Attention aux références :

Nazis, collabo, étoile jaune, apartheid : les mots ont un sens, l'Histoire aussi


Publié / Actualisé
A chaque manifestation anti pass sanitaire et anti vaccin fleurissent certaines banderoles et pancartes avec des références faites par certains manifestants à des régimes politiques (dictature, nazisme), à des faits historiques (étoile jaune, collabo, apartheid) ou encore à des notions religieuses (usage du 666 qui est le chiffre de la bête). Déformation volontaire de la réalité ou possible ignorance ? Parce que toutes les références et tous les mots ont un sens, il est bon de rappeler certaines réalités (Photo illustration rb/www.ipreunion.com)
A chaque manifestation anti pass sanitaire et anti vaccin fleurissent certaines banderoles et pancartes avec des références faites par certains manifestants à des régimes politiques (dictature, nazisme), à des faits historiques (étoile jaune, collabo, apartheid) ou encore à des notions religieuses (usage du 666 qui est le chiffre de la bête). Déformation volontaire de la réalité ou possible ignorance ? Parce que toutes les références et tous les mots ont un sens, il est bon de rappeler certaines réalités (Photo illustration rb/www.ipreunion.com)

• "Dictature" : on en est (très) loin

A en croire certains opposants au vaccin et au pass sanitaire, la France serait devenue une dictature en raison des nombreuses restrictions mises en place pour endiguer l’épidémie de Covid-19. S’il n’est pas question de juger de la pertinence ou non de ces mesures, il semblerait que la réalité d’une vie sous le joug d’une dictature ne soit pas forcément bien connue des utilisateurs de cette invective.

Commençons par rappeler la définition du mot dictature. Selon le dictionnaire de l’Académie Française, la dictature est un "régime politique dans lequel une personne, un groupe, détient tous les pouvoirs en interdisant toute forme de contrôle et toute manifestation d’opposition". Une autre définition donnée est celle-ci : "autorité absolue, pouvoir arbitraire".

Chaque week-end, des milliers de personnes défilent dans les rues en France. Ces protestataires auraient peu de chance de pouvoir le faire en scandand eurs revendications sous un régime dictatorial. Et si la dictature laissait une manifestation se dérouler, les conséquences seraient catastrophiques avec une répression sanglante.

L’histoire récente est riche,, hélas, d'affaires concernant l’élimination physique sans aucune forme de procès des opposants politiques, en Russie, au Biélorussie, en Chine, en Irak, en Iran, en Afghanistan en Corée du Nord notamment. Dans ces pays là, mêmes les familles et les proches des opposants subissent les représailles des dictateurs

En France, et donc à La Réunion, rien de tel ne s’est passé lors des derniers rassemblements. Les manifestants ont pu circuler et faire entendre leurs revendications. Si des débordements ont été constatés, on est très loin des répressions sanglantes constatées dans les dictatures.

Notons aussi que dans les dictatures, les pouvoirs du dirigeant - dictateur sont absolus et ne sont pas le fruit d’une élection libre et sincère. Certes, le taux d’abstention aux élections frôle des records ces dernières années - mettant à mal à juste titre la légitimité des politiques -, , mais l’électeur doit-il pour autant blâmer l’élu qui a respecté le processus démocratique ?

Si le système politique français mérite peut-être d’être réformé, en aucun cas la France ne se retrouve aujourd’hui dans une situation de dictature et de privation de toutes libertés, contrairement à certaines populations qui vivent malheureusement au quotidien sous le joug d’une dictature qui les prive de tout.

• Nazisme, collabo, étoile jaune... une déformation de l'histoire

Certains certains opposants au vaccin et au pass sanitaire comparent la situation actuelle et les mesures de restrictions à la douloureuse décennie de 1935 à 1945 marquée par la montée du nazisme et ses conséquences : la Seconde Guerre Mondiale, le port de l’étoile jaune, et l'avènement des collabos.

Le nazisme est responsable de la mort de près de 60 millions de personnes, victimes directes et indirectes de la folie meurtrière d’Adolfe Hitler.

Cette idéologie a théorisé une hiérarchie au sein de l’espèce humaine, divisée en "races". Au sommet de la pyramide se trouvait la "race aryenne" regroupant les humains à la peau blanche et aux yeux clairs.

Sur cette échelle, les juifs, les homosexuels, les communistes, les personnes en situation de handicap, les tziganes, les slaves, notamment, se trouvaient tout en bas, symbolisant les classes les plus détestées et qu’il fallait éliminer.

