Contre les menaces sur les contrats de travail des salariés :

Pass sanitaire : la CGTR manifeste devant l'agence régionale de santé


Publié / Actualisé
Comme annoncé la semaine dernier, la CGTR Commerce et Services se mobilise ce mardi 31 août 2021 devant le siège de l'agence régionale de santé (ARS). Le syndicat s'oppose à l'extension du pass sanitaire, mesure "antisociale et liberticide" et son impact sur les salariés non vaccinés. Une journée de grève est aussi prévue ce mardi (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Comme annoncé la semaine dernier, la CGTR Commerce et Services se mobilise ce mardi 31 août 2021 devant le siège de l'agence régionale de santé (ARS). Le syndicat s'oppose à l'extension du pass sanitaire, mesure "antisociale et liberticide" et son impact sur les salariés non vaccinés. Une journée de grève est aussi prévue ce mardi (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont sur place, regadez leur reportage

 

"La vaccination ce n'est pas notre problème, ce n'est pas notre souci" lance Jacques Bughon, secrétaire général de la CGTR. "Si nous manifestons aujourd'hui c'est pour dire : non aux atteintes aux liberté des salariés" précise le syndicaliste. La centrale syndicale estime que "chacun doit faire librement le choix de se faire vacciner ou non".

Jacques Bughon estime que "l'obligation vaccinale pour les soignants" n'est pas admissible, car elle est aussi synonyme "de mise à pied et même de licenciement". Regardez

 

 

Regardez la vidéo de nos journalistes au début de la manifestation

Thiburce Dano, 38 ans, père de famille, aide à domicile explique que son salaire est suspendu parce qu'il n'est pas vacciné. Regardez :

 

Lire aussi - La CGTR appelle à la grève et à une journée de mobilisation le 31 août

   

4 Commentaire(s)

Lola, depuis son mobile , Posté
Ces représentations syndicaux renumeres per nous contribuables pour foutre le bordel et dire qu il y as encores abrutis pour y adhérer .
Julien D, Posté
"Jacques Bughon estime que "l'obligation vaccinale pour les soignants" n'est pas admissible, car elle est aussi synonyme "de mise à pied et même de licenciement"."C'es beau de voir des experts de la défense des travailleurs aussi en pointe sur la loi... le licenciement en cas d'absence de passe-sanitaire a été retoqué par le Conseil Constitutionnel !
Guiome56 , Posté
Et engorger l hôpital et contaminer les autres c est pas liberticide'' . Ces syndicats ne servent à rien ça leur manquait trop de sortir le barbecue .
Eve, Posté
Retrait de ce passe de la honte ! Faudra t-il hurler pour nous faire entendre ' Nous ne sommes qu'un cri !