Enquête sur les manifestations antivax :

Le docteur Philippe de Chazournes entendu par la police


Publié / Actualisé
Le docteur Philippe de Chazournes est entendu ce vendredi après-midi 3 septembre 2021 au commissariat Malartic (Saint-Denis) dans le cadre de sa participation aux manifestations contre l'obligation vaccinale pour les soignants et l'application du pass sanitaire. Très actif au sein du collectif de médecins ColCov Med974, il publie depuis plusieurs jours des témoignages émanant de proches de personnes supposément décédées des suites du vaccins. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Le docteur Philippe de Chazournes est entendu ce vendredi après-midi 3 septembre 2021 au commissariat Malartic (Saint-Denis) dans le cadre de sa participation aux manifestations contre l'obligation vaccinale pour les soignants et l'application du pass sanitaire. Très actif au sein du collectif de médecins ColCov Med974, il publie depuis plusieurs jours des témoignages émanant de proches de personnes supposément décédées des suites du vaccins. (Photos rb/www.ipreunion.com)

Suivez le reportage en direct de notre journaliste sur place :

Le médecin, membre du collectif ColCov Med974, participe à toutes les manifestations antivax depuis le début du mouvement. Il y prend régulièrement la parole. Dans le même temps, la série de témoignages publiée par Philippe de Chazournes veut conforter la théorie selon laquelle le vaccin anti Covid est dangereux voire mortel. Une "enquête" sans fondement médical et qui n'a donné lieu à aucune plainte, alors que l'Agence régionale de santé indique de son côté que les signalements pour effets indésirables sont peu nombreux.

Lire aussi : Dangerosité supposée du vaccin : l'étrange enquête du collectif ColCov Med974

Vanessa Benhamou Germain avait elle aussi été entendue par les policiers de Malartic dans le cadre de sa participation aux rassemblements antivax. Selon nos confrères de Clicanoo, elle sera jugée le 15 mars 2022 par le tribunal correctionnel pour des faits supposés d'organisation d'une manifestation non déclarée, de rassemblement interdit et de non port du masque.

Lire aussi : Des anti-vaccins convoqués devant la justice

www.ipreunion.com / [email protected]

   

15 Commentaire(s)

Dudu929, Posté
enfin une mesure de salubrité publique
Effets secondaires, Posté
Pourquoi l'ARS ne veut pas comptabiliser TOUS les effets secondaires '!'! Pourquoi les effets secondaires avant 14 jours après l'injection ne sont pas considérés comme lié à l'injection '
La milice de Macron, Posté
Le bel l''uvre de la milice de Macron ... Ils n'ont pas encore passé à tabac le Dr mais ils seraient capables de le supprimer...
Erik, Posté
On va dans un mur. ..Un si grand pays en terme de droits fondamentaux ,d universalisme....Jusqu'où ils iront '
Jean Mallac, Posté
Intimidation, pression puis répression. La technique est plus soft qu'en Russie et en Chine, mais la finalité est la même, faire taire ceux qui dérangent.
Mékoué, Posté
Comme le docteur Philippe de Chazournes, il y a 30 000 en France dans le Conseil Scientifique Indépendant (CSI), qui émettent de sérieux doute sur l'efficacité des traitements imposés. Le professeur Montagnier prix Nobel de médecine en 2008 émet les mêmes réserves. En supposant que ces personnes sont des "complotistes", ne nous a-t-on pas promis dès mars 2020 monts et merveilles, contre avis contraire d'alors (Raoult , Perronne...), sur le processus imposé, où sont donc les résultats escomptés,' La "valse nouvelle et évolutive des variants" n'aurait -elle pas bon dos face au gâchis, entre autre du Remdésivir et de vaccin protégeant quand bon lui semble. En effet, la nouvelle donne veut que : mourir quelque temps après avoir reçu sa dose d'ARNm ou autre vaccin viral, ne peut pas être associé au produite précédemment injecté, faut chercher et associer la cause comme pour le jeune médecin Nantais décédé, à la comorbidité préalable du patient'!Doctèr Philip', par le doute exprimé ou fé honneur à out' Serment. Tiembo larg pa..., des milliers de personnes descendent dans la rue contre l'actuelle forfaiture. En effet la liberté est mise à mal par fait de harcèlement et de chantage... On devrait reprogrammer "Z" de Costa Gravas.
Kalou, Posté
Ou sont les droits démocratiques dans ce pays qui fut celui des droits de l'homme '
HULK, Posté
Ah il ne fait bon avoir un avis différent dans la macaronis. Il ne faut pas critiquer Jupiter,il n'aime et ne tolère pas çà. Pauvre démocratie menée par un petit dictateur sorti de l'ENA.
Consciencedomoun , Posté
Embauche à lu en réa Covid, va faire travaille à lu dans le vif, lu va voir après si li bouge encore!
Momo, Posté
Malheureux pauvre république
Ti Léon , Posté
Je précise que M. Mucchielli est un éminent sociologue spécialiste de la délinquance et que donc il est important voire primordial d'écouter son expertise...ou pas
Dr anonyme, depuis son mobile , Posté
La meilleure défense c est l attaque. Il faut porter plainte.
Eve, Posté
Le chercheur au CNRS Laurent Mucchielli dans une vidéo postée sur you tube hier signale que la vaccination est plus dangereuse que la maladie https://www.youtube.com/watch'v=_BwRLgIMQEI
Missouk, Posté
Ce Monsieur, fut-il médecin, n'aurait donc pas le droit de participer à une manifestation ' On est où là ' Lamentable... et quelque part un peu terrifiant pour l'avenir!
Citoyen réveillé, Posté
On va où là' Tout citoyen a le droit de manifester en République et donner son avis! La liberté de penser est un droit fondamental ! Là ce sont les policiers qui se mettent en illégalité ! Faut porter plainte !