Discours sans preuves :

Vaccin : sur les réseaux sociaux, la peur l'emporte sur la raison


Publié / Actualisé
Voilà une semaine jour pour jour que nous avons publié un sondage sur notre page Facebook, à travers lequel nous avons cherché à savoir si parmi nos lecteurs, certains connaissaient des personnes étant décédées des suites du vaccin. Une question liée à l'enquête diffusée par le collectif ColCov Med974 qui qualifie le vaccin anti Covid de dangereux. L'argument afflue également dans les rangs des manifestants lors des mobilisations le samedi. 160 commentaires plus loin, le constat est là : il y a les doutes et il y a la peur, légitimes, il a été impossible d'obtenir une preuve liant certains décès au vaccin (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Voilà une semaine jour pour jour que nous avons publié un sondage sur notre page Facebook, à travers lequel nous avons cherché à savoir si parmi nos lecteurs, certains connaissaient des personnes étant décédées des suites du vaccin. Une question liée à l'enquête diffusée par le collectif ColCov Med974 qui qualifie le vaccin anti Covid de dangereux. L'argument afflue également dans les rangs des manifestants lors des mobilisations le samedi. 160 commentaires plus loin, le constat est là : il y a les doutes et il y a la peur, légitimes, il a été impossible d'obtenir une preuve liant certains décès au vaccin (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Dans les réponses à notre sondage paru jeudi 19 août 2021, les internautes sont nombreux à clamer que l'une de leurs connaissances a été gravement malade, voire décédée, après avoir reçu une injection du vaccin anti Covid. Si la mort d'un proche reste bouleversante, c'est évident, la lier au vaccin relève pour l'instant d'une simple hypothèse, impossible à confirmer pour ces témoins.

Le sondage fait écho à l'enquête lancée par le collectif ColCov Med974, qui assurait, via une dizaine de témoignages audio, que le vaccin était dangereux et pouvait provoquer des AVC ou des infarctus. Depuis, le collectif a diffusé de nouveaux témoignages allant dans ce sens, sans aucune preuve scientifique que ces incidents sont liés au vaccin.

Lire aussi - Dangerosité supposée du vaccin : l'étrange enquête du collectif ColCov Med974

• Des médias "corrompus"

En première ligne : les anti médias. Ces internautes nous accusent de lancer un faux débat et de ne pas faire notre travail. Le sondage lancé ce jeudi avait justement pour but de donner la parole aux personnes concernées par les théories anti vaccin avancées par certains médecins de l'île.

"Quand allez-vous faire un débat (comme il y a eu en Guadeloupe) où les différentes opinions pourraient se confronter ???? A part relayer bêtement les infos de la préf ou de l’ARS, que faites-vous d’autre ????? Où est votre ligne journalistique ???? Celle qui doit présenter les différentes. Opinions sur un sujet SANS prendre partie afin que les auditeurs puissent se faire leur idée ?????? Un travail de journaliste quoi !!!!" nous accuse un internaute. Comme lui, d'autres s'insurgent et demandent un vrai travail d'enquête.

Or, c'est justement par le biais de ce sondage que nous essayons de faire notre travail de journaliste. Pour certains internautes avouons-le  : si nous allons sur le terrain ce n'est pas bon, si nous interrogeons les gens ce n'est pas bon, médecins ou autres, si nous faisons des recherches ce n'est pas bon. Nous le confessons : si l'on cherche à tout prix la confirmation de choses dont on est déjà persuadé, il y a fort à parier qu'Imaz Press décevra toujours.

• Des informations "cachées"

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a déjà mené une large étude concernant les patients âgés de 75 ans et plus, afin de savoir si le vaccin favorise les AVC, les infarctus ou les embolies pulmonaires. La différence entre les vaccinés et non vaccinés n'est pas révélatrice d'un quelconque impact du vaccin.

