National Child Vaccine Injury Act ") de 1986. Cette loi signée et rendue effective par le président Ronald Reagan stipule :" Aucun producteur de vaccins ne pourra être rendu responsable, dans une action civile, des dommages ou des décès liés à un vaccin. " (Loi publique 99-660) Beaucoup de médecins et de professionnels de la santé ne se vaccinent pas et ne font pas vacciner leurs enfants. Pourquoi ne le font-ils pas '' Ils savent qu'il n'est pas prouvé que les vaccins soient sûrs ou efficaces.' Ils savent que les vaccins contiennent des substances dangereuses.' Ils savent que les vaccins génèrent de graves problèmes de santé.' Ils ont déjà eu à traiter des patients souffrant de graves effets secondaires de vaccins. La seule personne qui retire avantage d'être en bonne santé, c'est vous et ceux sur qui vous veillez.' Les compagnies pharmaceutiques ont infiltré et pris le contrôle du système médical dans son ensemble, incluant les écoles de médecines, les journaux médicaux, les hôpitaux, les cliniques et les pharmacies locales. Les revenus des médecins dépendent donc d'une foi aveugle, qui implique de ne jamais remettre en question le moindre aspect de la moindre vaccination. Même quand le médecin a sous les yeux les preuves évidentes d'un dommage vaccinal, il/elle est habituellement peu disposé(e) à envisager la vaccination comme en étant la cause. Malgré le fait que la science et la médecine non corrompues confortent l'abandon des vaccins, agir ainsi peut être considéré comme suicidaire pour sa carrière professionnelle. Les signataires de ce document assument définitivement et courageusement ces risques pour votre sécurité et celle de vos enfants.' Les hôpitaux tirent financièrement avantage des hospitalisations et des examens.' Les compagnies pharmaceutiques retirent des milliards de dollars des vaccins.' Les compagnies pharmaceutiques gagnent des dizaines de milliards de dollars grâce à la vente de médicaments destinés à " traiter " les effets secondaires et les maladies chroniques à vie causées par les vaccins.' Les vaccins sont la clé de voûte du système médical. Sans vaccins, les coûts des soins de santé diminueraient parce qu'au final, nous aurions une société plus saine dans son ensemble. Nous avons échangé la varicelle contre l'autisme, la grippe contre de l'asthme, des infections ORL pour du diabète,' et la liste pourrait encore continuer. En voulant frénétiquement éradiquer des microbes relativement bénins, nous avons troqué des maladies temporaires contre des maladies chroniques à vie, lourdes, insidieuses, des désordres, des dysfonctions, des inaptitudes et autres incapacités.Combien y a-t-il de vaccins 'Si les enfants américains reçoivent toutes les doses de tous les vaccins, ils se font administrer 35 injections qui contiennent 113 différentes sortes de particules microbiennes, 59 produits chimiques différents, 4 types de cellules ou d'ADN animal ainsi que de l'ADN humain issu de foetus avortés et de l'albumine humaine.Si vous pensez que vous n'avez pas de souci à vous faire parce que vos enfants sont plus âgés, pensez-y à deux fois. Il y a pas moins de 20 vaccins supplémentaires qui sont actuellement dans le pipeline de développement de l'industrie pharmaceutique pour être mis sur le marché dans les quelques prochaines années, la plupart destinés aux adolescents et aux adultes.Certains composants des vaccins : Comment est-il possible que les vaccins ne puissent pas faire de tort à votre santé avec ça '' Des virus ou bactéries adventices issues des milieux de culture à partir desquels les vaccins sont fabriqués' Du mercure, un neurotoxique notoire, qui se trouve toujours dans les flacons multi-doses de vaccin contre la grippe utilisés dans le monde entier. En outre, le mercure se trouve toujours, à l'état de trace, dans plusieurs autres vaccins.' De l'aluminium, un poison qui cause la dégénérescence des os, de la moelle osseuse et du cerveau.' Des cellules animales de singes, de reins de chiens, de poulets, de vaches, et d'humains.' Du formaldéhyde (utilisé pour l'embaumement des morts), un cancérigène notoire.' Du polysorbate 80, connu pour causer l'infertilité chez la souris femelle et l'atrophie testiculaire chez la souris mâle.' De la gélatine, issue des porcs et des bovins, connue pour causer des réactions anaphylactiques et que l'on retrouve en grande quantité dans les vaccins ROR et ceux contre la varicelle et le zona.' Du monosodium glutamate (MSG) dans les vaccins à inhaler contre la grippe, une substance connue pour causer des perturbations métaboliques (par ex. diabète), des convulsions et d'autres troubles neurologiques.Les conflits