C’est le nazisme qui aura été à l’origine d’un des plus grands massacres organisé la Shoah, de la mise en place des camps de concentration où 15 à 20 millions de personnes ont été déportées, emprisonnées ou exterminées.

Cette crise sanitaire et les restrictions actuelles sont donc aujourd’hui comparées à cet épisode tragique de l’histoire et à ses conséquences.

Le Pass sanitaire est comparé à l’étoile jaune que les juifs étaient  obligés d’arborer  sur ordre des nazis.

Ceux qui ont fait le choix de se faire vacciner ou encore les journalistes s’efforçant d’informer, sont traités de "collabos". La référence porte sur ces personnes qui dans la France occupée ont aidé les soldats allemands et la Gestapo dans leurs actions d'exermination.

Joseph Szwarc, un survivant de la rafle du Vel d’Hiv a d’ailleurs exprimé son indignation face à ces comparaisons malsaines. Le 18 juillet dernier lors de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français, il avait souligné : "vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point cela m’a ému. Cette comparaison est odieuse ! Il faut se lever tous contre cette ignominie. Les larmes me sont venues, je l’ai portée l’étoile moi, je sais ce que c’est, je l’ai encore dans ma chair. C’est le devoir de tous de ne pas laisser passer cette vague outrancière, antisémite, raciste qui rode. Je crois que c’est un devoir primordial".

Elie Wiesel, prix nobel de la paix et survivant de la Shoah, disait : "on ne peut pas vivre sans le passé. Si on oublie le passé, notre humanité est mutilée". Cette citation semble aujourd’hui prendre tout son sens à travers ces comparaisons inquiétantes, tant sur la forme que sur le fond.

• Apartheid, une comparaison sans aucun fondement

Lors de la manifestation de ce samedi 21 août quelques pancartes Pass = Apartheid sont apparues. Sans doute plus qu'en Métropole le concept d'apartheid a une résonnance sinistre dans la mémoire collective. Mot de la langue  afrikaans signifiant "séparation, mise à part", l'apartheid a été une politique de "développement séparé" affectant, selon des critères raciaux ou ethniques, les populations du pays dans des zones géographiques déterminées.

Cette "séparation des races" a été mise en place à partir de 1948 par le régime raciste d'Afrique du Sud. Il a été aboli le 30 juin 1991. Il aura fallu des décennie de lutte, notamment menée par le grand Nelson Mandela, pour que cessent les souffrances, les humiliations, l'ignominie infligés au peuple noir de ce pays rabaissés au rang d'objet. Des milliers de personnes sont mortes sous les coups des racistes, des milliers ont été emprisonnés...

Pour son plus grand honneur, La Réunion a soutenu le combat des Noirs d'Afrique du sud. Le parti communiste réunionnais avec Huguette Bello notamment, a été localement le fer de lance de ce combat.

Le pass sanitaire, même dans toute sa rigueur, n'a strictement aucune similitude avec l'apartheid. Ne pas pouvoir entrer dans un restaurant parce que l'on est pas vacciné ou testé négatif au Covid n'a rien de commun avec l'exclusion de tous les droits humains en raison de sa couleur de peau. Il serait bon de s'en souvenir

• 666, le Covid annonciateur de l’apocalypse ?

Dans les manifestations des pancartes affichent aussi le chiffre 666, connu comme étant le "nombre de la bête". Ce chiffre apparaît dans l’Ancien Testament, plus précisément dans l’Apocalypse, chapitre 13. Dans ce livre, son auteur, Jean décrit sa vision de la fin du monde avec deux bêtes de l’apocalypse. La deuxième bête "amena tous les hommes, gens du peuple et grands personnages, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, à se faire marquer d’un signe sur la main droite ou sur le front. Et personne ne pouvait acheter ou vendre sans porter ce signe : soit le nom de la bête, soit le nombre correspondant à son nom", ce nombre étant le 666.

A l’heure où le pass sanitaire est devenu un sésame pour quiconque veut effectuer certains achats, certaines personnes qui adhèrent aux théories apocalyptiques voient donc dans ce dispositif cette marque de la bête annonciatrice de l’arrivée de la fin du monde.

