1.663 nouveaux cas et 10 décès :

Covid-19 : les indicateurs continuent de s'améliorer mais la prudence reste de mise


Publié / Actualisé
Les chiffres du Covid-19 transmis ce mardi 31 août 2021 par la préfecture et l'agence régionale de santé (ARS) confirment une diminution du taux d'incidence. Celui-ci repasse sous la barre des 200, à exactement 194,8 pour 100.000 habitants. Le nombre d'hospitalisations en réanimation est également à la baisse avec 34 lits occupés par des patients Covid au 31 août. Les chiffres restent cependant élevés tempèrent les autorités sanitaires, et 10 personnes sont encore décédées des suites de la maladie. L'amélioration du taux d'incidence laisse cependant espérer un allègement des restrictions sanitaires. Le préfet est attendu sur la question jeudi 2 septembre, au cours d'une conférence de presse. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Les chiffres du Covid-19 transmis ce mardi 31 août 2021 par la préfecture et l'agence régionale de santé (ARS) confirment une diminution du taux d'incidence. Celui-ci repasse sous la barre des 200, à exactement 194,8 pour 100.000 habitants. Le nombre d'hospitalisations en réanimation est également à la baisse avec 34 lits occupés par des patients Covid au 31 août. Les chiffres restent cependant élevés tempèrent les autorités sanitaires, et 10 personnes sont encore décédées des suites de la maladie. L'amélioration du taux d'incidence laisse cependant espérer un allègement des restrictions sanitaires. Le préfet est attendu sur la question jeudi 2 septembre, au cours d'une conférence de presse. (Photo rb/www.ipreunion.com)

• Le taux d'incidence continue de baisser

Ce qui ressort du point de situation de ce mardi, très attendu à quelques jours de la fin supposée de l'arrêté préfectoral sur les mesures de freinage, c'est une nouvelle baisse du taux d'incidence. Celui-ci repasse enfin sous la barre des 200 cas pour 100.000 habitants. Avec 1.663 nouveaux cas de Covid-19 recensés dans la semaine, le taux d'incidence passe donc à 194,8.

La semaine dernière, 1.929 nouvelles contaminations avaient été recensées, pour un taux d'incidence de 226. Une diminution synonyme de bonne nouvelle alors que les dépistages sont pourtant en hausse de 14,2% sur la période. Un effet du pass sanitaire, précisent la préfecture et l'ARS.

Le nombre de clusters a baissé de moitié : on en compte 33 actifs au 31 août, contre 65 la semaine dernière. 12 foyers de contagion sont à criticité élevée, dont 4 au Port. Huit clusters sont à criticité modérée.

Le variant Delta confirme cependant sa progression et représente 73% des mutations - contre 65% la semaine précédente - devant le variant Beta à 27% (contre 35% la semaine précédente).

• Encore de nombreux décès

Si les chiffres de la semaine dernière avaient été particulièrement préoccupants avec 22 décès recensés sur sept jours, ceux de cette semaine sont moins élevés. Mais ce sont tout de même 10 patients qui sont décédés des suites du Covid.

Parmi eux, aucun n'était totalement vacciné : trois avaient reçu une dose de vaccin et sept n'étaient pas vaccinés. Parmi ces 10 patients, huit présentaient des comorbidités. Quatre de ces personnes étaient âgées entre 45 et 64 ans, une personne âgée de 65 à 74 ans, cinq âgées de plus de 75 ans.

• Moins de patients Covid en réanimation

Alors que le nombre de patients Covid-19 en réanimation se stabilisait autour de 45, il baisse enfin. Au 31 août, 34 lits de réanimation sont occupés par des patients Covid. A noter que le total de lits disponibles baisse à nouveau et repasse à 112, contre 117 la semaine passée. Un chiffre régulièrement ajusté en fonction des places nécessaires.

Selon Santé publique France, les patients hospitalisés en réanimation du 1er au 29 août sont à 58% des hommes : 22% étaient âgées de 15 à 44 ans, 42% de 45 à 64 ans, 22% de 65 à 74 ans et 14% de 75 ans et plus. Plus de la moitié des personnes avaient moins de 64 ans. Par ailleurs, 95% de ces patients n’étaient pas vaccinés ou présentaient un schéma vaccinal incomplet, avec une seule dose. Neuf sur 10 présentaient une ou plusieurs comorbidités.

• La vaccination ralentit trop vite

Plus de 40.500 injections ont été réalisées entre le 23 et le 29 août. 63,5% des Réunionnais éligibles (de plus de 12 ans) sont donc engagés dans un parcours vaccinal, soit 52,1% de la population totale. 53,9% de la population éligible présentent un schéma vaccinal complet (soit 44,2% de la population totale) ajoute l'ARS qui remarque cependant un freinage de la vaccination. Le rythme des injections baisse cette semaine et les autorités appellent une nouvelle fois la population à se faire vacciner au plus vite pour éviter tout rebond épidémique.

Le préfet est attendu ce jeudi 2 septembre pour faire des annonces sur la suite des événements. Le confinement partiel va-t-il être reconduit au-delà du 5 septembre ? Un allègement du couvre-feu est-il à prévoir ? Les chiffres de ce mardi confirment une amélioration des indicateurs, reste à voir si la situation continuera de se stabiliser malgré la rentrée professionnelle.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Les indicateurs s'améliorent, tant mieux, mais bien que vacciné, je continue à être bloqué chez moi... Donc pour moi, ben non, tout ne va pas bien, car j'ai fait ce qu'il fallait, mais je subis toujours cette pandémie comme avant et comme si je n'avais rien fait! On attend donc les vacances de décembre pour la vague suivante '
Patou, Posté
Bonjour, vous avez des infos sur ce qui se passe dans les écoles, collèges et lycées' Dans le mien, 3 classes en semaine depuis la rentrée. Et aucun chiffre sur le site de l'académie Réunion! Merci de faire une petite enquête!