d'intérêts' Les mêmes personnes qui font la réglementation et les recommandations en matière vaccinale tirent aussi avantage de la vente des vaccins. Par exemple, le Dr Julie Gerberding, qui a dirigé le CDC pendant 8 années est, à présent, présidente de Merck Vaccins. Le Dr Paul Offit, membre du Comité de Conseil en matière de pratiques vaccinales (ACIP) a développé et fait breveter son propre vaccin. Selon le CDC, pour un groupe moyen d'environ 10 pédiatres, la valeur approximative du stock de vaccins infantiles à écouler et disponibles dans leurs bureaux, avoisine les 100.000 $. Ces médecins s'enrichissent des visites au cours desquelles vos enfants sont vaccinés et aussi des visites de suivi, qui font suite aux effets secondaires de ces vaccins reçus.Les pédiatres reçoivent des primes trimestrielles de la part des " mutualités " (" health maintenance organizations " - HMOs) avec lesquelles ils collaborent pour maintenir des taux élevés de couverture vaccinale dans leur clientèle et ils sont, semble-t-il, réprimandés par les compagnies d'assurance lorsque les taux de vaccination chutent.Existe-t-il la moindre étude comparant la santé des enfants vaccinés à celle des non vaccinés 'Une étude financée par Generation Rescue, appelée l' " étude Cal-Oregon " a questionné les parents d'enfants vaccinés vs. ceux d'enfants non vaccinés. Sur les 17.674 enfants inclus dans cette étude, les résultats ont montré :' Les enfants vaccinés avaient 120% plus d'asthme.' Les garçons vaccinés avaient 317% plus de troubles de déficit d'attention avec hyperactivité (TDAH)' Les garçons vaccinés avaient 185% plus de désordres neurologiques' Les garçons vaccinés avaient 146% plus d'autisme.Les exemptions vaccinales aux Etats-UnisVous avez le droit de refuser ! Utilisez-le. On ne peut pas obliger que votre enfant se fasse vacciner pour fréquenter une école publique. Chaque état rend possible des exemptions et vous avez le droit de refuser les vaccins que vous estimez indésirables (exemptmychild.com) Trouvez un dispensateur de soins qui est en phase avec votre choix de ne pas vacciner et qui vous respectera sur le site vaccinationcouncil.orgBeaucoup de gens choisissent la santé et la sécurité en disant NON aux vaccins.Les groupes qui ne vaccinent généralement pas incluent les praticiens holistiques, les chiropracteurs, les parents qui donnent eux-mêmes les cours à domicile et ceux appartenant à certaines religions. Des milliers de témoignages écrits par des parents d'enfants non vaccinés au sujet de l'excellent état de santé de leurs enfants sont disponibles sur divers sites internet. Les décisions concernant la vaccination vous appartiennent à vous et à votre époux ' (se)/partenaire. Personne d'autre n'a à s'en mêler. Ce n'est pas l'affaire des autres membres de votre famille, de vos voisins ou de votre belle famille !Pour avoir une santé brillante, vous aurez besoin de vous investir pour apprendre certaines choses nouvelles.' Le choix de santé sûr est de dire NON aux vaccins. Vous avez le contrôle des choix de santé que vous faites pour vous-même et pour vos enfants. Vous n'avez aucun contrôle sur les conséquences d'une vaccination.' Vous n'avez pas besoin d'un " pédiatre attitré " pour simplement peser et mesurer votre enfant et faire les injections. Envisagez la possibilité de recourir à un praticien naturopathe, un chiropracteur pour enfants, un praticien en médecine orientale ou un homéopathe. Vous pourrez constater que les praticiens de la famille des ostéopathes sont plus ouverts en ce qui concerne les choix vaccinaux.' Les enfants naissent avec de puissantes défenses naturelles. Si cela n'était pas le cas, ils mourraient tous, peu après la naissance. D'énormes cascades de réactions immunitaires complexes commencent dès les premiers cris de la naissance. Ces processus ont besoin de se dérouler naturellement, sans être interrompus par l'injection de substances toxiques.' Informez-vous au sujet des maladies que les vaccins peuvent " prévenir ". Votre enfant n'entrera sans doute jamais en contact avec la plupart de ces microbes et si c'était le cas, quasiment tous les enfants sains et non vaccinés s'en remettent sans aucune séquelles avec à la clé, une immunité durable à vie. La santé ne peut pas " jaillir " de la seringue.' Informez-vous au sujet de l'importance de la fièvre, comment en tirer profit chez soi à la maison et quand recourir à un médecin. La plupart des épisodes fiévreux se résolvent d'eux- mêmes en quelques heures quand on se soigne raisonnablement (drtenpenny.com)' Comprenez que votre enfant peut être vacciné et malgré tout contracter la maladie que vous souhaitiez