Une autre raison est à chercher du côté d’une interview d’Emmanuel Macron donnée au Financial Times le 17 avril 2020 et dans laquelle il évoque la "bête de l’événement". Une phrase que les adeptes des théories du complot ont utilisée pour affirmer que le président de la République a annoncé l’arrivée de l’apocalypse avec cette épidémie.

Or, selon plusieurs médias et notamment lemonde.fr ont pris le soin d’effectuer un travail de "check news" (vérification de l'information). Il apparait que cette phrase a été sortie de son contexte. Si ces mots sont bien ceux d’Emmanuel Macron, ce dernier fait référence à plusieurs éléments d’actualité majeurs que sont l’épidémie, le terrorisme, mais aussi "d’autres chocs".

Comme à son habitude, le président de la République aime s’appuyer sur des références historiques, littéraires ou religieuses pour donner davantage de force à son propos. C’est ce qu’il a fait en utilisant la notion de "bête de l’événement" pour souligner l’ampleur inédite de ce qui se passe partout dans le monde en créant, potentiellement, le sentiment de vivre une période apocalyptique.

Faut-il y voir la marque de  Satan pour autant ? Il faudrait surtout raison garder...

www.ipreunion.com / [email protected]

   

21 Commentaire(s)

Torti voi pa son Keu, Posté
regarder ces chiffres et comprenez pourquoi le tout vaccinal et l'application du Pass Sanitaire peuvent ne pas obtenir l'adhésion de tousLe taux de vaccinationhttps://ourworldindata.org/covid-vaccinationsn'a pas de lien avec l'évolution du nombre de cashttps://ourworldindata.org/covid-casesni du nombre de mortshttps://ourworldindata.org/covid-cases
Kevin, Posté
Pourquoi l'auteur de l'artivle ne reste il pas neutre' Pourquoi ne respect il pas les vision de chacun pourquoi vient il defendre le pouvoir en place en imposant sa vision et ses argument comme unique verité. La liberté d expression a ses limites encore une fois (La neitralité n'existe pas, Kevin, l'objectivité si. Nous en faisons preuve dans chacun de nos articles factuel. Dans ces éditorial, comme notre déontologie nous y autorise, nous prenons position contre l'utilisation erronée de certains mots et concepts.Nous n'imposons pas notre point de vue comme "unique vérité", nous donnons aux mots leurs définitions et leur contextes historiques. Alors pourquoi -vous liberté notre liberté d'expression ? Webmaster)
Mireille, Posté
Bravo pour vos explications, espérons qu'elles porteront leurs fruits.
HULK, Posté
Bel article.... D'indignation sélective. STALINE a tué deux fois plus de gens que HITLER. Et MAO encore plus. Et la traite musulmane, esclavage (encore aujourd'hui dans certains pays du golfe).Je ne défends pas le nazisme,loin de là. Je dis que votre article est partial. Et Aujourd'hui'hui où sont les ligues féministes et Rocaya DIALO pour défendre les femmes afghanes. Un peu de décence et arrêtez de jouer les moralisateurs. Aucune raison de mettre un genou à terre ou de me sentir coupable de quoi que ce soit . Mais aujourd'hui quand on critique la "bien-pensance" on est tout de suite stigmatisé et accusé de tous les maux de la terre et de l'histoire. Et bien non. Ce gouvernement mérite les critiques qui lui sont faites, parfois excessives, mais ô combien méritées, pour ses mensonges et ses abus. Oui le pass sanitaire est un scandale. Nous paierons un jour notre lâcheté face à ces mesures. ET JE SUIS VACCINÉ (Très cher Hulk, il ne vous aura pas échappé que nous parlons dans cet article des mots et concepts utilisés par certains manifestants. Pour le moment ni Staline ni Mao ni aucun de ceux que vous citez ne sont pris our référence dans les rassemblements. Dans le cadre de cet article il ne s'agissait pas parler de tous les dictateurs, vous l'avez sans doute compris. Cela dit - attention cela risque de vous choquer -, nous condamnons toutes atteintes aux libertés qu'elles soient passées ou à venir et quels que soit le dictateur, le régime, le parti ou le simple citoyen qui se livrent à ce type de violation des droits humains - Belle après-midi - Webmaster)
Pat, Posté
Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour avoir la sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre. Ce n'est pas de moi mais illustre tout à fait ce qui est en train de se passer. Vaccinés ou pas: Prenez soin de vous et des autres