Dans son "point de situation (au 8 juillet 2021) sur la surveillance des vaccins contre le Covid-19" l'ANSM remarque "au vu des éléments transmis et de l’analyse détaillée des cas de décès transmis, les décès survenus dans la population de patients de moins de 50 ans n’apportent pas, dans leurs caractéristiques, d’éléments en faveur d’un rôle de la vaccination"

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ajoute dans le même rapport : "le nombre de cas de décès hors Covid rapporté au nombre de cas de décès déclaré au système de pharmacovigilance français est très inférieur au nombre de cas attendus de décès dans la population correspondante, soit en termes de mortalité totale (3% des cas attendus), soit en termes de morts subites ou sans cause identifiées (20% des cas attendus)".

L'Agence précise que les décès survenus chez les personnes de moins de 50 ans "continueront à faire l’objet d’une analyse lors des prochains rapports" et  termine "aucun signal concernant la mortalité n’est identifié à ce jour à partir des données françaises de notification spontanée".

Mais pour les internautes qui nous répondent à ce sujet, c'est parce que les autorités sanitaires cachent les choses. D'où l'impossibilité d'avoir une preuve que le décès est lié au vaccin, le certificat ou l'attestation associée n'étant pas délivrée, défendent-ils.

"Votre demande n'est pas accessible ! Aucun médecin ne s'avancera pour dire que c'est le vaccin ! Et ça a toujours été ainsi avec n'importe quel vax" avance une lectrice. "Aucun médecin n'admettrait cela par un certificat ou une attestation. Ce serait une porte ouverte aux procès... Sont pas cons (sic)" écrit un autre. "En vrai ils donneront jamais d'attestation. Car ils ne diront jamais que quelqu'un est mort des suites du vaccin... (…) Regardez quand il y a un mort du covid, souvent il vont mettre sur la fiche de décès "mort covid" or que non parfois certes la personne a eu le covid mais n'est pas mort qu'à cause du covid... Bref avoir une attestation comme quoi à cause du vaccin ci ou ca nous est arrivé est quasiment impossible" conclue un troisième.

Lire aussi - Non, un laboratoire n'est pas inattaquable en cas d'effet indésirable du vaccin

• La rumeur plus forte que tout

A chaque fois, c'est le ressenti ou la rumeur qui prend toute la place, sans fondement médical ou preuve scientifique. Cette rumeur est favorisée par l'hypercommunication qui prend place sur les réseaux sociaux, comme le remarquent certains médecins. Le "ouï-dire" fonctionne à plein régime.

Ainsi une internaute avance que "beaucoup ont eu d'énormes séquelles dûes au vaccin" : "grosse fatigue, céphalées "maux de tête " zona pour certain gonflement de la poitrine "ganglion" pour d'autres, avc pour certains, problème cardiaque ..." Une liste établie sans citer qui que ce soit.

"Ma voisine m'a dit que son frère, après avoir mis ce vaccin, a fait un malaise cardiaque. Vous croyez vraiment que les gens peuvent mentir là-dessus ? C'est l'Etat qui nous ment" annonce un autre lecteur.

• Confusion autour des décès annoncés par l'ARS

Certains, enfin, confondent les décès annoncés par l'ARS de personnes qui étaient totalement vaccinées et les décès de personnes décédées à cause du vaccin, comme avancé par plusieurs collectifs antivax. Deux choses différentes qui n'ont rien à voir.

"L’ARS de La Réunion a annoncé il y a 10 jours 12 patients vaccinés décédés du Covid. Ça ne veut pas dire à priori que le vaccin les a tués, mais à priori que le vaccin n’aura servi à rien, et que la forme grave n’aura pas été évitée..." nuance cependant un lecteur qui rétablit l'ordre des choses, mais marque son scepticisme face au vaccin.

En conclusion, malgré les commentaires et messages privés reçus par Imaz Press, personne n'a su prouver avec certitude que le vaccin tue. Mais face à un sujet aussi polémique et même politique, le ressenti l'emporte et pour certains la tristesse, cela se comprend, d'avoir perdu un proche. Plus que jamais, nous encourageons les lecteurs à favoriser les sources officielles, relayant des chiffres obtenus après des études poussées.

