Nouveau drame de de l'immigration clandestine :

Un kwassa chavire au large de Mayotte : deux femmes et un enfant meurent noyés


Publié / Actualisé
Au moins trois personnes, deux femmes et un enfant, ont trouvé la mort après le naufrage d'un kwassa au large de Boueni dans le sud-ouest de Mayotte ce samedi 28 août 2021. "Trois personnes ont pu être sauvées du naufrage, avant d'être emmenées au centre hospitalier de Mayotte dans un état grave" indique France Mayotte MatinL'embarcation transportait "potentiellement 20 personnes" a indiqué Yann Le Bris, procureur de la République de Mayotte. En provenance d'Anjouan, l'ile voisine appartenant aux Comores, les passagers tentaient d'entrer clandestinement à Mayotte lorsque le drame s'est produit (Photo archives Gendarmerie nationale / AFP)
Au moins trois personnes, deux femmes et un enfant, ont trouvé la mort après le naufrage d'un kwassa au large de Boueni dans le sud-ouest de Mayotte ce samedi 28 août 2021. "Trois personnes ont pu être sauvées du naufrage, avant d'être emmenées au centre hospitalier de Mayotte dans un état grave" indique France Mayotte MatinL'embarcation transportait "potentiellement 20 personnes" a indiqué Yann Le Bris, procureur de la République de Mayotte. En provenance d'Anjouan, l'ile voisine appartenant aux Comores, les passagers tentaient d'entrer clandestinement à Mayotte lorsque le drame s'est produit (Photo archives Gendarmerie nationale / AFP)

"L’identification est en cours, des prélèvements ADN sont prévus, ainsi que la composition d’éléments descriptifs des tenues vestimentaire et des objets en possession des personnes afin d'identifier" les trois personnes décédées,  écrivent nos confrères de France Mayotte Matin.

Les recherches pour retrouver les autres occupants du  kwassa se sont poursuivises tout au long du week-end. "Environ 14 personnes sont encore recherchées selon le procureur. Mais après autant de temps, les chances de les retrouver en vie semblent bien minces. Si l’on ignore l’heure et les circonstances exactes de ce drame, la météo actuelle pourrait suffire à expliquer l’accident, entre alizées et houles violentes" note France Mayotte Matin.

Ce nouveau drame de l’immigration clandestine survient en pleine visite du minsitre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Dom, Posté
La République islamique des Comores tu l'aimes ou tu l'a quitté....
Aterla, Posté
L'enfer à nos portes. Il est nécessaire que quelque chose soit fait au niveau national et international pour arrêter çà.