Samem, Posté
Ha la bonne odeur de la subvention....
Torti voi pa son keu, Posté
Je trouve dommage que ce ne soit que ces slogans qui retiennent votre attention. Il y a une majorité de gens qui sont là parceque les mesures prises sont disproportionnées. Regarder le site https://ourworldindata.org/covid-cases et comparez les cas de COVID avec les taux de vaccinations. Des pays très vaccinés n'échappent pas à une nouvelles vagues. Le tout vaccin n'est pas LA solution. Et l'acharnement à le défendre peut forcément paraître suspect. On refuse aux médecins la liberté de prescrire, on culpabilise les citoyens qui se posent des questions.
Sens, Posté
Si vous y attachez autant d'importance vous devriez en profiter pour rappeler à macron que nous ne sommes pas en guerre. https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/guerre/38516
Jiudix , Posté
Un seul outils à utiliser pour vaincre le déficit de démocratie actuel : le bulletin de vote pour éviter que des représentants du peuple ( nos députés) ne soient pas élus avec les voix que d'un quart des électeurs inscrits. C'est le cas à Poitiers où la permanence du député a été incendié.
La semantique pour enculer les mouches ou l' art de digresser, Posté
Tout ce blabla ne fera pas oublier les mains arrachés, les yeux crevés des gilets jaunes, les arrestations arbitraires dite "preventives" avec en face le total soutien de l'IGPN. Pareil pour le racisme institutionnel mis en evidence dans la police.Pareil pour Pétain LE COLLABORATEUR DES NAZIS et la macronie en 2018.
Merci pour votre article , Posté
Je rejoins totalement " bel article " Cette minorité de décérébrés qui se trouverons bien bête lorsqu'un jour nous arriverons à vaincre ce virus sont devenus complètement irrationnels et relèvent plus de la psychiatrie. L'autruche en est un beau spécimen, obtus et sur de son savoir et que rien ne fera changer d'opinion même devant l'évidence ! Une preuve certaine d'intelligence !
A tortu y voit pas ..., Posté
A tortue y voit pas.... vous êtes l'exemple parfait du hors sujet. Continuez à être à côté de la plaque.
Liberté, Posté
Pendant de longues années j'ai cru que la Vie c'était les cinémas, les restaurants, les bars, les musés, les concerts...Et tout ce dont on voudrait me priver si je ne suis pas... J'ai cru que pour manger, j'étais obligé d'aller dans les super-hyper-marchés. J'ai cru qu'il n'y avait que l'avion, le car ou le train pour voyager ! Ensuite j'ai grandi et j'ai rencontré Dame Nature et toutes ses merveilles. Elle a tout. Elle est tout ! Elle propose tout.J'ai alors fréquenté les petits marchés, transformé ma maison en salle de ciné, de danse, de jeu, de rire et de joie.Je me suis promené partout dans les forêts, au bord de mer, près des rivières, et dans les bois. j'ai assisté à des levers du Jour et des couchers de soleil à tomber par terre. J'ai dansé en Pleine Lune. J'ai pris des bains de pluie et de minuit. J'ai cueilli les fruits dans l'arbre et mangé les racines que j'avais moi-même planté et vu pousser. J'ai grimpé les sommets pour aller méditer. J'ai compris le sens de la Vie en vivant tout simplement. J'ai appris le mot Souveraineté et je l'ai intégré. J'ai appris à être l'Auteur, l'Acteur, le Réalisateur et le Metteur en scène de ma Vie. J'ai appris à utiliser ce que j'ai de plus précieux : mon Esprit et la capacité de penser par moi-même. J'ai appris que je suis seul Responsable de mon bien-être. J'ai appris que vivre c'est mourir et que mourir c'est renaître ! J'ai appris que j'étais un Être libre et que même enfermée je peux jouir de ma Liberté. J'ai appris que dans la Présence est tout, est Amour et que tout le reste n'est qu'illusion ! Rien ne sera plus jamais comme avant, dit-on, et c'est tant mieux!Cela me donne l'opportunité de repenser, redessiner, repeindre, rechanter, re-danser ma vie comme je l'entends ! SI cela n'est pas possible dans cette vie, alors je mourrais pour renaître à nouveau, jusqu'à ce que cela soit.Belle vie à nous !"
Raccourcis réseaux sociaux , Posté
Encore l'impact négatif des réseaux sociaux et le manque de culture général qui favorisent les amalgames et les raccourcis historiques.
Tortu i voi pas son queue, Posté