prévenir. Les vaccins ne peuvent pas assurer la protection qui leur est attribuée. La santé ne peut pas " jaillir " de la seringue, ce n'est pas quelque chose qui s'injecte.' Prenez conscience que les principales clés de la santé sont une bonne alimentation, une eau pure, un sommeil adéquat, de l'exercice et de la joie de vivre.' Apprenez aussi des informations basiques sur les vitamines, en particulier l'information vraiment cruciale au sujet de la vitamine D3. Apprenez comment utiliser les plantes essentielles et les bases de l'homéopathie pour entretenir sa santé et gérer les troubles mineurs.' Informez-vous davantage sur les vaccins que votre médecin ne l'a fait. Votre médecin n'a probablement jamais rien lu sur les vaccins à part les publications sponsorisées par l'industrie qui en font évidemment l'éloge.' Sachez que vous payez pour les soins de santé ; le traitement des maladies est remboursé par les compagnies d'assurance. Votre assurance payera les médicaments et les vaccins.' Gérer votre budget de façon à pouvoir rester en bonne santé. Votre vie en dépendSource :http://infos-autrement.com/seuls-trois-vaccins-sont-obligatoires-en-france-limposition-de-tout-autre-vaccin-est-illegale/
Re Claire, Posté
Visiblement Claire n'est pas claire et n'a pas compris ce qui se joue actuellement...ces millions de vaccinés, ce sont les millions de morts de la guerre 39-45. L'histoire se répète encore une fois...Nous sommes dans une guerre bactériologique orchestrée par les gouvernements pour décimer et diviser la population.Est il normal d'envoyer ses enfants à l'abattoir en les faisant piquer '
Claire, Posté
Bien sûr que le pass sanitaire crée un clivage dans la société, chacun doit être libre de ses choix. Mais de là à comparer ça à la dictature nazie où des millions de gens sont morts c'est vraiment ignoble ! Le choix vous l'avez, vacciné, non vacciné vous n'avez pas un fusil braqué sur vous et vous ne risquez pas de prendre une balle parce que vous êtes vacciné ou non. Oser vous comparez à ceux qui ont subi des tortures inimaginables, tranquilles derrière l'écran de votre smartphone. Franchement ça c'est horrible.https://www.google.com/amp/s/m.huffingtonpost.fr/amp/entry/face-aux-etoiles-jaunes-des-antivax-ce-rescape-du-vel-dhiv-crie-son-indignation_fr_60f43933e4b0b2a04a24e732/
Urgence, Posté
Alors que la bien-pensance est vent debout pour dénoncer de prétendus controles au faciès visant les gentils dealers de cités, pas un mot ou presque sur la mise en place d une société dans laquelle la restriction devient la règle et la liberté, l exception.Car le pass sanitaire crée bien un apartheid entre vaccinés et non-vaccinés, un apartheid basé non pas sur la couleur de peau comme en Afrique du Sud mais sur l orientation médicale des personnes, sur l usage de leur libre arbitre en matière de choix de santé.Pour la Macronie, il y a d un coté les gentils vaccinés qui sauvent des vies et de l autre, les méchants non-vaccinés qui tuent les gens..Les populations à haut risque Covid ont toutes été vaccinées ou, du moins, elles ont eu la possibilité de recevoir les deux injections. Nous devrions donc pouvoir reprendre une vie normale..Et bien non ! L obsession du gouvernement est désormais de vacciner 100 % des FranÇais pour écouler les doses de vaccins achetées à coups de milliards.Et comme piquer de force des millions de gens pose quelques problèmes éthiques, techniques et logistiques, on rend la vie impossible aux non-vaccinés pour les obliger à se faire injecter l élixir du bonheur..En prime, malgré les millions de vaccinés, on nous remet petit à petit un masque sur la figure.. Le peuple est tellement plus mignon quand il ferme sa gueule et laisse s exprimer les sachants..Et bien sur, c est aux services de police et de gendarmerie qu on confie cette noble mission de fliquer nos concitoyens pendant que les dealers vendent leur merde dans des supermarchés à ciel ouvert, bénéficiant de toute l inertie de Dupond-Moretti, plus préoccupé par ses démelés judiciaires personnels que par l efficience de son ministère.Soyons clairs. Notre syndicat de police est favorable au vaccin. Et la majorité de nos adhérents se sont fait vacciner. Ce n est pas pour autant que nous considérons que ceux qui refusent le vaccin doivent faire l objet d une ségrégation au sein de leur propre nation.Le point numéro quatre de la Charte du patient hospitalisé prévoit qu un acte médical ne peut etre pratiqué qu avec le consentement libre et éclairé du patient.. Nos élites politiques et scientifiques feraient bien de relire ce texte avant de restreindre encore un peu plus les libertés de nos compatriotes..