Dans son point de situation transmis ce mardi 24 août, l'ARS a indiqué clairement pour la première fois combien de doses avaient reçues les patients décédés. "91% des personnes décédées sur la semaine écoulée présentaient un schéma vaccinal incomplet ou n’étaient pas vaccinées" a alors précisé alors l'agence régionale de santé. Sur 22 décès enregistrés ces sept derniers jours, 17 personnes n’étaient pas vaccinées, trois avaient reçu une seule dose de vaccin et deux personnes avaient un schéma vaccinal complet.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

21 Commentaire(s)

Une personne lucide , Posté
et une enquête sur le nombre de personnes que l on a connu morte du covid . moi personne dans mon entourage personne et zéro hospitalisation non plus . alors j attend votre réponse impatiemment
Jeanbon, Posté
Moi, sincèrement, j'admire tous ces gens, qui vont se faire injecter un produit, dont on n'a pas assez de recul, pour en connaitre les effets à plus ou moins long ou très long terme.La vaccination, oui je suis pour, mais uniquement pour les personnes à risques.
Nuittranquille, Posté
Un journaliste devrai nous informer sur le nombre de malades sans comorbidité.Un journaliste devrai questionner le nombre de doses de vaccin en précommande en 2020." Les Vingt-Sept ont précommandé 1,4 milliard de doses de vaccins pour leurs 447 millions d'habitants, soit un peu plus de 3,1 doses par Européen " décodeurs du Monde 18/11/2020.Un journaliste devrai rappeler les conflits d'intérêts entre les agences de santé et les grands groupes pharmaceutiques (procès Mediator entre autres)Un journaliste devrai vérifier l'augmentation des moyen des organismes de pharmacovigilance depuis le début de la vaccination, effectifs qui étaient en déficit avant le COVID.Un journaliste devrai se demander ce que peut faire un enfant de 15 ans non-vacciné : pas de bibliothèque, pas de théâtre, pas de cinéma, pas de club de sport,pas de conservatoire... Un journaliste doit nourrir sa famille du coup il ne peut pas faire son métier de journaliste Je ne vous accuse pas, je constate tristement la réalité.
Lol, Posté
Nous sommes bien d'accord ! Pas un fumeur , pas d'alcool , pas de téléphone au volant , pas trop de viande rouge ,pas trop de sucre ...etc chez les antivaxs et consorts '
DR bob, Posté
Dans le Lancet : https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm'abstract_id=3897733en voila de la preuve : Les infections à variantes Delta Breakthrough sont associées à des charges virales élevées, à une positivité prolongée de la PCR et à de faibles niveaux d'anticorps neutralisants induits par le vaccin, expliquant la transmission entre les personnes vaccinées... Les charges virales des cas d'infection par le variant Delta étaient 251 fois plus élevées que celles des cas infectés par d'anciennes souches détectées entre mars et avril 2020.
Mayaqui, depuis son mobile , Posté
Il faut peser les risques pour chacun ! Ma gynécologue m'a dit devant mes hésitations : pesez dans vos mains ; vous êtes asthmatique, un covid là dessus serait dramatique et d'un autre côté , pesez la réaction a l'arn !!! Il n y a pas photo ! Je me suis donc faite vacciner et a part une petite douleur au point d'impact '' tout va très bien.
DR bob, Posté
aha ! la peur n'est pas aidée par la desinformation officielle par le refus des medeins traitant de faire des vagues et de declarer les effets secondaires. Car il y en a beaucoup et c'est faire offense à l'intelligence que de ne pas regarder les pays ou les effets sont déclarés et suivis, comme les USA ou la Hollande, et ou on se rend bien compte qu'on a JAMAIS eu autant de problème avec un vaccin, ne serait ce l'argument politique de l'"urgence sanitaire" il faudrait a tout le mois arrêter cette campagne: si on fait la moyenne des morts des autres pays et qu'on remet la proportion à la reunion il y aura 25 morts du vaccin de personnes jeunes et en bonne santé pour sauver combien