Une belle leçon que vous nous donnez la. Il faudrait aussi l'appliquer à vous même quand vous utilisez le verbe déporter pour les enfants de la Creuse.
EVE, Posté
Il est de notre devoir de citoyen de résister à l'oppression (art.2 de la DDHC de 1789).Nous devons récupérer notre démocratie pour de nouveau illuminer le monde des Lumières qui nous animent tous et qui nous ont nourris pendant des générations. Ce n'est pas la première fois, loin de là, que le pouvoir du peuple est menacé et anéanti par des despotes depuis 1789 (Napoléon, Restauration, Pétain'), les traités félons de la construction européenne ne sont qu'une tentative de plus. Et à l'ère de la communication, nos droits naturels ne pourront être respectés que si le pouvoir des médias, internet compris, permettant de forger notre opinion loyalement pour décider collégialement de notre avenir commun, est résolument indépendant des autres pouvoirs notamment celui des puissances financières selon les principes de séparation des pouvoirs de Montesquieu. Pour ce XXI° siècle, il est urgent d'en prendre conscience et, une fois de plus, de réaffirmer notre autorité en tant que peuple pour faire valoir démocratiquement nos droits et notre héritage si précieux pour l'humanité sans nous laisser diviser sur des questions secondaires.La France porte par son histoire une responsabilité pour le monde et doit incarner à nouveau un exemple pour la libération et émancipation des peuples face à la tyrannie. Il est aujourd'hui, en 2021, de notre devoir des plus sacrés de sauver la Patrie des Droits de l'Homme et du Citoyen.Valérie Chénard, Psychologue sociale et du travailhttps://valerie-chenard-psychologue.fr/droits-de-lhomme-une-protection-contre-la-dictature-sanitaire/'fbclid=IwAR2IYk5EgYdaX_Xw0CcQroseyvUIVKxmr1Q1gC3fg7laRJokFVHhKLAA_0I
Anti antivax , Posté
En étant citoyen responsable : je protège mes proches, les autres y compris les contres tous et moi même.Mon droit à la liberté est où' Je suis quand même confiné. Je suis pour que les antivax signes une décharge de ne pas prendre la place des autres à l'hôpital s'ils attrapent le COVID.Le jour où un de mes proches vaccinés n'aurait pas le soin qu'il faut, ce sera une manifestation sans fin
Politique de l'autruche, Posté
Quel bel article de collabos ! Nous avons bien compris que votre but est de casser la contestation.Faut ouvrir les yeux sur la réalité de ce que Jupiter veut mettre en place ou a déjà mis en place !!! Quelle sera la prochaine privation puisqu'elles sont instaurées au fur et à mesure pour mieux faire passer la pilule chez les teubés qui pensent que c'est pour leur bien ...Je vous conseille la série L'AUTRE CÔTÉ sur Netflix (Mince, très chère Autruche, nous voilà démasqués ^^ Très belle journée à vous aussi - Webmaster)
Mur de Berlin , Posté
Et moi je dis nous ne voulons plus du mur de Berlin.... On va les écrasé vos murs de Berlin....... On ARRIVE........
Coco, depuis son mobile , Posté
Il est très facile d identifier ces porteurs de pancartes,a la justice de faire leur travail visionner ces vidéos et traduire ces manifestants en justice,il ne suffit pas de condamner les faits comme fait le préfet Lors de l intrusion a la mairie de Saint Pierre un a un ces manifestants doivent répondre de leurs actes devant la justice et surtout ne pas faire qu un simple rappel a la loi s ils occupent un emploi dans la fonction publique des sanctions disciplinaires .
Bel article, Posté
100 % d'accord avec cet article. Des fois la colère peut nous amener à exprimer des mots qui n'ont pas de sens dans le contexte. L'utilisation de certains mots actuellement marquent un échec de notre système éducatif et instructif. La minorité qui s'exprime aujourd'hui n'a jamais connu la guerre, la famine, la dictature et surtout bénéficie d'un système de protection sociale et d'une solidarité qui nous permets d'être un des pays le plus protecteur de la planète. Il faut que les gens regardent autour d'eux et au delà de leur nombril. Il y a qu'à voir ce qui se passe en afghanistan où des gens sont prêts à mourir pour fuir leur pays au nom de la liberté, de l'éducation et de l'expression possible. Alors de grâce, face à cela faisons preuve d'humilité et de respect de ce que notre pays fait pour nous.