Mareee, Posté
bon courage ceci dit au petite entreprise réunionnaise et ceux du monde entier bar , restos, agriculteur et j'en pace il nous faut du courage pour survivre dans ces temps difficiles a chaque jour quand je me réveille je prie pour qu'un miracles s'abat sur le monde entier pour que cet situation de covid disparait a jamais et nous puission retrouver une vie normale a commencer par le sourire et nous retrouverons cette joie de vivre. pour l'éternité
Mareee, Posté
ceque je trouve abérant meme les enfant mineur peuve se faire vacciner sans l'autorisation des parents '''' Mais ou va le monde c'est vraiment du n'importe quoi comment le parlement autorise cet acte inadmissible sa veut dire que les enfants n'ont plus besoin d'un adulte pour grandir ils peuvent le faire seul pfffffffff franchement cest cest cest ya plu mot a définir actuellement on peu plu avoir d'ambition ni de projet il faut vivre au jour le jour car l'ETAT nous tue a petit feuuuu.
Mareee, Posté
c'est du n'importe quoi maintenant il faut arreter de faire une fixation sur la covid parceque meme si il ya rien il trouverons toujour quelques chose a dire la vie ne tiens plu qu'a un file et on nous empéche de vivre pour mourir tout le monde moura peut importe la cause alors il faut étre réaliste. depuis 1an on entend plu parler du cancer bizarrrrrre!!!!! et tout sa pourquoi ''' parceque l'invention du covid a pris place a méditer mes chers lecteurs
Re Claire, Posté
Ouvre tes yeux et ton cerveau ! Regarde la vérité en face plutôt que faire l'autruche et dans le négationnisme...tu ferais partie de ces gens qui disent que les chambres à gaz n'ont jamais existé...tu vois juste ta "liberté" par un vaccin et un pass d'apartheid comme une délivrance ma pauvre fille ! Tout ça pour partir en vacances, aller au resto, au cinéma, faire les courses, chez le médecin, au travail ....y a pas un problème '!' Collabo d'un jour, collabo toujours... certainement des restes de vies antérieures non réglées.
Claire, Posté
Faut arrêter de comparer la situation avec ce qui s'est passé en 39-45 ! Franchement tu risques ta vie parce que tu peux pas aller au resto ''' Quelle honte !
La Vérité, rien que la Vérité, Posté
Dans ton QRcode !!!Boycott de tous les lieux collabos. On ne se croirait revenu à l'époque nazis.A quand le brassard et l'étoile cousue 'Y en a qui sont en manque de souvenirs '!'Bon retour en 39-45
Eve, Posté
Pour l'hôpital : auto test Pour les autres lieux : je les laisserai avec bonheur aux vaccinés !
Claire, Posté
Nouveau coup dur pour le secteur économique. A la Réunion à peine 30% de la population vaccinée, et parmi ceux-ci le boycott va finir d'achever les entreprises déjà en pleine crise...
..., Posté
Dans ton QRcode !!!Boycott de tous les lieux collabos. On ne se croirait revenu à l'époque nazis.A quand le brassard et l'étoile cousue 'Y en a qui sont en manque de souvenirs '!'Bon retour en 39-45
Momo, Posté
Je ne pensais pas en arriver là pour mes 58 ans vive les années 80
La vérité si je mens !, Posté
Avec ce machin en partance pour le ti bazar de sin dni
Math, Posté
Au pied du mur par un pseudo gouvernement ! On fait quoi maintenant ' Pour moi la vie continue...mais autrement car je ne frequenterais plus ses lieux. Ça me fera quelques économies mais la vie se poursuivra avec le sourire. Belle journée à tous et bye bye certains commerçants. Petit coucou à Bruno lemaire. On ne l entend plus. Quelle est la conséquence eco du passé sur l économie du pays ' Vous avez la réponse '