de vieux Boomers' Et au vu de l'ampleur de l'epidemaie qui touche bien tot toutes les familles les reunionnais se rendent aussi compte que le vaccin typé chinois ne protège plus du tout ou presque du varaint Delta qqui nous préoccupe pour le moment et que la vaccination n'est pas la solution; il faut être un peu faible d'esprit ou franchement intellectuellement malhonnête pour ne pas avoir entendu les avertissement le mois passé du CDC américain et du Dr Fauci quand ils disaient "la guerre a changé". Effetivement le vaccin est obsolète (et c'est Pfizer itself qui l'a annoncé dans son rapport à la Bourse) et ne protège les plus de 65 ans que de 20% contre le Delta.
JEANNOT, depuis son mobile , Posté
La Question est de savoir à qui faire confiance .aux politiques ou aux syndicats qui somme toute ne connaissent pas grand chose si ce n'est que de la désinformation Quant à moi ma position est sans appel ,je préfère me référer aux professionnels de santé même s'il m'arrive parfois d'en douter
Torti, Posté
En résumé, la peur reste souvent bonne conseillère : j'ai peur des effets secondaires donc je ne me fais pas vacciner, ou bien j'ai peur de mourrir donc je me fais vacciner !
Lolo, Posté
En fait ces antitout cherchent uniquement à avoir une confirmation de ce qu'ils sont convaincus. Un personne injectée meurt tout de suite c'est le vaccin, mais un mort du Covid "c'est dû à des comorbidités". Ces moutons antivax ne s'alimentent que sur télé Facebook,croient sûrement encore aux sorcières et sont prêts à boire quelconque potion du moment que ça ne vient pas du grand méchant gouvernement lol ils avancent des chiffres mais ne citent jamais de sources ,sauf des partages que n'importe qui peut pondre. Mais du moment que ça va dans leur sens, c'est l'essentiel.
Jojolapin2108, Posté
Alors pour quoi tous les articles concernant ces effets secondaires sont supprimés. Médiapart, pourtant contre pouvoir, a censuré un article récemment sur ce sujet. Les auteurs alertaient sur les nombreux effets secondaires rapporté. On dirait que tout est passé sous silence !
Pierrot974, Posté
Moi, je connais des dizaines de personnes décédées après avoir bu de l'eau la veille. L'eau est donc hautement dangereuse aussi.
Missouk, Posté
Et tous présentaient des signes de comorbidité
Paul depuis son mobile, Posté
Une fois encore, il est bon de rappeler que la thérapie injectée actuellement en phase de test ne peut être appelée vaccin. Quand la phase expérimentale sera terminée peut-être ! En attendant, nous avons d'un côté une injection qui est faite et surtout des cobayes humains qui la reçoit
La Vérité, rien que la Vérité, Posté
URGENT !! À PARTAGER EN MASSE DE PARTOUT !!'''Message du Collectif Médecin ReinfoCovid et de Louis Fouché à l'ensemble des soignants."La France est sous le choc. Mais tout était annoncé.Nous ne pouvons plus nous indigner à bon compte derrière nos écrans, nous lamenter derrière nos emails. Nous ne pouvons plus éternellement compter sur quelques-uns, aussi charismatiques soient-ils. Sachons lire entre les lignes. La chute symbolique de l'IHU est consommée. Nous ne pouvons plus regarder, passifs, quelques courageux ou charismatiques, Gérard Maudrux, Louis Fouché, Alexandra Henrion Caude, Luc Montagnier, Pascal Sacré, ...La brutalité de l ordre traduit 10 des plus grands résistants devant sa juridiction.Nous sommes à un point d'inflexion. Il est temps. Il est grand temps. Nous sommes bel et bien en dictature.C est le grand temps des héros. Une puissante vague de fond se lève. Nous devons l'accompagner. Des milliers d individus, de citoyens vont se lever pour dire NON. Ce Non est inarrêtable, invincible. Grain de sable vivant et vibrant dans l'engrenage de la froide mécanique totalitaire. Notre responsabilité est lourde. Notre courage immense. Notre espoir ridicule.Depuis quelques jours, les < bruits de bottes >. Des centaines d'inscriptions de médecins et de soignants pleuvent.Plus encore depuis