Sainte-Marie :

Résidence Flacourt : la SIDR condamnée à dédommager les locataires


Publié / Actualisé
La SIDR (Société immobilière du département de La Réunion) a été reconnue coupable ce vendredi 3 septembre 2021 d'avoir loué des logements insalubres à ses locataires. Ceux-ci avaient dénoncé, par l'intermédiaire de la CNL (confédération nationale du logement), des conditions de vie intolérables dans la résidence Flacourt à Sainte-Marie. Le tribunal judiciaire condamne la société à verser la somme de 100.000 euros aux locataires. (Photo : Erick Fontaine)
La SIDR (Société immobilière du département de La Réunion) a été reconnue coupable ce vendredi 3 septembre 2021 d'avoir loué des logements insalubres à ses locataires. Ceux-ci avaient dénoncé, par l'intermédiaire de la CNL (confédération nationale du logement), des conditions de vie intolérables dans la résidence Flacourt à Sainte-Marie. Le tribunal judiciaire condamne la société à verser la somme de 100.000 euros aux locataires. (Photo : Erick Fontaine)

La SIDR a été reconnu coupable dans l'affaire de "l'immeuble de la honte" rue Flacourt à Sainte-Marie. Présente sur ce dossier depuis plus d'un an, la Confédération nationale du logement (CNL) applaudit ce verdict. "Nous venons d'écrire une nouvelle page dans le livre noir des bailleurs sociaux à La Réunion" déclare Erick Fontaine, administrateur à la CNL.

Condamné pour "trouble de jouissance", le bailleur social doit verser 100.000 euros à l'ensemble des locataires, les indemnisations allant de 2.000 à 4.000 euros par personne. Pourtant livré neuf, l'édifice souffre de nombreux problèmes d'infiltration d'eau. 

Lire aussi : immeuble Flacourt : la SIDR assignée devant le tribunal le 1er mars

Si cette condamnation est une victoire pour les locataires et la CNL, il y a encore du chemin à parcourir avant que chaque Réunionnais ne dispose d'un logement décent, estime la confédération. A en croire Erick Fontaine, aucune commune de l'île n'est épargnée par ce fléau et il faut adresser un message fort aux bailleurs. "La Réunion n'est pas un terrain d'expérimentation et les locataires ne sont pas des cobayes."

Lire aussi : Immeuble délabré à Sainte-Marie :"je vais saisir le tribunal administratif" annonce Richard Nirlo

L'administrateur de la CNL profite de cette occasion pour adresser un message aux différents maires de l'île. "Il faut faire intervenir le maire dans les parties communes afin de constater les malfaçons. Le problème du mal logement concerne toutes les communes de l'île, si la CNL est toute seule on n'y arrivera pas" affirme Erick Fontaine.

La semaine dernière, la SIDR avait déjà été condamnée pour le même motif sur un autre immeuble de Sainte-Marie. D'après la CNL, d'autres plaintes contre des bailleurs vont être déposées dans les prochaines semaines.

ms/www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Marjolaines., Posté
SIDR fait.le.travail à moitié et ne commence même pas les travaux de réhabilitation. C'est pas étonnant à Flacourt. A St denis '
HULK, Posté
Les bailleurs sociaux construisent à bas prix, avec des entreprises qui cassent les prix. Mais le bon marché coûte cher.Quand en plus personne ne surveille les travaux correctement, voilà le résultat. Le problème, c'est qu'il y en a beaucoup comme celà.