Le confinement se poursuit (actualisé) :

Covid-19 : les restrictions prolongées pour deux semaines, le couvre-feu décalé à 19 heures


Publié / Actualisé
En vigueur depuis le samedi 31 juillet, le confinement partiel et le couvre-feu strict sont prolongées jusqu'au 31 août, a annoncé Jacques Billant le préfet de La Réunion lors d'une conférence de presse. Le couvre-feu sera décalé de 18 heures à 19 heures à partir de lundi, en raison de la rentrée scolaire (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
En vigueur depuis le samedi 31 juillet, le confinement partiel et le couvre-feu strict sont prolongées jusqu'au 31 août, a annoncé Jacques Billant le préfet de La Réunion lors d'une conférence de presse. Le couvre-feu sera décalé de 18 heures à 19 heures à partir de lundi, en raison de la rentrée scolaire (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Cette prolongation a été décidée même si "l'observation des données récentes font état de premiers effets positifs, avec un taux d'incidence qui redescend à 385 exactement " a indiqué le préfet.
 
Il a rappelé qu'au 10 août le taux d'incidence était de 420,5 pour 100.000 habitants. 53 des 117 lits de réanimation étaient occupés par des patients Covid-19. 3.590 nouveaux cas et 10 décès avaient été recensés au cours des sept jours précédents.
 
"Le pire est peut-être en train d'être évité" a déclaré le préfet en commentant la baisse du taux d'incidence. C'est pour poursuivre dans cette voie que le  confinement partiel avec autorisation de déplacement dans un rayon de 10 km autour de son domicile (5 km le dimanche) de 5h à 18h a été reconduit jusqu'à la fin du mois.
 
Martine Ladoucette, directrice générale de l'ARS a déclaré avoir proposé au préfet de prolonger cette mesure. "Au cours des sept derniers jours Nous avons eu en moyenne 46 patients Covid hospitalisés en réanimation et 65 en médecine" a-t-elle énoncé en demandant aux Réunionnais "de continuer à appliquer les gestes barrières" et toutes les restrictions sanitaires

- Retour en classe -
 
Martine Ladoucette a aussi dit avoir demandé à Jacques Billant le maintien du couvre-feu strict.  Dès lundi il sera appliqué de 19 heures à 5 heures. Depuis le 31 juillet il commençait à 18 heures.  Cette heure supplémentaire a été ajoutée pour tenir compte des contraintes liée à la rentrée des classes.
 
Le retour en classe, après les vacances de l'hiver austral, a été maintenu au lundi 16 août pour les élèves de la maternelle au lycée. Les syndicats ont demandé en vain qu'elle soit repoussée d'une semaine
 
"Les cours reprendront en présence de tous les élèves" a indiqué la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau. "Dans le 1er degré la classe sera fermée au premier cas contact. Dans les collèges et les lycées les cas contact à risque suivront les cours en distanciel pendant 7 jours" a-t-elle précisé.

Si le protocole du ministère prévoit que "les élèves non-vaccinés devront être en distanciel", la rectrice a souligné qu'il faudra "d'abord identifier les contacts à risque, et parmi ces contacts à risque, ceux non-vaccinés devront s'isoler. Ceux qui sont vaccinés pourront rester". "On veut éviter de fermer toute une classe dans la mesure où seulement 5,7% des 12-17 sont totalement vaccinés" a-t-elle expliqué.
 
Martine Ladoucette a par ailleurs noté que "plus d'un Réunionnais sur deux âgé de plus de 12 ans est engagé dans un processus vaccinal". Le chiffre de "50% de Réunionnais de plus de 12 ans complètement vaccinés d'ici le 31 août" est "un objectif raisonnablement réalisable". L'ARS espère atteindre 80% de vaccinés d'ici la mi-novembre.

"En juillet, sur 40 décès, 32 n'étaient pas vaccinées et trois seulement avaient un schéma vaccinal complet. Sur 7.293 personnes contaminées en juillet, 85% étaient non vaccinées et seulement 2% avaient reçu le schéma vaccinal complet" a-t-elle tenu à rappeler.

- Les protestations continuent -
 
Les restrictions sanitaires et notamment l'entrée en vigueur du pass sanitaire ont déclenché un mouvement de protestation à La Réunion. Au cours des trois derniers samedis des milliers personnes ont manifesté contre les mesures sanitaires.

Des renforts policiers sont attendus à La Réunion, mais aussi en Martinique et en Guadeloupe. "Un appel à mobilisation a été fait à l'échelle nationale pour pouvoir appuyer les effectifs locaux. L'appel est actuellement en cours et nous attendons d'en avoir les résultats, pour soulager et accompagner les forces de l'ordre impliquées dans la gestion de l'ordre public le samedi mais aussi dans l'application des restrictions sanitaires" a confirmé le préfet suite à une question d'Imaz Press.
 
Depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 298 malades sont décédés des suites de la maladie. 226 de ces personnes sont décédées au cours des cinq derniers mois.

www.ipreunion.com / [email protected]
 

   

3 Commentaire(s)

On applaudit, Posté
Autrement dit :"Comme on est au bord du gouffre, la situation étant dramatique", ... "nous décidons d'ouvrir les écoles et d'alléger le couvre-feu". On ne fait rien mais on dit qu'on fait beaucoup. C'est de l'art !
Missouk, Posté
Merci beaucoup Mr le Préfet et Mme LADOUCETTE pour la gestion exemplaire de cette crise... Vous avez laissé entrer le variant par l'aéroport où les contrôles étaient plus qu'aléatoires, tout ouvert fin Juin parce que le gouvernement vous l'a demandé... Aujourd'hui, c'est paraît-il catastrophique, mais lundi, tout le monde à l'école. Donc, tout va bien dans le meilleur des mondes!
Daplein, Posté
Combien de DC à la Réunion par jour' A part les cas covid avec ou sans schéma vaccinal complet,comment sont morts les autres, quelles maladies' Ça serait bien de comparer. Il y a plus de DC en dehors du Covid..Presque tous les jours il y a au moins 10 à 20 DC.. Ecouter les avis DC à la Radio