1.929 contaminations en une semaine :

Covid-19 : le taux d'incidence diminue de moitié mais le nombre de décès est préoccupant


Publié / Actualisé
Les indicateurs montrent une situation sanitaire en demi-teinte à La Réunion. Si d'un côté le taux d'incidence diminue et tombe à 226 pour 100.000 habitants avec 1.929 cas de Covid-19 détectés en une semaine, le nombre de décès reste très préoccupant. En une semaine, 22 personnes ont perdu la vie des suites du Covid. Les autorités sanitaires enregistrent également 43 patients Covid hospitalisés en réanimation. Le variant Delta gagne encore du terrain et représente désormais 65% des contaminations. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Les indicateurs montrent une situation sanitaire en demi-teinte à La Réunion. Si d'un côté le taux d'incidence diminue et tombe à 226 pour 100.000 habitants avec 1.929 cas de Covid-19 détectés en une semaine, le nombre de décès reste très préoccupant. En une semaine, 22 personnes ont perdu la vie des suites du Covid. Les autorités sanitaires enregistrent également 43 patients Covid hospitalisés en réanimation. Le variant Delta gagne encore du terrain et représente désormais 65% des contaminations. (Photo rb/www.ipreunion.com)

• Le taux d'incidence nettement à la baisse

Indicateur surveillé de près par la préfecture : le taux d'incidence. Celui-ci passe en deux semaines seulement de 420,5 à 226 pour 100.000 habitants. La semaine dernière, il était de 341,9. En une semaine en effet, ce sont 1.929 nouveaux cas de Covid-19 qui ont été détectés. Une belle amélioration alors que La Réunion avait enregistré mille cas de plus la semaine dernière, et un total de 3.590 cas en sept jours seulement il y a de cela deux semaines. Le département continue donc la décrue amorcée la semaine dernière.

Ces annonces sont d'autant plus marquantes que le nombre de dépistages est en hausse cette semaine, de 10,2% sur la période : 38.770 tests ont été réalisés contre 35.166  la semaine précédente. En résumé, cette semaine à La Réunion, on a testé beaucoup plus, mais on a trouvé beaucoup moins de cas positifs.

Le nombre de clusters reste élevé cependant. Au 24 août 2021, 65 foyers de contagion sont actifs. Trois à criticité élevée se trouvent au Port, quatre à Saint-Pierre. Parmi les clusters à criticité modérée, quatre se trouvent également au Port.

• Le nombre de décès très inquiétant

En sept jours cependant, 22 décès liés au Covid ont été enregistrés. Un nombre extrêmement haut, jamais connu jusqu'ici à La Réunion, qui n'avait pas passé la barre des 20 décès en une semaine. Ce mardi, l'ARS a donné pour la première fois des détails importants sur le profil de ces patients.

Ainsi, les 22 personnes décédées présentaient toutes des comorbidités. L'une d'elles était âgée entre 45 et 64 ans, six entre 65 et 74 ans et 15 étaient âgées de plus de 75 ans. Sur ces 22 décès, 17 personnes n’étaient pas vaccinées, trois avaient reçu une seule dose de vaccin et deux personnes avaient un schéma vaccinal complet. Elles étaient âgées de plus de 70 ans et présentaient de fortes comorbidités, indique l'ARS.

C'est la première fois dans un bilan hebdomadaire que les autorités sanitaires indiquent clairement combien de doses avaient reçues les patients décédés. "91% des personnes décédées sur la semaine écoulée présentaient un schéma vaccinal incomplet ou n’étaient pas vaccinées" précise alors l'ARS. Depuis le début de l'épidémie sur le sol réunionnais, 332 personnes sont décédées du Covid-19.

Lire aussi - Décès de personnes vaccinées : "le vaccin limite les risques mais ne rend pas immortel"

• Stabilité en réanimation

Si le nombre de patients en service de réanimation est stable, force est de constater qu'il baisse avec difficulté. Au 24 août 2021, 43 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 117 lits de réanimation installés à La Réunion, annoncent les autorités sanitaires. La semaine dernière on compte 43 patients Covid en réanimation.

Concernant les personnes qui se trouvaient dans ce service du 1er au 15 août, "28% étaient âgées de 15 à 44 ans, 44% de 45 à 64 ans, 20% de 65 à 74 ans et 8% de 75 ans et plus" précise l'ARS. La proportion des 15-44 ans au sein du total des admissions sur la période a plus que doublé en deux semaines.

Par ailleurs, aucun de ces patients n’avait un schéma vaccinal complet (non vaccinés ou ayant reçu une seule dose). 83% des patients présentaient des comorbidités. "Au global, 100% des patients admis sur la période n’étaient pas du tout vaccinés" ajoute l'ARS.

• Le variant Delta continue de gagner du terrain

Selon l'ARS, du 14 au 20 août, 3.164 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation : 2.407 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 76,07 % contre 75,66 % la semaine précédente.

"Le virus circule à un rythme soutenu et la part des formes variantes reste très importante à La Réunion. Le variant Delta (indien) représente 65 % des mutations (contre 58 % la semaine précédente) devant le variant Beta (sud-africain) à 35 % (contre 42 %)" ajoute l'ARS.

• La vaccination ralentit

La couverture vaccinale est en hausse annoncent les autorités, avec près de 50% de la population éligible ayant acquis un schéma vaccinal complet contre 71,6% en Métropole. 61% de la populatioin éligible a entamé un processus vaccinal. Selon les autorités sanitaires cependant, "le rythme hebdomadaire des premières injections a trop diminué par rapport aux semaines précédentes au regard des enjeux de protection individuelle et collective".

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Ils peuvent nous raconter ce qu'ils veulent. On s'aperçoit aujourd'hui que même vaccinés (je le suis et toute ma famille également), on n'est pas réellement protégés notamment contre les variants dont personne ou presque ne s'est soucié. On parle désormais de 3e dose, puis sans doute de doses de rappel. Il existe d'autres pistes (Royaume Uni qui lance des tests anti-corps pour éviter d'injecter une dose supplémentaire à celles et ceux qui seraient suffisamment protégés, et d'autres), mais en France, ça ne bouge guère, si ce n'est pour tirer à vue sur RAOULT qui ne dit pas que des âneries... Pendant ce temps, les labos et leurs actionnaires se gavent!
Sadowsofthempire, Posté
vaccin baser sur la souche Alpha est peu efficace .C 'est pour ça que certains se font contaminés .la signature du virus est différent donc risques de contamination .un enfant peut comprendre ça .
Paul depuis son mobile, Posté
Pourquoi se faire tester tous les deux jours quand on n'a pas de symptômes...a croire que certains attendent juste le moment où ils auront le Covid en pensant avoir une immunité pour le pass.Pas de test, pas de cas puisque l'ARS essaye encore de faire croire que les positifs sont des malades. Par contre, l'ARS se sont des grands malades et des psychopathes comme Macron et Veran
Injection létale, Posté
A injecter une substance létale à effet a retardement il est difficile d'être étonné des morts ...ce n'est que le début !!! Les vaccinés vont commencer à tomber comme des mouches avec les effets secondaires et autres réactions du corps
Jose, Posté
Pour baisser le taux d'incidence, il suffit tout bètement d'arrêter d'aller se faire tester !
Dbf, Posté
Attention à votre résumé 2 sur 22 et 22 sur 22 non vaccinées ce n'est pas la même chose !!! (Bonjour, vous avez tout-à-fait raison ! Nous avons rectifié, merci à vous. Belle journée - Webmaster)