hier soir.La loi va imposer une thérapie génique expérimentale aux soignants puis à tous. Aucune dictature dans le monde n'a réussi une telle transgression.Pour les médecins et les soignants, que faut il faire ' Renoncer à sa vocation, à sa carrière, à sa vie ' Ou se soumettre 'Le temps n'est plus à se cacher des ordres, ils vont venir à vous.Le choix est irrémédiable MAIS temporaire. Car les déferlements totalitaires n'ont qu'un temps. Et ce temps est venu. Il nous faut faire un choix. En notre Âme et Conscience. Et tenir !Ces annonces ne sont qu'un début. Après les soignants, ce seront les citoyens, puis nos enfants, les femmes enceintes et les bébés.Il est temps d'agir comme vous n'avez jamais agi dans votre vie. Il est temps de s'engager comme jamais vous ne vous êtes engagés dans votre vie. Plus rien d'autre n'a d importance. Coordonnez les réseaux. Inventez la survie. Rêvez des passages imprévus à travers les bourrasques. C'est au fond de l'impasse seulement que se dessine une sortie vers le ciel. C est dans le désastre que le Vivant se réveille.Sortez du numérique. Actionnez la réalité.Mettez-vous en lien. Mettez-vous en action.Vous pouvez tout, et bien plus !"C'est un message du Collectif Médecin ReinfoCovid et de Louis Fouché à l'ensemble des soignants.Diffusez-le autant que possible
Missouk, Posté
Lorsqu'on sait qu'aujourd'hui le vaccin pfizer n'est efficace qu'à 39% contre le variant delta, il y a quand même de quoi se poser des questions, et ma fois, que certains puissent avoir peur ne m'étonne guère (parole de vacciné...)
Stop fake, Posté
les anti vax et anti tout brillent pour leur grande gueule certainement pas pour leur intelligence, aucun propos ne tient et surtout aucune étude sérieuse . Les anti tout ont comme seul repère les on dit la tante de mon oncle cousine germaine de son beau frère est morte du vaccin ...... mais pendant ce temps là 50 % des réunionnais ont opté pour la vaccination est ce qu'on a 400 000 morts '''''
Zozimé, Posté
Et comme dan les décès et effets secondaires graves ne sont jamais liés aux injections, alors même que des personnes n'étaient pas malades avant. Peut être qu'il faudrait respecter ceux et celles qui refusent ces injections, ceux qui l'acceptent le sont déjà
Jose, Posté
Le vaccin, comme tout vaccin, n'est pour certaines personnes pas du tout sans effet secondaires, comme fatigue, maux de tête, fièvre, vomissements.Certaines personnes, très fragiles peuvent ne pas encaisser ces effets, et en décèdent.Alors, décès dus au vaccin, ou pas 'Pour moi oui, sans vaccin ces personnes seraient encore vivantes, mais pour combien de temps...
Alexandre, Posté
Un peu de rigueur. Si vous regardez les rapports de l'ANSM sur les différents vaccins, vous trouverez toutes une série d'effets indésirables, allez du bénin aux très graves (décès). Je suis d'accord, il est très compliqué de lié une injection à un décès; mais comme il y un doute, l'ANSM enregistre quand même ces décès dans leur base. de mémoire , 13 pour Astra Zenecca, 761 pour Pfizzer...Vous retrouverez ces chiffres dans les différents rapports de cet organisme. Quant aux autres effets indésirables, on parle de zona, de troubles de la coagulation, myocardites, hypertension, polyarthrite, etc...Sans être alarmiste, on peut s'interroger. Et oui, le temps de la science est long, on se rendra compte peut être plus tard que l'on est allé trop vite.(sources rapport ANSM du 28/05 au au 01/07/2021). Quant à demander, Madame La rédactrice en chef, si un sondé connait une personne décédée dans son entourage pour tenter de faire taire une peur légitime, cette méthode manque un peu de rigueur, permettez-moi de vous le dire. Supposons qu'il y ait 5 décès suspects (simple hypothèse).Vous croyez réellement que votre site (au demeurant bien fait) ait une audience suffisamment large pour couvrir toute la population réunionnaise'
Dj974, Posté
Pourquoi " Cash Investigation  " a été bannie d'après vous '